[Article] Rénovation du Super dôme de la Nouvelle Orléans en BIM, la plus grande structure à dôme fixe au monde à découvrir sur AECbytes

Un projet emblématique et imposant !

Découvrez cet article sur le site AECbytes où la Société Zelus décrit la rénovation du Super dôme de la Nouvelle Orléans où ils ont fourni des services de préconstruction. Construit dans les années 70 et devenu l’un des stades les plus emblématiques des USA, il demeuré à ce jour la plus grande structure à dôme fixe au monde. Ce témoignage passionnant décrit la rénovation BIM de ce bâtiment immense en processus BIM avec les solutions Autodesk telles que Revit, ReCap et BIM 360 en tant que plateforme collaborative notamment.

Statistiques du projet (type de projet, taille, étape de conception ou de construction, équipe projet, etc.)

Le Superdome de la Nouvelle-Orléans, situé dans le quartier central des affaires de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, a été construit dans les années 1970 et a officiellement ouvert ses portes en 1975. Il est devenu l’un des stades sportifs les plus emblématiques du pays et reste la plus grande structure à dôme fixe de le monde. Il s’agit également de la plus grande arène du monde entièrement construite en acier, non obstruée par des poteaux ou des colonnes. La structure comprend 20 000 tonnes d’acier et s’étend sur environ 241500 mètres carrés. Le dôme à lui seul couvre une superficie de 39254 m2 et se trouve à 83 mètres au-dessus du sol. Inutile de dire que c’est un bâtiment complexe.

En 2019, les plans de la phase 1 ont été approuvés pour une rénovation de 450 millions de dollars. La première phase des travaux a débuté en janvier 2020 et était principalement axée sur une vaste refonte intérieure pour améliorer la qualité de l’expérience des spectateurs. ZELUS a été impliqué dans la phase de pré-construction pour créer un BIM tel que construit à partir des conditions existantes qui aideraient à la diminution des temps de chantier, à la détection avancée des conflits et à réduire les modifications, et finalement fournir à toutes les parties prenantes impliquées un modèle très précis pour éclairer la prise de décision.

Le Superdome est important pour la communauté de la Nouvelle-Orléans, et il était donc important que les talents locaux soient sollicités pour ce projet. Pour aider à exécuter la collecte de données, la modélisation et le processus d’AQ / CQ, ZELUS s’est associé à plusieurs entreprises locales, notamment M3 Design Group, One to One Design et Studio Cicada. Au total, ce projet collaboratif a impliqué 13 entreprises de la Nouvelle-Orléans, de New York et de l’Arizona.

Principales applications logicielles utilisées pour ce projet et modes d’utilisation

En raison de la taille et de la portée de ce projet ainsi que du nombre d’intervenants impliqués, il était essentiel que tout le monde travaille à partir de la même base. Autodesk BIM 360 a permis cela.

L’équipe ZELUS s’est rendue à la Nouvelle-Orléans pour scanner au laser l’ensemble du bâtiment, en mettant l’accent sur les systèmes architecturaux, structurels et mécaniques. .

ZELUS a livré des fichiers de nuages ​​de points Recap et des modèles Revit entièrement développés en seulement quatre mois organisés par disciplines. Ils ont utilisé BIM 360 pour mettre à disposition les modèles et créer un environnement collaboratif entre les 13 équipes qui utilisaient les données. Étant donné que les équipes – qui comprenaient des entrepreneurs, des architectes et des ingénieurs – étaient réparties dans diverses régions – la Nouvelle-Orléans, New York et l’Arizona – avoir une seule source de vérité à laquelle se référer et un lieu centralisé pour collaborer était essentiel à la réussite de ce projet.

© AECbytes – 2020

Ce projet étant dense en termes d’exigences MEP et de structure en raison de la forme incurvée du bâtiment, les équipes ont été obligées de modéliser certains éléments du bâtiment en pièces séparées pour créer la forme avec une précision de 1,27 cm pour représenter les conditions existantes.

De plus, ils ont dû scanner plus de 300 000 objets sur une durée assez courte. Pour y parvenir, ils ont mobilisé huit scanners sur site travaillant 24h / 24 et 7j / 7 pour terminer le balayage laser. Étant donné que ce modèle 3D devait être utilisé par de nombreuses parties prenantes, ils ont mis en œuvre un processus intensif d’Assurance Qualité / Contrôle Qualité qui impliquait M3 Design Group, One to One Design et Studio Cicada (collectivement appelés Tri-Corp). ZELUS a réalisé 70% de la modélisation et TriCorp les 30% restants. Pour ce faire efficacement, nous avons créé un flux de travail d’Assurance Qualité / Contrôle Qualité, fournissant des commentaires sur les modèles de chacun.

Découvrez la suite de ce témoignage passionnant sur AECbytes en cliquant ici.

[Rapport]Méthodes Modernes de Construction : historique et perspectives, une étude Britannique passionnante de la Fondation NHBC

MMC pour Méthodes Modernes de Construction, une stratégie d’Industrialisation de la construction au Royaume-Uni

Des appels à un système de préfabrication qui nous permettrait de construire des maisons au même titre que les voitures et les avions, sont lancés depuis près d’un siècle – souvent en réponse au besoin extrême qui a suivi des périodes de bouleversements sociaux et économiques. Alors que nous naviguons dans la crise de la COVID-19 et que le Royaume-Uni est sorti de l’UE, il y a, encore une fois, une opportunité d’innover, de mieux construire avec des maisons qui utilisent de nouvelles technologies et de nouveaux mécanismes de livraison, d’atteindre les objectifs de neutralité carbone voulus par l’UE et de créer des emplois du futur. Ce sont les questions sensées et récurrentes que se posent nos voisins britanniques.

Quatre ans depuis la publication du Rapport « Modernize or Die » pour « Se moderniser ou mourrir » du célèbre Mark Farmer, qui a mis en évidence la faible productivité du secteur de la construction et la diminution et le vieillissement de la main-d’œuvre, nous sommes à un moment critique dans le développement des méthodes modernes de construction ou MMC. Les avantages potentiels des MMC sont bien connus et convaincants, mais ils ne se sont manifestement pas réalisés et la construction conventionnelle reste dominante au Royaume-Uni. Ce guide explore ensuite les raisons pour lesquelles il en est ainsi, en supprimant la rhétorique et en se concentrant sur les développements techniques pour tenter de tirer parti de l’expérience et d’expliquer pourquoi les logements construits en usine ne sont pas plus développés.

Il y a eu des périodes d’innovation notables dans la construction de maisons et en explorant ces développements historiques, nous pouvons identifier des éléments de conception de haute qualité ainsi que les influences sociales et économiques qui conduisent au changement.
Et il n’hésite pas à interroger les échecs passés pour éviter de répéter les erreurs qui stigmatisent encore le concept de construction hors site.
Ce guide éduque et informe les consommateurs, les constructeurs, les investisseurs et les assureurs sur les MMC. Il dissipe l’image constante du logement d’urgence d’après-guerre qui, malgré sa réputation, contenait une ingénierie intelligente et des détails durables. Cela correspond également bien aux ambitions audacieuses d’un nouveau rapport que Mark Farmer a aussi co-rédigé et dont nous avions parlé, « Construire des maisons, Construire des emplois, Construire l’innovation », qui appelle à une intensification dans la livraison d’une nouvelle génération de maisons préfabriquées construites de manière responsable avec esthétique et technique. construire la qualité à leur cœur.
Nous sommes aujourd’hui en mesure de sélectionner le meilleur des décennies précédentes et, en collaboration avec des méthodes de fabrication avancées, nous pouvons transformer la productivité et la qualité de la construction de maisons. Espérons que ce guide puisse être un catalyseur du changement.

Téléchargez ce rapport en cliquant ici.

A propos de la Fondation NHBC

La Fondation NHBC a été créée en 2006. Son objectif est de mettre à disposition des recherches de haute qualité et des conseils pratiques pour aider l’industrie de la construction de maisons à relever les défis considérables liés à la construction de nouvelles maisons du 21ème siècle. Les publications de recherche faisant autorité de la Fondation (rapports et guides) sont devenues au fil des ans une ressource majeure pour les praticiens et les décideurs de l’industrie.

Le travail de la Fondation NHBC s’est concentré principalement sur le programme de développement durable, la gestion des risques et le consommateur. En plus de ces domaines, la Fondation a plus récemment donné la priorité à la recherche sur l’offre de logements et aux travaux qui conduisent à une meilleure orientation technique pour les concepteurs et les constructeurs de maisons.

La Fondation NHBC est également impliquée dans un programme d’engagement positif avec le gouvernement Britannique, les agences de développement, les universitaires et d’autres parties prenantes clés, en se concentrant sur les problèmes actuels et urgents concernant l’industrie.

Recherche

Le programme de recherche de la Fondation NHBC est dirigé par un groupe d’experts de hauts représentants de l’industrie de la construction résidentielle et du monde universitaire. Une équipe de gestion interne s’occupe de l’exécution pratique du programme de recherche et de ses résultats.

Comment les thèmes de recherche sont sélectionnés

Les nouvelles idées et propositions de recherche sont régulièrement évaluées par l’équipe de direction de la Fondation NHBC. La priorité est donnée aux projets qui correspondent à leurs sujets et objectifs, et qui présentent le maximum d’avantages potentiels pour l’industrie.

Comment les projets sont financés

La recherche de la Fondation NHBC est financée par NHBC. Société de distribution à but non lucratif, NHBC est en mesure de réinvestir tout excédent au profit des propriétaires de ce type d’habitat et de l’industrie de la construction résidentielle. L’investissement de NHBC dans la recherche de la NHBC Foundation est un exemple de son activité de normalisation.

Startup Interview – POWERBIM, optimize your assets’ operation and maintenance with POWERBIM, a digital twin cloud based solution

A unique solution developed on top of Autodesk Forge enriches the galaxy of digital twins

This week, we have the pleasure to receive an innovative spanish startup called POWERBIM, which provides a digital twin solution for owners. We are happy to welcome Fernando Morales, BIM Manager and head of Digital Twin project at POWERBIM. Fernando Morales Tosar. Director and CEO of BIM6D Consulting & Performance in Barcelona. He’s the creator of POWERBIM, a digital twin platform, Architect, a certified BIM Manager, an Expert in technology, energy efficiency and sustainability.

Fernando Morales Tosar
Founder and General Manager of BIM6D Consulting & Performance in Barcelone

Official web site of POWERBIM

Hi Fernando, could you introduce yourself to our readers and tell us from which domains you come from originally?

Thank you very much Emmanuel. It’s a great pleasure for us to be interviewed by you. I’m an architect with more than 15 years of experience developing projects. I have been collaborating on big and complex projects like hospitals, skyscrapers and large buildings. I have a lot of expertise and curiosity in other areas and this is why I have made some research and learnt BIM, Sustainability, Energy Efficiency and all of them linked with software and apps development. At a specific moment in my career, I got tired to work for others and therefore I wanted to go for my own challenges and use all the expertise I had acquired. This is how BIM6D was born.

How and when did you decide to create PowerBIM? What were the main reasons for that?

Thanks for the question. At the beginning of BIM6D, we were offering BIM services, specially BIM modeling, coordination and management, but I always ended up disenchanted because the submittal were always plans, 3d views, 2d plans and data extracted from 2d documents. Also there was an amount of work done by our team that never came to light, especially the data. Also, we thought that BIM had no sense if we couldn’t use it to calculate, to simulate, to monitor, to predict and to connect to the real time data from the real state of the assets that BIM are representing, and this is why I decided to go ahead with POWERBIM.

POWERBIM is a play of words integrating Power BI and BIM, but that nobody knows that POWERBIM’s name comes in fact from the need to switch on BIM. Because for me, BIM is always offline because it is not connected to the real asset, but POWERBIM consists in switching on BIM by connecting it to devices and systems like Scada, BMS, CAFM and IWMS systems among many others throughout data technology. I discovered the concept of DIGITAL TWIN later on and my surprise was that the concept of DIGITAL TWIN for AECO sector is exactly what POWERBIM is offering.

Can you present your company, how you’re organized and how you work with your customers? Do you only develop software or do you also provide implementation services?

BIM6D offers BIM services for all stakeholders and stages, but from the beginning, we’re putting lots of efforts in a technological growth inside our company thanks to the research and innovation processes that are always part of the DNA of our company. At the same time, we are developing projects, we are making researches in VR, AR, simulations, automation development using different techniques, data analytics, software development and cloud computing… a lot of things that need to come to light through new services and new products, such as POWERBIM, but there will be more.

What I have learn from my customers is that all of them are different, and it’s an error for us to offer the same services or products for all of them. We are a B2B company and we need to understand first what the client really needs, what their challenges are, not only for the work that they want to submit at a specific date because we want to understand each business model and discover the strategy of digitalization for them. We appreciate providing the contracted services but at the same time, also include extra benefits by offering innovative solutions in automation, app solutions or plugins among others, just to convince the clients to be ambitious in digitalization because all companies need that for building performances (MEP systems) for process and cost optimization, for a better interior air quality and for a more efficient energy consumption and carbon emissions, and just to summarize, in general, for more sustainable assets.

You present your company using the analogy of BIM dimensions from 1D till 6D. Why?

Yes, we like to organize everything in my company by BIM dimensions as it maintains the initial concept. BIM services is organized through 6 BIM Dimensions, in where each dimension contains specific tasks for development and including as new dimensions the 1D and 2D (1D – strategy related to BIM Management 2D – BIM data analytics, software development and all that is not 3D) and the more important 6D is for us all that you can do once you have a BIM model ready to integrate to other disciplines, 6D is the dimensions for simulations, energy performance, crowd flow simulations, structural and MEP calculations using BIM, Facility Management integration and of course DIGITAL TWIN.

The chart for the 6 dimensions that today you can find in multiple web sites and BIM content on the internet, has been created just for the company business model definition, taking as a reference the famous chart from 3D to 6D but including 1D and 2D. Yes, today there are people talking about 10 or more dimensions…But I think that we can explain everything just with 6 of them, because all of them include all the lifecycle for assets.

So what is PowerBIM and what does it do precisely? What are its main benefits?

POWERBIM is a digital twin ecosystem integrating multiple technologies in where BIM is only one of them, and automation is the key to make it easy to use. POWERBIM organizes by 6 dimensions a set of tools, most of them related to data but there are others, very useful to organize scopes related to specific areas (dimensions) and can be used from design stage, construction, but of course in real state for facility management and operation purposes.

Benefits are multiple, but I wanted to highlight just a few of them:

  • We integrate the most powerful CDE on the market – BIM360 – to the most powerful data services platform in the cloud – Microsoft Azure using automation and Autodesk Forge technology together with multiple frameworks. This means that we can automate the data mining processes for unlimited projects/models on just one SaaS platform.
  • We automate Power BI data reports creation from any BIM model (Revit, IFC, Navisworks, DWFx, Rhino, AutoCAD and other file formats) just with one click. Users can create their own data report templates based on their needs and the report will always be bidirectional and connected to related components from the data report.
  • We can federate multiple models in just one from POWERBIM, no worries if they are coming from different file formats, we create a FUSION that can create automated Data Reports for the FUSION, and the most important is that we can create data reports that compare one model to another, one version to another.
  • We can integrate single IoT devices, like cameras in streaming, smart lighting, sensors or any other device, we can do that by offering a raspberry POWERBIM kit to integrate multiple individual devices for an asset. Our last challenge is using GO-PRO cameras by integrating streaming and recording videos to BIM while at the same time the user is geolocated in the model.
  • We integrate complex systems for real time data, like Scada or BMS using bacnet and Modbus protocols, among other integrations, we have created to CAFM systems and IWMS for clients. So we can create a complex DIGITAL TWIN platform for complex buildings like Hospitals or Industrial / Logistic projects.
  • We can perform BIM Audit automated process in 1D dimension by creating rulesets that will be checked against the BIM data, the result will be automated into Power Bi data reports. This is a great feature that will provide an easy way to check our models from the EIR protocols or BEP in BIM projects.

Is it only designed for Building or also for City management usage?

We learn how to improve our products from our clients needs, and recently we have included a great feature in POWERBIM which consist in to integrate GIS to BIM in a quite different way, we can draw and extrude shapes that can be linked to BIM models so we can geolocate multiple projects and multiple data coming not only from buildings but also from the smart city.

For example, a Water Management company needs to integrate the water distribution network and the real time data in there to the facilities that are property of the company, like industrial wastewater treatment plants, Pump Rooms Plants and others conforming to an unique ecosystem. In POWERBIM, we can integrate in the same platform the large scale of the network using GIS technologies to the assets created in BIM and more importantly, to collect data from all of them and to analyse and visualize it over the models and the city.

Is it mainly targeted at Owners and Proprietaries or is it also interesting for Architects, Engineers and Construction Companies? If yes, why?

This is a good question. From the beginning, POWERBIM is for all stakeholders and stages. Once you create a project in BIM360 this can be referred to any stage and multiple stakeholders collaborating in a Common Data Environment, POWERBIM takes profit of it and can work with multiple models and connecting all the stakeholders.

What POWERBIM provides is the capability to automate the data analytics for different purposes, this means that architects can automate the facade data by calculating the relationship between opaque and hollow and a budget estimation, and an engineer can calculate an approximate load calculation from various data sources. A construction company is able to integrate Go-Pro cameras to visualize in streaming and locate the operators in the field, and the owner/facility manager can obtain warnings in real time from the BMS system or predictive analytics for IoT devices by integrating machine learning techniques to stored datasets.

Do you create BIM models for your clients? Or is the first requirement that the client already has the BIM model created?

BIM6D as digitalization services company can create BIM models for their clients, and not only this, because we can develop an implementation strategy for BIM oriented to goals and developing one or multiple BIM dimensions. But of course, POWERBIM, as an independent product, can be used with any kind of BIM model independently of its quality. What we recommend is to perform a database quality check audit process, instead it is not mandatory because POWERBIM provide results in an automated way.

There are more and more digital twins and BMS/FM solutions. So what are POWERBIM’s main differences?

I think it’s good to have more and more digital twin solutions on the market, because until now, our clients couldn’t compare our solutions to many others. What we offer is a complete solution for all lifecycle stages in a project, GIS integration and the possibility to work with multiple projects and models at the same time, so we can integrate any kind of data sources and, highlighting that POWERBIM is flexible enough to adapt to any scenario. Some of the unique features in POWERBIM are bidirectional connection between BIM360 and Power Bi + Azure cloud services and data report generation in an automated way, together with the integration of technologies like IoT, Bigdata, Machine Learning, Facility Management, that are expensive ones, but we offer them at a competitive price, so we presume that we are going to break stereotypes. In short, we think that our competitors should be concerned about the arrival of the power of a single digital twin platform called POWERBIM, no one is indifferent when testing it.

Is your digital twin solution proposing a BOS (Building Operating System)?

POWERBIM integrates basic functionalities to operate a building, like creating issues related to multiple components, and to automate the notifications when values in monitored systems are out from KPIs ranges. But the main goal is that POWERBIM becomes a digital ecosystem that integrates BOS, IWMS, CAFM, Scada and single smart devices. There should be a specific integration created client by client and we can integrate all systems that client needs. This a development in demand, coming first from industrial sector but extending to multiple typologies.

Where is the data stored? On any kind of servers (Amazon, Microsoft, etc.)?

We decided to rely on Microsoft Azure, especially for Power BI app integration capabilities, but at the end, we are connecting to multiple data services, like IoT Hub, Machine Learning or Streaming Media services among many others… but our nature is to integrate, and we have experience with Google Cloud, Amazon Web Services and we like challenges that are always coming from client needs.

What is the ROI of your solution? Do you have some numbers on the kind of benefits it can bring?

We are just arriving to a break-even point, we are just finalizing a hard work and a hard internal investment in resources to talk about benefits. We have auto financed POWERBIM with our services and the idea is to offer a very competitive product in price related to functionalities we offer, this is what I can say today.

You decided to develop it on top of Forge. For which reasons?

Autodesk Forge is the most advanced and amazing technology to bring BIM to other level. Without Forge, our project would not have been possible in time or resources. We decided to use Forge because there is a great team of developers in Autodesk open minded to give us the chance to try new challenges from new features that the APIs allow to generate.

You also have an awesome way of managing Cities and get information from IoT sensors in the city as well. Do you manage any kind of data like temperature, humidity, etc.? Is it also useful for air pollution, traffic, parking places, etc.?

For the moment, we have tried to integrate multiple sensors from public data like the ones you are mentioning, but we are also testing to integrate data for mobility, public transportation and geolocation of devices. This is a great opportunity to integrate smart city to smart building data, also for critical infrastructures like water distribution, oil and gas, and many others. By integrating GIS to BIM, there are a new world to explore and we have already made some steps in this area.

Is this capability related to the fact that you use an ESRI technology in combination with Forge?

The integration between GIS and BIM in POWERBIM is new, and for the moment, we are just integrating city data and BIM models to our city viewer that is independent from ESRI technology, but is not the first time I have been asked to integrate ESRI / ARCGIS to POWERBIM. So if customers want this, why not?

Thanks to Forge, you’re able to manage a big quantity and types of data, from 2D to 3D and BIM and others like PDFs, etc.. Could you tell us more about that?

Thanks to Forge and thanks to BIM360, by using the Data Management API we can transfer multiple file formats between POWERBIM and BIM360, we are discovering that it is very useful to integrate PDF files and other formats to a group of selected components by the user, and also integrating other formats like videos or just pictures. By combining the capabilities of a Common Data Environment and a Digital Twin, we are sure that customers will find a product that really meet their needs.

What are your Customers References so far?

I cannot reveal all of them, because multiple ones are pending to be clients after testing the platform, but there are architectural offices, big construction companies, public organizations and owners for multiple sectors. Zalando is one of the top clients we have at this moment and SIA Architects is a very good client while at the same time it is converting to become our best partner in France and Belgium.

What is the business model of your solution? Is it a rental model?

For the moment, we are going client by client, we are looking for companies that really understand the need to highlight the DATA usage in BIM, attending the client needs and improving the solution with each client. But we are close to have the first version launched on the market and the idea is to have a subscription based model but related to a “pay as you go” model. We want to be paid just for the time POWERBIM is used only, but we need to analyse the best formula to make it viable.

Do you have offices in France? How can we contact you?

We have a partner called SIA Architects that can represent POWERBIM in France at the moment while we are opening a new office in France, which is planned to be possible this year in 2021 thanks to some new important projects that we will start in Paris and other cities

Do you have anything particular that you would like to tell our readers?

We need our clients to be ambitious and look forward anything else than to only have a nice 3D model on the screen or in printed plans. We need BIM to make sense, since for us BIM is not about making a digital model, BIM is about using digitalization to improve the design, construction and operation and maintenance of buildings and infrastructures we live in or use. And it is not enough to connect devices to buildings, a digital twin must serve to generate more efficient and sustainable infrastructures, healthier for people but also for the environment, the objective of BIM6D and POWERBIM is to achieve the client’s objectives with technology while at the same time global goals are meet at the same time.

Did you know ABCD Blog?

Yes, when I am sometimes looking for references about BIM, I often dive into your blog. But from today, I will subscribe to your blog because these days I discovered very good references of our interest, in BIM, digital twin and new technologies. Congratulations.

Fernando, thank you very much for your time and this exciting presentation of your innovative solution. We wish you the best for the future.

Interview Startup – POWERBIM, le jumeau numérique au service de l’efficacité de vos actifs en phase gestion et maintenance

Une solution développée sur la base d’Autodesk Forge enrichit la galaxie des jumeaux numériques

Cette semaine, nous avons le plaisir de recevoir une startup espagnole innovante appelée POWERBIM, qui propose une solution de jumeau numérique pour les maîtres d’ouvrage et propriétaires. Nous souhaitons la bienvenue à Fernando Morales, BIM Manager et responsable du projet Digital Twin chez POWERBIM. Fernando est créateur de la plateforme de jumeaux numériques POWERBIM, Architecte, BIM Manager certifié. Il est aussi Expert en technologie, efficacité énergétique et durabilité.

Fernando Morales Tosar
Fondateur et Directeur Général de BIM6D Consulting & Performance à Barcelone

Site web officiel POWERBIM

Bonjour Fernando, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs et nous dire de quel domaine tu viens à l’origine ?

Merci beaucoup Emmanuel, c’est un grand plaisir pour nous d’avoir cette opportunité de répondre à vos questions. Je suis architecte avec plus de 15 ans d’expérience dans le développement de projets. J’ai collaboré en particulier à des projets grands et complexes comme des hôpitaux, des gratte-ciels et de grands bâtiments. J’ai beaucoup d’expertise et de curiosité dans d’autres domaines et c’est pourquoi j’ai fait de la recherche et me suis formé en BIM, durabilité, efficacité énergétique ainsi qu’aux sujets liés au développement de logiciels et d’applications. A un moment donné, las de travailler pour les autres, j’ai voulu me concentrer sur mes propres défis et bénéficier de toute l’expertise que j’avais acquise et c’est ainsi que BIM6D est né.

Comment et quand avez-vous décidé de créer POWERBIM ? Quelles en étaient les principales raisons ?

Merci pour cette question. Au début de BIM6D, parallèlement à mon travail offrant des services BIM, en particulier la modélisation 3D, la coordination et la gestion, j’étais régulièrement déçu car les rendus n’étaient constitués que de plans, de vues 3D, de plans 2D et de données extraites de ces documents 2D. En outre, il y avait une quantité de travail effectuée par notre équipe qui n’était jamais mise en lumière, en particulier au niveau des données qu’ils intégraient. En outre, nous pensions que le BIM n’avait aucun sens si nous ne pouvions pas l’utiliser pour calculer, simuler, surveiller, prédire et se connecter aux données en temps réel, afin de connaître l’état réel des actifs que le BIM représente, et c’est pourquoi j’ai décidé d’aller de l’avant avec POWERBIM.

POWERBIM est un jeu de mots intégrant Power BI et BIM, mais le nom POWERBIM vient en vérité de la nécessité d’allumer le BIM et de lui donner de la puissance. Parce que pour moi, le BIM est toujours hors ligne parce qu’il ne se connecte pas à l’actif réel, mais POWERBIM consiste à allumer le BIM en le connectant à des appareils et des systèmes tels que Scada, BMS, CAFM et IWMS système parmi tant d’autres à travers la technologie et les données. J’ai découvert le concept de DIGITAL TWIN ou JUMEAU NUMÉRIQUE pour le secteur de l’Architecture, l’Ingénierie et la Construction plus tard et c’est exactement ce que POWERBIM prend en charge.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise, comment vous êtes organisé et comment vous travaillez avec vos clients ? Développez-vous uniquement des logiciels ou fournissez-vous également des services de mise en œuvre pour le déploiement et/ou la création des modèles BIM ?

BIM6D offre des services BIM pour toutes les parties prenantes et les étapes, mais depuis le début, il y a une croissance technologique à l’intérieur de l’entreprise grâce aux processus de recherche et d’innovation qui ont été intégrés très tôt. Parallèlement, nous développons des projets, nous faisons des recherches en RV, RA, simulations, développement d’automatisation en utilisant différentes techniques, analyse de données, développement de logiciels et cloud computing… Et beaucoup de choses que nous communiquerons plus tard tels que de nouveaux services et de nouveaux produits, et bien plus encore.

Ce que j’ai appris de mes clients, c’est que tous sont différents, et c’est une erreur pour nous d’offrir le même service ou produit pour tous. Nous sommes une entreprise B2B et nous devons, d’abord comprendre ce dont le client a vraiment besoin, quels sont les défis non seulement pour le travail qu’ils veulent livrer à une date spécifique, parce que nous voulons comprendre chaque modèle d’affaires et définir la stratégie de numérisation pour eux. Nous aimons fournir les services sous contrat, mais en même temps inclure des avantages supplémentaires en offrant des solutions innovantes dans l’automatisation, les solutions d’applications ou les plugins, entre autres, juste pour convaincre le client d’être ambitieux dans sa numérisation parce que toutes les entreprises en ont besoin pour optimiser leur partie systèmes (MEP), les processus et coûts, pour une meilleure ambiance intérieure et une consommation d’énergie et des émissions moindre et enfin, pour devenir plus durables en général.

Pour vous présenter, vous utilisez l’analogie des dimensions BIM de 1D à 6D. Pour quelle raison ?

Oui, j’aime tout organiser dans mon entreprise par dimensions BIM. Cela maintient le concept initial, les services BIM organisés par 6 dimensions BIM, dans lesquelles chaque dimension contient des tâches spécifiques pour le développement et y compris les dimensions 1D et 2D (1D – stratégie liée au BIM Management 2D – analyse BIM des données, le développement de logiciels et tout ce qui n’est pas 3D) et le plus important est la 6D pour nous, avec tout ce que vous pouvez faire une fois que vous avez un modèle BIM prêt à s’intégrer à d’autres disciplines. La 6D est la dimension pour les simulations, la performance énergétique, les simulations de flux de personnes, les calculs structurels et MEP en utilisant le BIM, l’intégration de la gestion des installations et bien sûr le jumeau numérique.

Les graphiques que vous pouvez trouver aujourd’hui sur le web et les contenus BIM sur Internet pour expliquer les 6 dimensions, a été créé juste pour la définition du modèle d’affaires de l’entreprise, en prenant comme référence le célèbre graphique de la 3D à la 6D, y compris la 1D et la 2D. Oui aujourd’hui, il y a des gens qui parlent de 10 dimensions ou plus… Mais je pense qu’il est possible de tout expliquer juste avec 6 dimensions, en intégrant tout le cycle de vie d’un bâtiment.

Qu’est-ce que POWERBIM et qu’est-ce que cette solution fait exactement ? Quels sont ses principaux avantages ?

POWERBIM est un écosystème de jumeaux numériques intégrant de multiples technologies, là où le BIM n’est que l’un d’entre eux, et l’automatisation est la clé pour le rendre facile à utiliser. POWERBIM organise en 6 dimensions un ensemble d’outils, la plupart liés aux données mais il y en a d’autres, très utiles pour organiser des étendues liées à des domaines spécifiques (dimensions) et qui peuvent être utilisés dès l’étape de conception, de construction, mais bien sûr aussi des états existants pour la gestion des installations et l’exploitation.

Les avantages sont multiples, mais je voudrais en mettre en évidence quelques-uns :

  • Nous intégrons le CDE le plus puissant du marché – BIM360 à la plateforme de services de données la plus puissante du cloud – Microsoft Azure, utilisant l’automatisation et la technologie Autodesk Forge ainsi que plusieurs frameworks. Cela signifie que nous pouvons automatiser les processus d’exploration de données pour des projets/modèles illimités en une seule plateforme SaaS.
  • Nous automatisons la création de rapports de données POWERBIM à partir de n’importe quel modèle BIM (Revit, IFC, Navisworks, DWFx, Rhino, AutoCAD et autres formats de fichiers) en un seul clic. L’utilisateur peut créer ses propres modèles de rapport de données en fonction de ses besoins et le rapport sera relié bi-directionnellement aux composants connexes du rapport de données.
  • Nous pouvons fédérer plusieurs modèles en un seul au sein de POWERBIM, pas de soucis s’ils viennent de différents formats de fichiers, nous créons une fusion qui peut créer des rapports de données automatisés pour la fusion, et le plus important est que nous pouvons créer des rapports de données qui comparent un modèle à l’autre, une version à l’autre.
  • Nous pouvons intégrer des appareils IoT individuels, comme des caméras en streaming, un éclairage intelligent, des capteurs ou tout autre appareil ou équipement. Nous pouvons le faire en offrant un « Raspberry Pi » kit POWERBIM pour intégrer plusieurs appareils individuels pour un actif. Notre dernier défi est d’utiliser des caméras GO-PRO en intégrant des vidéos de streaming et d’enregistrement au BIM tandis que dans le même temps l’utilisateur est géolocalisé dans le modèle
  • Nous intégrons des systèmes complexes pour les données en temps réel, comme Scada ou BMS à l’aide de protocoles Bacnet et Modbus. Ce sont quelques unes des intégrations que nous avons créées aux systèmes CAFM et IWMS pour les clients. Ainsi, nous pouvons créer une plateforme de jumeaux numériques complexe pour les bâtiments complexes comme les hôpitaux ou les projets industriels / logistiques.
  • Nous pouvons effectuer un audit BIM en processus automatisé en dimension 1D, en créant des ensembles de règles qui seront vérifiés par rapport aux données BIM. Le résultat sera automatisé dans POWERBIM au travers de rapports de données. C’est une excellente fonctionnalité qui fournira un moyen facile de vérifier nos modèles à partir des protocoles EIR ou BEP dans les projets BIM.

Est-elle uniquement conçue pour le bâtiment ou également pour les jumeaux numériques de quartiers de ville ?

Nous apprenons à améliorer nos produits à partir des besoins de nos clients, et récemment, nous avons inclus une grande fonctionnalité dans POWERBIM qui consiste à intégrer du SIG au BIM d’une manière tout à fait différente. Nous pouvons dessiner et extruder des formes qui peuvent être liées à des modèles BIM afin que nous puissions géolocaliser plusieurs projets et des données multiples provenant non seulement des bâtiments, mais aussi de la ville intelligente.

Par exemple, une société de gestion de l’eau doit intégrer le réseau de distribution d’eau et les données en temps réel dans les installations qui sont la propriété de l’entreprise, comme les usines industrielles de traitement des eaux usées, les usines de pompage et d’autres qui sont conformes à un écosystème unique. Dans POWERBIM, nous pouvons intégrer dans la même plateforme le réseau à grande échelle en utilisant les technologies SIG aux actifs créés dans le BIM et le plus important, pour recueillir des données auprès de tous et pour les analyser et les visualiser sur les modèles et la ville.

Votre solution est-elle principalement destinée aux propriétaires et aux maîtres d’ouvrage ou est-elle également intéressante pour les architectes, les ingénieurs et les entreprises de construction ? Si oui, pourquoi ?

C’est une bonne question. De base, POWERBIM est destiné à toutes les parties prenantes et les étapes. Une fois que vous créez un projet dans BIM360, cela peut être renvoyé à n’importe quelle étape et à plusieurs parties prenantes collaborant dans un environnement de données commun. POWERBIM en profite et peut travailler avec plusieurs modèles et connecter toutes les parties prenantes.

Ce que POWERBIM fournit est la capacité d’automatiser l’analyse des données à des fins différentes, ce qui signifie que les architectes peuvent automatiser les données de façades en calculant la relation entre les parties opaques et ouvertes et réaliser une estimation budgétaire. Ensuite, un ingénieur peut calculer un calcul de charge approximative à partir de diverses sources de données. Une entreprise de construction est en mesure d’intégrer des caméras Go-Pro pour visualiser en streaming et localiser les opérateurs sur le terrain, et le propriétaire/gestionnaire d’installation peut obtenir des avertissements en temps réel à partir du système BMS (Building Management System) ou de l’analyse prédictive pour les appareils IoT en intégrant des techniques d’apprentissage automatique aux ensembles de données stockées.

Créez-vous également les modèles BIM pour vos clients ? Ou est-ce que la condition préalable pour utiliser votre solution est d’avoir déjà un ou plusieurs modèles BIM ?

BIM6D en tant que société de services peut développer des modèles BIM pour les clients, et pas seulement cela, mais nous pouvons développer une stratégie de mise en œuvre BIM orientée objectifs et travailler une ou toutes les dimensions du BIM. Mais bien sûr, POWERBIM en tant que produit autonome peut être utilisé avec n’importe quel modèle indépendamment de la façon dont il est créé. Bien que nous recommandions une vérification de la qualité de la base de données des modèles, il n’est pas nécessaire de le faire car dans POWERBIM cela est automatique.

Il y a de plus en plus de jumeaux numériques et de solutions de GMAO / FM, jumeaux numériques etc. sur le marché. Alors, quels sont vos principaux éléments différenciateurs ?

Je pense qu’il est bon qu’il y ait de plus en plus de solutions de jumeaux numériques sur le marché, essentiellement parce que jusqu’à présent, nous avons eu du mal à trouver des clients, parce que les clients n’ont pas d’étalon de comparaison. Ce que nous offrons est une solution complète pour toutes les phases du cycle de vie du projet, l’intégration avec le SIG et de multiples projets et modèles, afin que nous puissions intégrer n’importe quelle source de données et surtout, POWERBIM est suffisamment flexible pour être en mesure de s’adapter à n’importe quel scénario qui se présente. Enfin, les caractéristiques uniques de POWERBIM sont le lien bi-directionnel entre les services cloud BIM360 et Power BI+Microsoft et la génération de rapports automatisés, ainsi que l’intégration des technologies IoT, BigData, Machine Learning, Facility Management, qui sont des technologies coûteuses, mais que nous offrons à un prix si compétitif, que nous savons que nous allons casser les stéréotypes. En bref, nous pensons que nos concurrents seront étonnés par l’avènement de la puissance d’une plateforme de jumeau numérique appelée POWERBIM, qui ne laisse personne indifférent lors de son test.

Votre solution de jumeau numérique propose-t-elle un BOS (Building Operating System) ?

POWERBIM intègre des fonctionnalités de base pour faire fonctionner un bâtiment, comme la création de problèmes liés à plusieurs composants, et pour automatiser les notifications lorsque les valeurs des systèmes surveillés sont hors des plages KPIS. Mais l’objectif principal est que POWERBIM soit un écosystème numérique qui intègre un BOS, IWMS, CAFM, Scada et des appareils intelligents simples. Il devrait y avoir une intégration spécifique créée client par client et nous pouvons intégrer tous les systèmes dont le client a besoin. Il s’agit d’une évolution de la demande, venant d’abord du secteur industriel, mais s’étendant à de multiples typologies.

Où sont stockées les données ? Sur tous type de serveurs (Amazon, Microsoft, etc.) ?

Nous avons décidé de nous appuyer sur Microsoft Azure, en particulier pour les capacités d’intégration d’applications Power BI, mais à la fin nous nous connectons à plusieurs services de données, comme IoT Hub, Machine Learning ou Streaming Media services parmi tant d’autres … Mais notre nature est de nous intégrer, et nous avons de l’expérience avec Google Cloud, Amazon Web Services et nous aimons les défis qui viennent toujours des besoins des clients.

Quel est le ROI de votre solution ? Avez-vous des chiffres sur les avantages qu’elle apporte à vos clients ?

Nous venons tout juste d’arriver à un seuil de croissance, nous ne faisons que finaliser un travail acharné et un investissement interne difficile au niveau des ressources pour parler des avantages. Nous avons auto financé POWERBIM avec nos services et l’idée est d’offrir un produit très compétitif au niveau du prix lié aux fonctionnalités que nous offrons, c’est tout ce que nous pouvons dire aujourd’hui.

Vous avez décidé de le développer sur Autodesk Forge. Pour quelles raisons?

Autodesk Forge est la technologie la plus avancée et la plus étonnante pour faire évoluer le BIM vers d’autres niveaux. Sans Forge, notre projet n’aurait pas été possible dans le temps et les ressources imparties. Nous avons décidé d’utiliser Forge parce qu’il y a une grande équipe de développeurs chez Autodesk, ouverte d’esprit pour nous donner la chance d’essayer de nouveaux défis à partir de nouvelles fonctionnalités que les APIs permettent de générer.

Vous disposez également d’un excellent moyen de gérer des jumeaux numériques de villes et d’obtenir des informations à partir des capteurs IoT placés dans la ville. Gérez-vous tous type de données comme la température, l’humidité, etc. ? Monitorez-vous aussi la pollution de l’air, la circulation, les parkings, etc. ?

Pour le moment, nous avons essayé d’intégrer plusieurs capteurs à partir de données publiques comme celles que vous mentionnez, mais nous testons également pour intégrer les données de mobilité, des transports publics et la géolocalisation des appareils. C’est une excellente occasion d’intégrer la ville intelligente aux données de construction intelligentes, aussi pour les infrastructures critiques comme la distribution de l’eau, le pétrole et le gaz, et bien d’autres. En intégrant le SIG au BIM, il y a un nouveau monde à explorer et nous avons déjà franchi quelques étapes dans ce domaine.

Cette capacité est-elle liée au fait que vous utilisez une technologie ESRI en combinaison avec Forge?

L’intégration entre SIG et BIM dans POWERBIM est nouvelle, et pour l’instant, nous ne faisons qu’intégrer les données de la ville et les modèles BIM à notre vision de la ville qui est indépendante de la technologie ESRI, mais ce n’est pas la première fois qu’on nous demande d’intégrer ESRI / ARCGIS à POWERBIM. Alors si les clients le veulent, pourquoi pas ?

Grâce à Forge, vous êtes en mesure de gérer une grande quantité et de types de données et formats, de la 2D à la 3D en passant par le BIM et autres. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Grâce à Forge et à BIM360, et en utilisant l’API de gestion des données, nous pouvons transférer plusieurs formats de fichiers entre POWERBIM et BIM360, nous découvrons qu’il est très utile d’intégrer des fichiers PDF et d’autres formats à un groupe de composants sélectionnés par l’utilisateur, et aussi d’intégrer d’autres formats comme de la vidéo ou juste des images. En combinant les capacités d’un environnement de données commun et un jumeau numérique, nous sommes sûrs que les clients trouveront un produit qui réponde vraiment à leurs besoins.

Quelles sont vos grandes références clients ?

Je ne peux pas toutes les révéler, parce que plusieurs sont en attente d’être des clients après avoir testé la plateforme, mais il y a des agences d’architecture, de grandes entreprises de construction, des organismes publics et des maîtres d’ouvrage de plusieurs secteurs. Zalando est l’un des meilleurs clients que nous ayons en ce moment et SIA Architects est un très bon client qui en parallèle est en train de devenir notre meilleur partenaire en France et en Belgique.

Quel est le modèle économique de votre solution ? Est-ce un modèle de location ?

Pour le moment, nous fonctionnons client par client, et nous sommes à la recherche d’entreprises qui comprennent vraiment la nécessité de mettre en évidence l’utilisation de données du BIM. Nous nous efforçons de répondre aux besoins du client et d’améliorer la solution avec chacun d’entre eux. Mais nous sommes sur le point de lancer notre première version et l’idée est d’avoir un modèle d’abonnement, plutôt orienté « pay as you go ». Nous voulons être payés juste pour le temps que POWERBIM est utilisé, mais nous avons besoin d’analyser la meilleure formule pour la rendre viable.

Avez-vous des bureaux en France? Comment peut-on vous contacter?

Nous avons un partenaire -SIA Architects – qui peut représenter POWERBIM en France en attendant d’ouvrir un nouveau bureau en France, ce qui devrait être possible à partir de 2021 grâce à de nouveaux projets importants que nous allons commencer à Paris et dans d’autres villes.

Avez-vous quelque chose de particulier que vous aimeriez dire à nos lecteurs ?

Nous avons besoin que nos clients soient ambitieux et nous attendons avec impatience de nombreux beaux projets BIM. Nous avons besoin de donner un sens au BIM, car pour nous, le BIM ne consiste pas uniquement à faire un modèle numérique, mais le BIM permet avant tout de mettre à profit le numérique pour améliorer la conception, la construction et l’utilisation des bâtiments et des infrastructures que nous habitons. Et il ne suffit pas de connecter les appareils aux bâtiments, un jumeau numérique doit servir à générer des infrastructures plus efficaces et durables, plus saines pour les personnes mais aussi pour l’environnement, l’objectif de BIM6D et POWERBIM est d’atteindre les objectifs du client avec la technologie, en même temps que l’atteinte d’objectifs mondiaux.

Connaissiez-vous le blog ABCD ?

Oui, lorsque je suis à la recherche de références sur le BIM, j’ai l’habitude de faire des recherches sur votre blog. Mais à partir d’aujourd’hui, je vais m’abonner à votre blog parce que ces jours-ci, j’ai découvert de très bonnes références de notre intérêt, dans le BIM, les jumeaux numériques et les nouvelles technologies. Félicitations pour votre blog

Fernando, merci beaucoup pour votre temps et votre excellente présentation. Nous vous souhaitons, à vous et à votre entreprise, un grand succès avec votre solution très innovante.

C’est un honneur d’avoir eu cette occasion de parler sur votre blog, merci beaucoup Emmanuel.

L’Université de Tel Aviv désigne l’Agence Michel Rémon et Associés gagnante du concours international ouvert pour le nouveau centre de nanosciences et nanotechnologies

L’Université de Tel Aviv a désigné le projet gagnant du concours international ouvert pour le nouveau centre de nanosciences et nanotechnologies. Le beau projet de l’agence française Michel Rémon & Associés, célèbre pour ses travaux de centres de recherche en France a été retenue. L’un des bâtiments les plus technologiques et les plus avancés du Moyen-Orient sera achevé d’ici 2020.

C’est encore un autre projet gagné pour l’Agence au niveau International après la récompense pour le futur complexe sportif « Torpedo » d’INGRAD. L’agence développe ses projets de manière innovante en BIM avec Autodesk Revit.

Les deux autres agences d’architecture étaient Jestico + Whiles Associates (Royaume-Uni) et Zarhy + Pez (Israël / Suisse). Selon l’Université de Tel Aviv, la proposition de l’Agence d’Architecture Michel Rémon correspond au contexte local et à l’identité de Tel Aviv et du campus universitaire et reflète les progrès avancés de la science, de la technologie et de l’innovation, ce qui est très important pour le nouveau centre et pour l’esprit du campus de Tel Aviv. La décision finale a été prise après un processus de sélection de 6 mois, le gagnant étant choisi parmi 128 candidats du monde entier. Joseph Klafter, Président de l’Université de Tel Aviv : «Le choix final du bâtiment Nano reflète la synergie entre les besoins techniques définis par les équipes de recherche et notre volonté d’offrir un environnement de recherche ouvert et accueillant. Je suis convaincu que le nouveau bâtiment contribuera à inspirer des recherches exceptionnelles et des collaborations mondiales ».

Alexis Peyer, architecte, de l’Agence d’Architecture Michel Rémon & Associés a indiqué : «Nous avons choisi ce concours parce que nous aimons défier des domaines où la science rencontre l’effort et le progrès humains. Et les nanosciences et nanotechnologies sont l’un des plus grands efforts de l’humanité. L’aspect le plus intéressant et le plus stimulant de ce projet était de concevoir un bâtiment très technique spécifiquement pour la recherche scientifique tout en conservant une architecture forte et emblématique dédiée au campus universitaire de Tel Aviv ». L’Agence d’Architecture Michel Rémon & Associés possède une expérience considérable dans la conception de projets de bâtiments technologiques et travaille et développe ses projets en BIM avec Autodesk Revit : l’Agence a développé un projet pour le Centre national de recherche scientifique (Meudon, banlieue parisienne), les laboratoires de physique et de biologie pour l’Ecole Polytechnique (Palaiseau, banlieue parisienne ), l’Institut national de l’énergie solaire (Savoie), le Centre de recherche Paris-Saclay d’Air Liquide.

Le projet de l’Université de Tel Aviv présente une matrice de lignes verticales créant une «peau» recouvrant le bâtiment de trois étages. La structure permettra de contrôler la lumière naturelle et d’équilibrer le rapport intérieur-extérieur. Visuellement, le bâtiment ne comportera ni fenêtres ni portes. Parmi les solutions d’efficacité énergétique suggérées par l’entreprise, citons le verre spécial pour optimiser l’énergie solaire, la ventilation naturelle, des panneaux solaires pour refroidir le bâtiment et un système de collecte des eaux de pluie. Le bâtiment a une superficie de 6000 m2 et devrait être achevé d’ici 2020. Le concours comprenait une étape de pré-qualification et deux étapes principales.

Bravo à l’Agence Michel Rémon & Associés pour cette belle victoire !

Site et page du projet sur le site de l’Agence Michel Rémon & Associés.

Global BIM Summit, un évènement international incontournable qui va fédérer tous les acteurs de la révolution BIM !

Le CDBB (Center for Digital Built Britain) organise un sommet mondial sur le BIM pour cibler des économies de 250 milliards de dollars grâce à la numérisation de la construction

Le Centre for Digital Built Britain (CDBB) au Royaume-Uni vient d’annoncer que le premier Sommet mondial du BIM aurait lieu, en ligne, le 17 mars 2021. Ce sommet mondial, qui devrait attirer des participants de plus de 40 pays du monde, marque le lancement d’un réseau mondial du BIM. Le Building Information Modeling (BIM) est au cœur de la numérisation en cours du secteur mondial de la construction. Ce processus vise à fournir des infrastructures plus durables, efficaces et rentables dans le monde entier. En collaboration avec plus de 30 gouvernements à travers le monde, le CDBB a mené une approche collaborative de la numérisation mondiale qui est alignée sur des principes communs et des normes internationales (BS EN ISO 19650). Soutenu par le Construction Innovation Hub et le Foreign, Commonwealth and Development Office (FCDO), l’objectif du Global BIM Network est de rassembler le secteur public, avec tout l’écosystème de l’AEC et les investisseurs, dans un esprit de collaboration et de partage des connaissances, afin que les nations du monde entier puissent bénéficier d’une meilleure information et contribuer à la numérisation de l’industrie mondiale de la construction.

Le Sommet mondial du BIM de mars 2021 mettra en relation les investisseurs, le secteur public et l’industrie pour accroître l’apprentissage et accélérer le changement numérique dans l’ensemble de la construction mondiale. Avec une valeur annuelle estimée de 10 milliards de dollars, le secteur mondial de la construction présente une échelle d’opportunités numériques qui peut être difficile à comprendre. Pour mettre les choses en contexte, l’introduction des gains d’efficacité et de productivité grâce à la numérisation est estimée à 250 milliards de dollars d’économies potentielles pour le secteur chaque année, ce qui équivaut aux deux tiers du déficit d’infrastructures mondiales.

Adam Matthews, directeur international du CDBB, a déclaré : « Le BIM est inclusif, c’est une collaboration numérique qui incite les gens à résoudre le défi de la création des infrastructures mondiales. Notre partenariat avec les gouvernements et l’industrie du monde entier a accéléré le changement numérique dans le secteur en rassemblant des idées, des cultures et des personnes diverses. Le Sommet et le réseau mondial BIM favoriseront le partage des connaissances et des avantages en développant un secteur de la construction numérique ouvert. »

Helen King, responsable de la prospérité pour le bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement, a déclaré: « Le programme d’infrastructure mondiale du FCDO Prosperity Fund est ravi de soutenir le Sommet mondial sur le BIM. Notre partenariat joue un rôle précieux dans la réduction des disparités mondiales et un avenir durable pour tous. Il est plus important que jamais alors que nous nous remettons et que nous reconstruisons après l’impact du COVID-19. »

Keith Waller, directeur du programme pour le Construction Innovation Hub, a déclaré : « Alors que les nations du monde entier identifient des moyens de se remettre de la crise pandémique, il existe un consensus croissant selon lequel l’innovation dans le secteur de la construction peut nous aider à reconstruire mieux, à générer une valeur accrue et à apporter un moteur de croissance durable à long terme. Le Sommet mondial du BIM et le nouveau réseau offriront aux pays du monde entier l’occasion de partager leurs connaissances et de travailler ensemble pour construire un secteur de la construction adapté à l’avenir. « 

Le Global BIM Summit aura lieu en ligne à 11h00 (GMT) et 15h00 (GMT) le 17 mars 2021 pour tenir compte des décalages horaires dans le monde. Une série de pré-événements du Sommet mondial BIM est également prévue aux dates ci-dessous, où les membres fondateurs et les organisations multilatérales du réseau mondial BIM partageront des informations et mises à jour sur les initiatives nationales BIM dans leurs pays et régions : 3 mars 2021, 4 mars 2021, 10 mars 2021 et 11 mars 2021.

