[Article scientifique] Exploration de l’adaptation du jumeau numérique à l’environnement urbain : comparaison avec le CIM pour éviter les approches silos

Les auteurs Adeline Deprêtre, F Jacquinod et A Mielniczek de LAB’URBA, FAU-UMONS ainsi que la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de Mons et LaSTIG (Laboratoire sciences et technologies de l’information géographique) nous livrent les conclusions de leurs échanges

L’utilisation de modèles et d’outils numériques pour accompagner un aménagement du territoire plus sobre, durable et centré sur l’humain est en constante expansion. Parmi ceux-ci, les modèles numériques de bâtiments et de territoires sont considérés comme utiles par les scientifiques et les praticiens et utilisés à des fins très diverses. Plusieurs labels sont aujourd’hui utilisés pour caractériser ces outils et modèles numériques, reflétant en partie les évolutions technologiques : Modèles de ville 3D, Systèmes d’aide à la planification, Smart Cities, Urbanisme 3.0., City Information Model (CIM), Digital Twins (DT), etc. Utilisé dans l’industrie, le label DT est aujourd’hui utilisé à la fois par les praticiens et les chercheurs, en lien avec le développement de modèles de ville innovants. Néanmoins, ce label reste défini de manière floue et désigne des modèles hétérogènes d’un point de vue technique. Dans cet article, les auteurs vous proposent une exploration des définitions et du contenu technique des DT à l’échelle de la ville et une comparaison avec les approches CIM, car le CIM est également utilisé pour étiqueter des modèles de villes similaires. Leur analyse est basée sur une revue de la littérature des définitions et des applications des DT et du CIM dans un contexte urbain, appuyée sur une enquête exploratoire menée auprès de 13 praticiens sur leurs points de vue sur les DT et leur potentiel en matière de planification et de gestion urbaines ainsi qu’une comparaison de quelques cas réels de projets labellisés CIM ou DT par les praticiens. Leur analyse les amène à identifier quelques-uns des défis restants pour qu’une approche DT soit développée à l’échelle de la ville. Ils mettent également en lumière les lacunes potentielles des recherches futures, si elles sont basées sur des définitions DT trop étroites.

Découvrez cet article intéressant en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :