[openBIM] Le moteur d’import-export open source IFC V21.2 pour Revit et Navisworks maintenant disponible sur l’App Store Autodesk

Nous vous avions annoncé sa disponibilité sur GitHub il y a quelques semaines ici. Il est dorénavant disponible sur l’App Store Autodesk ici. Le moteur d’import-export open source pour Autodesk® Revit® 2021 contient des améliorations à jour sur les capacités d’import et d’export IFC par défaut de Revit fournies par Autodesk et nos contributeurs Open Source.

Bien que cette application ne soit pas nécessaire pour la prise en charge IFC, il est recommandé aux utilisateurs pour qui la qualité de leurs fichiers IFC est importante, de télécharger cette application et de la maintenir à jour, à mesure que de nouvelles améliorations et corrections de défauts sont ajoutées, pour plus d’informations sur IFC , veuillez visiter le site Web de building SMART (https://www.buildingsmart.org) ou le wiki Revit ici.

Téléchargez le moteur open source IFC Autodesk pour Revit et Navisworks ici.

Livres blancs, ouvrages et guides du BIM – Le Best Of de l’année 2020

Conception générative, KPIs, digitalisation, premiers pas en BIM, géoréférencement, ouvrages de référence, autant de sujets ayant suscité votre intérêt en 2020 !

Après le Best Of des Grandes Personnalités du BIM, nous vous proposons de revenir sur les articles les plus lus de l’année 2020 qui présentaient des livres blancs sur des sujets d’actualité et d’innovation, guides, ouvrages et études diverses sur le BIM et la transition numérique.

Nous vous proposons de les retrouver avec ce best of ci-dessous :

Interviews « les grandes personnalités du BIM » – Le Best Of de l’année 2020 – 2ème partie et fin

ACTH, Capgemini, REC Architecture, Data Soluce, IDEALease, PIRO CIE, Quelle Architecture, Maître David Richard et WISEBIM nous révèlent leurs secrets et leur implication dans le développement du BIM en France…

Nous avons récemment publié la première partie du Best Of des « Grandes personnalités du BIM » qui ont eu beaucoup de succès en 2020. Nous publions aujourd’hui la 2ème et dernière partie qui met en avant ces Femmes, Hommes et Sociétés du secteur de l’AEC, qui contribuent à son essor. Vous découvrirez dans cette série, en plus des BIM Managers, des interviews de l’Expert français du Droit relatif au BIM, Maître David Richard, mais aussi de Femmes et d’Hommes, PDG d’organisme de financement et de startups innovantes qui développent un écosystème de solutions pointues et répondant à des besoins essentiels.

Nous vous proposons de les retrouver avec ce best-of de leurs interviews ci-dessous :

Nous remercions à nouveau toutes ces Expert.e.s et Leaders pour leurs interviews passionnantes !

Bonne lecture et merci à toutes et à tous pour votre fidélité à ABCD Blog !

Au Royaume-Uni, le Construction Innovation Hub travaille sur une plateforme pour la construction des infrastructures sociales du futur

Le programme de conception de plateforme du pôle d’innovation du secteur de la construction au Royaume-Uni (Construction Innovation Hub) travaille sur un système de construction sous forme de plateforme composée d’un kit standardisé d’éléments constructifs capables à terme de développer des bâtiments d’infrastructure sociale.

Qu’est-ce que le programme de conception de plateforme ?

La construction change. Pour la première fois, un accord sur le secteur de la construction est financé, par le biais du programme Transforming Construction Challenge (TCC) de l’organisation UK Research & Innovation, qui vise à créer un secteur plus durable et plus productif. Le pôle d’innovation dans le secteur de la construction (Construction Innovation Hub) joue un rôle clé dans cette transformation en ciblant un environnement bâti offrant de meilleures performances tout au long de sa vie et en exploitant les technologies numériques et de fabrication afin d’y parvenir.

Le programme de conception de plateforme du Hub aide à créer de nouvelles solutions de plateforme pouvant être déployées sur plusieurs projets et secteurs. Ils travaillent en partenariat avec l’industrie dans le cadre de ce programme afin d’identifier, affiner et développer des solutions pouvant être déployées à grande échelle. Ils collaborent également avec les ministères pour comprendre leurs besoins en matière de nouveaux bâtiments tels que les écoles, les hôpitaux, les logements sociaux et bien plus encore.

Ils travaillent à cette fin en partenariat avec le gouvernement et l’industrie à son développement. En travaillant avec leurs clients, ils peuvent ainsi déterminer les besoins de ces bâtiments et les intégrer dans les spécifications de la plateforme pour le développement des projets futurs.

Leurs recherches avec des partenaires confirmeront que le meilleur type de bâtiment pour une approche basée sur une plateforme a bien :

  • Des hauteurs sous plafond jusqu’à 3 m
  • Des portées ne dépassant pas 9 ou 12 m
  • Jusqu’à 4 étages
  • Une utilisation flexible

Les avantages d’une approche basée sur une plateforme sont variés et comprennent :

  • Amélioration de l’assurance des bâtiments
  • Coûts du cycle de vie des bâtiments réduits
  • Amélioration de la santé et de la sécurité
  • Réduction des délais de livraison
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Niveau supérieur de performances de la construction sur tout son cycle de vie

Une initiative publique et nationale à suivre avec grand intérêt. Pour en savoir plus, cliquez ici.

[Retour d’expérience] EGIS s’est doté d’INDALO pour anticiper la qualité de l’air intérieur sur la base du BIM

Maîtriser la qualité de l’air intérieur grâce à INDALO et au BIM !

Face à « une appétence de plus en plus forte sur le sujet de la qualité d’air intérieur », la société Egis s’est doté d’INDALO®, logiciel de simulation de qualité d’air intérieur développé par Octopus Lab et qui existe sous forme de plugin pour Autodesk Revit.

Julien Burgholzer, Directeur général adjoint d’Egis Bâtiments Grand Est, déclare : « Cette solution était la plus évidente pour simuler et anticiper [les niveaux futurs de polluants] dans nos projets ». Découvrez dans cette vidéo le retour utilisateur d’Egis sur les attentes de la maîtrise d’ouvrage sur la performance sanitaire des bâtiments à leur réception et comment Egis y répond grâce à INDALO® qui fonctionne avec Revit.

Comment fonctionne INDALO avec Revit ?

En savoir plus sur INDALO et Octopus Lab ici sur leur site officiel.

[replay] Avec Autodesk Tandem™, extraire la quintessence du BIM au travers d’un jumeau numérique pour l’optimisation du cycle de vie des bâtiments

Après le BIM, les jumeaux numériques avec la richesse de leurs données, déferlent sur la planète AEC

Les jumeaux numériques sont un tsunami qui déferle dans l’industrie de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction (AEC). Vous demande-t-on parfois de livrer un jumeau numérique à vos clients ou à votre maître d’ouvrage ? A fortiori, En tant que propriétaire ou Maître d’ouvrage, souhaitez-vous avoir une meilleure idée des performances et du coût de votre patrimoine ?

Les jumeaux numériques sont simplement la prochaine étape de la transformation numérique de votre entreprise. Cette conférence qui s’est déroulée lors d’Autodesk University 2020 vous aidera à filtrer la somme d’informations autour de ce sujet, et vous permettra de comprendre la valeur d’un jumeau numérique et ce qui est nécessaire afin d’en créer un aisément. En outre, une nouvelle technologie d’Autodesk baptisée Autodesk Tandem™ vous sera présentée. Elle permet de maximiser vos données existantes afin de créer un jumeau numérique. Il sera également question de la manière dont Autodesk Tandem™ peut s’intégrer aux systèmes nouveaux et existants pour connecter le modèle numérique aux données opérationnelles et de performance de son double physique, débloquant ainsi la véritable valeur d’un jumeau numérique.

Principaux enseignements de cette session :

  • Découvrez la valeur d’un jumeau numérique.
  • Apprenez à différencier les modèles de maturité des jumeaux numériques.
  • Apprenez à identifier les résultats potentiels offerts par un jumeau numérique.
  • Apprenez à utiliser Autodesk Tandem™ pour créer un jumeau numérique à partir de données existantes.

A propos des présentateurs :

Robert Bray

En tant que directeur général d’Autodesk Tandem, Robert Bray est à la tête d’une nouvelle initiative au sein d’Autodesk. La mission de cette Equipe est de transformer le cycle de vie des actifs construits au travers des technologise et solutions Digital Twin / Jumeau Numérique.

Les grands objectifs sont de rendre remarquablement facile pour les propriétaires et maîtres d’ouvrage de spécifier les exigences en matière de données ; les équipes projet de capturer les données nécessaires et les propriétaires de mettre en service leurs actifs avec un jumeau numérique. La connexion des données opérationnelles, de performance et d’utilisation du jumeau numérique offrira une plus grande clarté et une meilleure compréhension, permettant aux propriétaires / exploitants d’améliorer considérablement l’efficacité opérationnelle.

Au cours de ses 23 années chez Autodesk, Bob a occupé plusieurs postes critiques de développement de produits et a dirigé le développement de produits tels que BIM360 Design et Autodesk InfraWorks. Bob est titulaire d’un Bachelor of Science en informatique de l’Université du Missouri.

Tim Kelly

Tim est Senior Product Manager d’Autodesk Tandem™.

Construction Intelligence d’INDUS.AI, l’Intelligence artificielle au service du chantier, connectée à BIM 360

La solution Construction Intelligence d’INDUS.AI permet aux maîtres d’ouvrage et aux entreprises générales d’avoir une visibilité en temps réel et des informations exploitables sur toutes les activités, performances et risques sur leurs chantiers de construction. Elle permet de rendre les projets de construction plus sûrs, plus faciles à gérer et totalement transparents.

Concrètement, INDUS.AI exploite la vision par ordinateur pour fournir des informations exploitables en temps réel et une visibilité continue sur le chantier de construction afin d’éliminer les différents risques (accidents, intrusions, sécurité, monitoring des engins, retards, etc.) qui pourraient entraîner des retards de calendrier ou des dépassements de coûts.

Par ailleurs, INDUS.AI, le leader de la surveillance des performances et de la sécurité sur les chantiers alimentée par l’intelligence artificielle, a annoncé une nouvelle intégration avec Autodesk Construction Cloud, permettant aux clients d’accéder facilement à leur tableau de bord de surveillance et d’informations INDUS.AI sur la page d’accueil de leur projet BIM 360 via une carte partenaire.

Au lieu de demander aux utilisateurs de remplir manuellement les informations de progression quotidiennes, INDUS.AI utilise la vision par ordinateur pour capturer automatiquement des flux vidéo et des images accélérées depuis le chantier et fournir une analyse des performances. La plateforme INDUS.AI identifie les risques et fournit des informations exploitables, économisant du temps aux responsables du chantier et leur fournissant une visibilité en temps réel sur les activités du chantier, la coordination des sous-traitants et l’avancement de la production. La visibilité améliore la transparence et diminue les risques liés au calendrier en aidant les équipes à garder une longueur d’avance sur les problèmes potentiels. L’intégration INDUS.AI et – BIM 360 réduit la charge administrative et les ressources de supervision des équipes sur les projets de construction.

«Nos clients découvrent comment notre technologie de surveillance autonome peut réduire les coûts de main-d’œuvre, améliorer la sécurité et réduire leurs risques sur les projets de construction. Avec cette nouvelle intégration BIM 360, ils peuvent désormais obtenir des informations et gérer à distance les performances de production et la sécurité de leurs projets directement dans Autodesk Construction Cloud », a déclaré Matt Man, PDG d’INDUS.AI. «Nos clients sont des professionnels très occupés et nous sommes ravis de leur permettre de rester au courant des événements critiques de leurs projets.»

Bénéfices d’INDUS.AI

  • Permet à vos Equipes d’avoir une surveillance en temps réel de la production et de la productivité sur le chantier
  • Identifie de manière proactive les risques santé et sécurité sur le chantier et informe le responsable de Chantier
  • Augmente la productivité du projet de construction et élimine les risques de dépassement de coûts et de retard

Vous pouvez voir en replay ci-dessous le webinaire : « L’Intelligence Artificielle décuplele potentiel du Lean Construction »

Vos souhaitez en savoir plus sur INDUS.AI, cliquez ici.

Royaume-Uni : La boîte à outils numérique de L&Q peut-elle stimuler le développement du hors site pour le logement abordable et booster le secteur de la construction ? A lire sur BIM+


Une nouvelle preuve d’imagination et de pragmatisme de nos voisins Britanniques !

Une boîte à outils numérique pourrait-elle faire économiser au secteur britannique de la construction plus de 7 milliards de livres sterling par an, tout en aidant à lutter contre la crise du logement ? Un article de qualité à découvrir sur l’excellent site BIM+ ici.

Le consortium COLAB, qui consiste en un partenariat mené par L&Q aux côtés de Virtual Viewing, Hawkins \ Brown et HTA Design, le pense certainement. Le groupement a lancé un nouveau projet qui a le potentiel de transformer la façon dont les maisons sont conçues et construites au Royaume-Uni.

Ce projet de 15 mois est financé par Innovate UK dans le cadre du récent concours Transforming UK Construction Round 2 : MMC, Digital and Whole-Life Performance. L’équipe gagnante a entrepris de développer une boîte à outils numérique «Design for Manufacturing and Assembly» (DfMA).

Les technologies de fabrication hors site sont de plus en plus considérées comme l’avenir de la construction de maisons au Royaume-Uni, accélérant les temps de construction tout en permettant la livraison de maisons de qualité constante. Cependant, il existe encore des barrières qui retardent la transition des méthodes de construction traditionnelles aux méthodes modernes de construction (MMC au Royaume-Uni pour Modern Methods of Construction).

Les constructeurs de maisons ont généralement du mal à livrer des maisons préfabriquées hors site en volume et à grande échelle. Le logiciel DfMA qui est en cours de conception rendra cela plus facile, en créant une base de données centrale dans laquelle les composants hors site pourront être stockés et sélectionnés pour une utilisation dans de nouveaux modèles de maisons. Ces composants standards comprendront des éléments de construction, notamment des modules de salle de bain, des gaines et armoires techniques et des modules de balcon, ainsi que des aménagements d’appartements entiers. Ces éléments garantiront que les associations de logement puissent réfléchir à la façon dont les maisons seront construites dès le départ. Cette solution aura également le potentiel de permettre aux promoteurs de s’approvisionner directement auprès des fournisseurs.

La boîte à outils affichera des informations sur la durabilité et le niveau des déchets, aidant les constructeurs à trouver des solutions pour construire des maisons plus propres et plus durables.

On estime que ce programme, considéré comme le premier du genre au Royaume-Uni, pourrait accélérer les programmes de conception et de construction de 30%, offrant ainsi des économies totales d’environ 25% aux constructeurs.

Et s’il était adopté plus largement, il pourrait entraîner une économie moyenne de 7,6 milliards de livres sterling par an pour le secteur de la construction résidentielle – sur la base d’une dépense moyenne de l’industrie de 36,5 milliards de livres sterling (en 2016/17).

L’équipe en place vise à terminer le projet d’ici juin 2021 et s’associe aux associations de logement, aux autorités locales et aux constructeurs de maisons pour le déployer.

Un programme de développement de 15 mois

L&Q est l’une des principales associations caritatives et promoteurs de logements au Royaume-Uni. En 2018/2019, 2862 maisons ont été achevées et l’association dispose d’un pipeline de développement de 50 400 maisons, dont 16 000 sur place. L’utilisation des MMC (Méthodes Modernes de Construction ou hors site) est actuellement limitée aux développements en dehors de la capitale, où elle est en joint-venture avec Stewart Milne. Mais le plan est d’évoluer progressivement vers une utilisation croissante des MMC au cours des 10 prochaines années. Ils se concentrent ainsi sur la R&D et le développement de cette feuille de route. La boîte à outils DfMA faisant partie de cette transition.

L’idée est née de la nécessité pour le secteur de commencer à penser différemment pour mettre à disposition les logements nécessaires. Après avoir eu cette idée il y a quelques années, L&Q, Hawkins \ Brown et HTA ont obtenu un financement gouvernemental qui leur a permis de faire avancer les choses, avec notamment l’utilisation de la réalité et visualisation virtuelle pour concevoir et configurer une interface graphique facile à utiliser pour l’application.

L’objectif de 300 000 nouvelles maisons par an mais il ne peut etre atteint avec des moyens traditionnels. En moyenne, le Royaume-Uni a construit environ 155 000 maisons par an au cours des 30 dernières années. Il fallait donc trouver une façon de construire plus intelligente, impliquant une plus grande utilisation des MMC et de la technologie numérique.

Les associations de logement sont quant à elles invitées à réfléchir tôt au processus de construction afin d’utiliser une approche hors site dès les premières réflexions.

L’Equipe en charge de cette initiative souligne que l’utilisation de composants et de mises en page normalisés ne signifie pas que toutes les maisons se ressembleront. «Pour rendre les méthodes modernes de construction efficaces, vous avez besoin de production à grande échelle, mais vous devez trouver un équilibre entre fournir une bonne quantité de variations pour le produit final, tout en ayant une standardisation maximale du noyau ou de la plateforme. »

Le BIM au cœur du process

HTA et Hawkins \ Brown sont en train de créer des schémas standards L&Q et des types de composants élaborés au sein de modèles Autodesk Revit, que les équipes de développement et de vente L&Q pourront appeler à partir de la base de données de la boîte à outils.

© BIM+ 2020

Cela sera comme un portail central qui donne accès aux informations de conception et aux informations de modèle 3D qui peuvent être utilisées par les équipes de conception dans le développement de leur projet et qui leur permettra de sélectionner les produits ou composants (balcons, salles de bains, appartements entiers) à partir d’un ensemble d’éléments à disposition. Mais son potentiel est beaucoup plus large et pourrait couvrir l’ensemble du processus des premières esquisses jusqu’à la déconstruction pour tout un portefeuille de bâtiments ».

La solution démontrera également, à travers une interface utilisateur conviviale, comment utiliser l’outil et ses composants pour développer la conception du bâtiment et éventuellement gérer par la suite l’actif construit. Elle pourrait également être utilisée pour les ventes et le marketing et pour la communication interne générale dans toute l’organisation. Ceci est important en soi dans la démarche de normalisation.

Les familles BIM disposent de suffisamment de détails et de métadonnées pour se procurer directement les produits des fabricants / fournisseurs et / ou entrepreneurs.

Une fois terminé, le consortium s’engagera avec l’industrie de la construction pour encourager les autres à bénéficier de la boîte à outils. Chaque fournisseur de logement qui souhaitera l’utiliser devra le nourrir avec ses propres «produits» et gérer l’outil.

Un très beau projet dont nos devrions nous inspirer !

Découvrez l’article complet en anglais ici.

Participez au futur des logiciels Autodesk en vous inscrivant à Product Research

Vous êtes utilisateur.rice de solutions Autodesk ? Et passionné.e.s par leur évolution ? Vous souhaitez en savoir plus sur leurs futures évolutions et influer sur le cours des choses ? Vous souhaitez échanger avec les créateurs et designers de ces logiciels, participer à des activités de recherche passionnante, apprendre d’Autodesk et de vos pairs ?

Cette opportunité vous est offerte en vous inscrivant à Product Research en cliquant ici. C’est une occasion unique que peu d’éditeurs offrent sur notre planète.

[openBIM] La version 21.2.0.0 du moteur IFC pour Revit 2021 est disponible

Après sa certification récente, une nouvelle version du moteur d’import-export de Revit est disponible en téléchargement sur GitHub

Cette version marque une étape importante pour le moteur d’import-export IFC open source de Revit car elle est désormais certifiée IFC4 Reference View (pour les exigences d’export architecture et d’échange structure). Vous trouverez ci-dessous le détail de toutes les nouvelles fonctionnalités, améliorations, et corrections de soucis à l’export et à l’import.

Le moteur d’import-export IFC de Revit peut être téléchargé ici sur GitHub.