Les sessions comprendront :

  • La vision globale de la construction et des infrastructures, et le rôle du BIM et du numérique
  • Quelles sont les opportunités et les défis auxquels sont confrontés les programmes numériques nationaux?
  • Comment le secteur public mondial peut-il collaborer et travailler avec l’industrie pour surmonter ces obstacles?
  • Lancement du réseau mondial BIM pour le secteur public.

Inscrivez-vous ci-dessous pour être tenu au courant de la série de pré-événements du Global BIM Summit et des informations d’inscription au Global BIM.

Le Global BIM Summit est ouvert à toutes les organisations et personnes souhaitant en savoir plus sur l’opportunité de transformation numérique du secteur de la construction et ses implications et avantages pour les investisseurs en infrastructures et le secteur public et privé mondial.

La pré-inscription est maintenant ouverte sur le site Web du Global BIM Summit – www.globalbimsummit.org

À propos du CDBB :

Le CDBB (Center for Digital Built Britain) est un partenariat entre le Department for Business, Energy & Industrial Strategy du gouvernement britannique et l’Université de Cambridge. Elle est également partenaire du pôle d’innovation en construction. Le CDBB cherche à comprendre comment les secteurs de la construction et des infrastructures pourraient utiliser une approche numérique pour mieux concevoir, construire, exploiter, intégrer l’environnement bâtir.

Les valeurs de Digital Built Britain : comprendre quelles informations sont nécessaires pour améliorer la valeur économique, sociale et environnementale de notre environnement bâti; défendre la conception des infrastructures centrée sur l’humain et les services qu’elles fournissent; exploiter les compétences et nouvelles technologies et émergentes en matière de construction et de fabrication numériques pour réduire les coûts et augmenter la productivité; développer de nouvelles opportunités de carrière, d’affaires et d’exportation pour le Royaume-Uni.

Pour plus d’informations, visitez www.cdbb.cam.ac.uk

À propos du Foreign, Commonwealth & Development Office (FCDO)

Le FCDO poursuit les intérêts nationaux de la Grande-Bretagne et projette le Royaume-Uni comme une force du bien dans le monde. Ils défendent les intérêts des citoyens britanniques, préservent la sécurité du Royaume-Uni, défendent leurs valeurs, réduisent la pauvreté et relèlent les défis mondiaux avec leurs partenaires internationaux.

À propos du Construction Innovation Hub

La vision du Construction Innovation Hub est un monde où notre environnement bâti améliore la qualité de vie, offre une plus grande valeur sociale, réduit l’impact environnemental et est servi par une industrie de premier plan, innovante et durable. Le Hub développe des solutions qui aideront à conduire la transformation du secteur. Ils sont pionniers dans l’acquisition, la conception, la livraison et l’exploitation des bâtiments et des infrastructures pour fournir des produits et des processus prêts à être commercialisés qui façonneront notre futur environnement bâti, garantissant la sécurité, la qualité et la valeur. Cette innovation collective favorisera l’adoption d’approches de construction axées sur la fabrication, d’outils numériques et de données connectées sécurisées qui soutiennent la croissance du secteur et ouvrent des opportunités d’export, accélérant la reprise et la transformation vers un secteur d’avenir.

Flux de travail IFC et COBie ? Tout comprendre grâce aux vidéos de présentation du Center for Digital Built Britain

Vous souhaitez comprendre le cycle de vie des informations sur tous vos actifs et savoir comment faire fonctionner et évoluer vos structures de données actuelles. Cette série de petites vidéos du Center for Digital Built Britain créées par des Expertes et Experts reconnus vous permettra d’examiner et de développer des outils mettant clairement l’accent sur l’éducation à tous les niveaux en supprimant les freins qui existent actuellement.

Ces vidéos pédagogiques ont été créées par :

Emma Hooper, responsable technique

Emma est spécialiste de l’information numérique chez Bond Bryan Digital. Elle est fascinée par la manière dont la science et la mécanique de l’information peuvent être appliquées à la construction afin d’extraire la vraie valeur de la numérisation. Elle s’appuie sur sa connaissance approfondie des logiciels et de leur interopérabilité et les combine avec sa compréhension des normes de l’industrie de la construction et de la théorie qui les sous-tend. Elle fait partie du comité BSI B / 555, et elle est experte britannique pour l’ISO 16739 (IFC). Elle a contribué au guide ISO 19650, elle est aussi une ambassadrice de la UK BIM Alliance et fait partie du comité buildingSMART UK & Ireland. Récemment, elle est devenue l’une des premières personnes à obtenir une certification professionnelle pour le schéma (scheme) COBie.

Son objectif : utiliser son expérience et ses connaissances pour rendre les projets de construction plus efficaces en améliorant la collaboration entre les personnes, les processus et la technologie en mettant l’accent sur les données liées ouvertes.

Casey Rutland, responsable technique

Casey est un défenseur du numérique qui se concentre sur la transformation des sociétés immobilières au niveau des personnes. Avec plus de 20 ans d’expérience en tant qu’architecte travaillant et dirigeant des équipes pluridisciplinaires travaillant sur des projets de stades sportifs, des développements de centres urbains, des établissements de santé et des bâtiments patrimoniaux, il apporte une méthode de communication claire et concise axée sur l’empathie au sujet apparemment vaste du numérique. En tant que champion de l’openBIM, Casey est vice-président de la UK BIM Alliance et président de buildingSMART UK & Ireland. Il siège au comité de rédaction du B555 et contribue aux documents d’orientation du UK BIM Framework.

Son objectif : rendre les projets de construction plus efficaces en permettant aussi une meilleure collaboration entre les personnes, les processus et la technologie en mettant l’accent sur les données liées ouvertes.

John Ford, responsable technique adjoint

John a plus de 15 ans d’expérience dans la gestion de l’information dans les secteurs de la conception, de la construction et de l’exploitation de l’environnement bâti et un intérêt pour les processus numériques, y compris le BIM, les environnements de fichiers et de données communs (CDE) et le soutien au développement et à la mise en œuvre de systèmes ouverts de classification et d’échange prenant en charge l’interopérabilité des données et des définitions (IFC / COBie). John a implémenté la première instance connue de COBie (Version1) sur un projet britannique en 2008/09 en essayant de normaliser le transfert d’échange d’informations depuis la phase de construction jusqu’à celle de gestion et maintenance. Il a contribué à divers groupes de travail bénévoles qui ont contribué à l’élaboration de nombreux rapports, normes et directives sur la gestion de l’information et le BIM dans le secteur de la construction et il a été co-auteur de documents de recherche et d’un livre sur le transfert de la construction COBie.

Nicholas Nisbet, responsable technique adjoint

Nicholas (Nick) Nisbet FRSA est un consultant en amélioration des processus et de l’information dans l’environnement bâti. il développe et applique le BIM ISO 2 et 3 depuis 43 ans, contribuant à la vérification automatisée de la conformité et à la gestion de l’information via les normes buildingSMART, ISO, CEN et BSI, y compris IFC et COBie.

Vidéos de présentation

Échange d’informations :

Les principaux enjeux :

Informations de base

Logiciels :

Industry Foundation Classes (IFC) : 1ère partie

Industry Foundation Classes (IFC) : 2ème partie

Construction Operations Building Information Exchange (COBie)

L’état de l’art de l’ISO 19650

Source en anglais ici.

Les grandes tendances relatives à la réalité virtuelle en 2021 dans le secteur de l’Architecture, l’Ingénierie et la Construction selon Unity – 15 Experts reconnus s’expriment !

L’industrie de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction (AEC) a toujours eu une évolution lente. Notamment, la productivité dans la construction n’a augmenté que d’un pour cent par an au cours des deux dernières décennies, selon McKinsey & Company. C’était avant 2020 ! L’impact de la COVID-19 sur l’industrie de l’AEC a été quant à lui immédiat et continue à l’être maintenant et il le sera à l’avenir. Les entreprises doivent s’adapter à cette nouvelle normalité qui a changé toutes les étapes du cycle de vie des bâtiments.

Le travail à distance a contraint les entreprises à trouver de nouvelles façons de communiquer, de collaborer et de créer. La coronavirus a changé la façon dont les bâtiments et en particulier les bureaux seront conçus pour un monde post-pandémique. Alors que 2020 touche à sa fin, 2021 est sur le point d’apporter encore plus de changement.

Unity nous fait le plaisir de dévoiler quelques-unes des principales tendances qui façonneront le secteur de l’AEC en 2021 et au-delà par la voix de 15 Experts reconnus du marché.

  • La réalité mixte (XR) étendra la convivialité des actifs numériques AEC existants et fera de la modélisation de haute qualité une option plus rentable. L’industrie investira dans des technologies qui apporteront les «véritables capacités de XR à l’économie au sens large» et fourniront «une compréhension partagée et claire entre toutes les parties prenantes».
  • Les jumeaux numériques continueront de prendre de l’ampleur dans le monde de l’AEC dans le cadre d’un mouvement de normalisation. L’évolution continue de la technologie des jumeaux numériques «soutiendra la démocratisation des jumeaux numériques, permettant à une nouvelle vague d’utilisateurs de créer des jumeaux numériques» et «d’améliorer la productivité, la sécurité et la qualité».
  • La 3D temps réel, le BIM et la conception et la construction virtuelle (VDC) permettront à l’industrie de l’AEC d’utiliser des environnements numériques interactifs pour rendre leur travail plus accessible, plus engageant et apporter une valeur ajoutée pour les parties prenantes.

Ce sera l’année où «les économies de coûts pour ceux qui ont eu la vision de l’utilisation du temps réel dans le secteur de l’AEC anticipent depuis le début». Lisez la suite pour plus d’informations de 15 experts AEC sur les tendances qu’ils prévoient de définir 2021.

Téléchargez ce livre blanc passionnant Unity en cliquant ici.

Pilotes BIM – Un guide de démarrage et de déploiement à disposition, pour faire ses premiers pas en toute sérénité

Les premiers pas vers le BIM sont souvent une expérience passionnante mais délicate, qui nécessite de définir une stratégie, des objectifs, des moyens, ainsi qu’un accompagnement et des ressources. Comment anticiper tout cela lorsqu’on est seul et qu’on ne sait par où commencer ? Autodesk avait mis à disposition il y a quelques temps déjà, deux guides très pratiques permettant de faire ses premiers pas dans le BIM : un guide de démarrage ainsi qu’un guide de déploiement. Découvrez-les ci-dessous.

1 I Pilote BIM – Guide de Démarrage

Passer au BIM peut sembler une tâche ardue. Ce guide vous fournira un cadre simple qui vous aidera à mettre en pratique le BIM au sein de votre société et votre organisation. Une mise en œuvre réussie du BIM nécessite une approche prudente et structurée qui prend en considération les nombreux composants intégrés de l’activité d’une entreprise, à commencer par la vision et le leadership qui s’étendent aux individus qui appliqueront le BIM dans leur exécution quotidienne de projets. Les projets pilotes sont une composante d’un plan de mise en œuvre BIM bien pensé. Ce guide présente un cadre pour aider les organisations à planifier la mise en œuvre de projets pilotes BIM et sert d’introduction au manuel de déploiement pilote BIM décrit ci-dessous.

Téléchargez le guide de démarrage de pilote BIM en cliquant ici.

2 I Pilote BIM – Manuel de déploiement

L’objectif du manuel de déploiement pilote BIM est de fournir un cadre auquel les architectes, ingénieurs, géomètres, ingénieurs en génie civil, entrepreneurs et maîtres d’ouvrage puissent se référer pour déployer les processus et les meilleures pratiques BIM. Ce document accompagne le guide de démarrage de projet pilote Autodesk BIM détaillé ci-dessus. Ce modèle peut être utilisé pour aider à construire un plan de mise en œuvre d’un processus BIM. Chaque section fournit des conseils et des exemples pour compléter ce modèle modifiable. Ce document fait des suggestions sur les rôles et responsabilités de chaque partie, le détail et la portée des informations à partager, les processus métier pertinents et les logiciels à mettre en œuvre. Ce manuel de déploiement vous aidera également à identifier les équipes projet, à définir les processus clés et les dépendances tout au long de votre projet, à attribuer des rôles et des responsabilités et à sélectionner des solutions logicielles permettant une collaboration efficace afin de réduire les coûts de votre projet.

Téléchargez le manuel de déploiement de pilote BIM en cliquant ici.

[Conférence] BIM, le futur de la construction avec bsi. Autodesk et Bouygues Immobilier – Inscrivez-vous !

BSI Group France, aux côtés de ses partenaires Autodesk et Bouygues Immobilier, organise le jeudi 28 janvier 2021, une matinée de conférences en ligne dédiées au secteur de la construction et à son futur.

Durant cet évènement, vous assisterez à différentes interventions où des experts du secteur évoqueront notamment l’importance de l’utilisation du BIM dans les projets de construction, mais également, la transformation digitale qui s’opère dans ce secteur.

Vous êtes un professionnel du secteur de la construction et souhaitez en savoir plus ? Inscrivez-vous dès maintenant pour assister à cette matinée de conférences en ligne ! BSI organise le jeudi 28 janvier 2021 une matinée de conférences en ligne dédiées au secteur de la construction, en partenariat avec Autodesk et Bouygues Immobilier.

  • Date : jeudi 28 janvier
  • Horaires : 9:00 – 12:00

S’inscrire en cliquant ici.

Les conférences :

  • Richard Daws & Rahul Shah, BSI – BSI Business Value of BIM and ISO19650
  • Emmanuel Di Giacomo, Autodesk – The Future of Construction
  • Gonçalo Ducla Soares, Bouygues Immobilier – Le BIM vu du côté de la maîtrise d’ouvrage

Les intervenants :

Richard Daws – Business Development Manager, Product Certification, BSI

Ingénieur de formation, Richard a été fortement impliqué dans les améliorations et la mise en place de la numérisation de la fabrication de produits dans le secteur industriel dans les années 90. Par la suite, il a participé à de nombreux développements commerciaux en France, au Royaume-Uni et dans le monde. Au sein de BSI France, il est responsable de toutes les certifications de produits, et est passionné par la transformation numérique mondiale que nous vivons actuellement.


Rahul Shah – Client Director
EMEA, Built Environment, BSI

Rahul Shah a travaillé pour et avec des propriétaires d’actifs, des entrepreneurs de premier plan, des architectes, des ingénieurs et des fabricants. Avec plus de 23 ans d’expérience, il a occupé des postes de responsables de la transformation numérique, menant à bien la stratégie de projet de mise en œuvre BIM à l’échelle mondiale. Au cours de sa carrière, Rahul a acquis de l’expérience dans la mise en œuvre de diverses initiatives numériques sur une gamme variée de projets, notamment des programmes de régénération urbaine à grande échelle représentant plusieurs milliards de livres, tels que des hôpitaux, aéroports, résidences d’habitation, datacenters, espaces publics à usage mixte, stades, et métros.

*Rahul Shah interviendra en anglais.


Emmanuel Di Giacomo
EMEA AEC Ecosystem Development Manager & Architect, Autodesk

Fort de plus de 6 ans et demi en tant que conseiller technique et méthodologique BIM sur Autodesk Revit pour la région Europe du Sud, Emmanuel Di Giacomo est titulaire d’un diplôme d’Architecte D.P.L.G. (1993). Avec plus de 30 ans d’expérience dans la 3D pour l’Architecture et le BTP. Il est actuellement Responsable du Développement des écosystèmes BIM pour l’Europe chez Autodesk. Il était auparavant Responsable Technique avant-vente AEC Architecture pour Autodesk France avec notamment comme rôle la préconisation de solutions BIM pour l’Architecture auprès des grandes Agences d’Architecture et des Clients Grands Comptes dans le domaine du Bâtiment et de la Construction.


Gonçalo Ducla Soares – Architecte et spécialiste du BIM, Bouygues Immobilier

Gonçalo Ducla Soares a eu l’occasion d’explorer les interfaces entre Informatique et Architecture lors de deux ans passés au MIT au début des années 2000. Après cette expérience, il a donné des cours de Conception et Projet Assistés par Ordinateur à l’Université de Lisbonne, et a travaillé en agence d’architecture à Paris comme architecte, d’abord en tant qu’assistant et puis en tant que chef de projet. Fort de son expérience au MIT, il a été chargé de développer et déployer le BIM au sein de l’agence.

S’inscrire en cliquant ici.