Nouvelles fonctionnalités / améliorations :

  • Prise en charge de l’export d’IfcGroup à l’aide du paramètre ZoneGroupName
  • Recherche améliorée pour l’attribution de couleurs aux jeux de faces polygonales
  • Gestion améliorée de la prise en charge de l’export direct de géométries à faces polygonales dans l’IFC4
  • Prise en charge d’IfcShapeAspect pour d’autres objets ayant des géométries d’éléments
  • Gestion améliorée des propriétés complexes dans la définition PropertySet
  • Améliorations générales pour prendre en charge les informations de géoréférencement IFC4 avec une interface utilisateur supplémentaire lors de l’export et l’intégration aux informations contenues dans le fichier Revit (provenant généralement d’AutoCAD ou de Civil 3D)
  • Réorganisation de l’emplacement des paramètres d’exigences d’échanges dans l’en-tête du fichier IFC pour qu’il soit plus visible (maintenant situé juste après la version IFC dans l’interface utilisateur de l’option d’export)
  • Mise à jour des définitions de paramètres partagés et des définitions de jeux de propriétés (PSets) en fonction des dernières spécifications IFC4 (4.4.0.2.2)
  • Support permettant de choisir un type prédéfini pour les murs standard à l’export
  • Améliorations générales traitant des objets avec de nombreux trous

Corrections de problèmes

Soucis corrigés à l’export :

  • Correction d’un problème d’export pour les plafonds contenant une géométrie d’arc
  • Correction d’un problème avec des géométries de connexion en acier en double ou avec une connexion manquante
  • Correction d’un problème avec l’export IFC – connexion en acier \ éléments de connexion en acier manquants ou exportés à tort
  • Correction d’un problème sur les géométries de plafond manquantes en mode export IFC4 RV
  • Correction d’un problème sur les objets avec des éléments sur le premier niveau (le plus bas)
  • Correction d’un problème avec l’export des toits dans certains cas
  • Correction d’un problème de plantage si les « Rasters » sont définis pour être exportés vers « IFCGrid »
  • Correction d’un problème avec l’option IFC « Exporter les liens en tant que modèles séparés » provoquant un mauvais placement des objets
  • Amélioration de la fonctionnalité d’export des pièces
  • Correction du problème de la version IFC qui ne se mettait pas à jour lors de la modification de la « configuration » en cours de session
  • Correction du calcul « IsExternal » sur les types d’élément pour déterminer correctement la valeur
  • Les nouveaux paramètres partagés affectés aux murs-rideaux sont désormais exportés lors de l’export de Revit vers Navisworks
  • Mise à jour du mappage des catégories pour gérer « IfcSpaceTypes » et « IfcOpeningTypes »
  • Correction d’un problème d’épaisseur de dalle incorrecte lors de l’ouverture de certains fichiers IFC dans Revit
  • Correction de quelques problèmes lors de l’export avec une base de coordonnées différente
  • Correction de quelques problèmes lors de l’export des éléments de mur
  • Gestion améliorée des noms de périphériques Windows réservés
  • Export HVAC_HEAT_GAIN avec les unités en cours (Watts)
  • Suppression de la quantité de base en double « NetSideArea » exportée pour les murs
  • Amélioration de l’export avec l’option de jeu de propriétés « Exporter les nomenclatures sous forme de jeux de propriétés »
  • Correction d’un problème avec la vue de référence IFC4, qui échoue pour certains modèles de Factory Live
  • Mise à jour du lien CSIORG dans le module d’export IFC
  • « IfcGeometricRepresentationContext » – « Annotation » remplacé par « Plan »
  • ClassificationCode (2) est maintenant traité lors de l’export même si « ClassificationCode » est manquant
  • La propriété de quantité de surface des portes a été corrigée
  • Amélioration de l’export des matériaux, qui fonctionne pour certains étages mais pas pour d’autres du même type
  • Correction d’un problème avec des informations de quantité de base erronées dans certains scénarios dans la vue de coordination 2×3 d’export IFC
  • Les problèmes résolus avec les avertissements sont affichés lors de l’export vers IFC4RV dans certains modèles
  • Amélioration de l’import des garde-corps dans Revit via le format IFC
  • Correction de conversion du paramètre « Flow_Rate » lors de l’export
  • Correction de l’ouverture 2D de la porte pour mur-rideau lors de l’export IFC
  • L’élément de mur-rideau imbriqué aura désormais les paramètres appropriés lors de l’export au format IFC
  • La configuration IFC-Export se souviendra désormais des paramètres précédents, notamment : « Origine du projet / Coordonnées de base »
  • Amélioration de l’export du paramètre « Material »
  • Amélioration des exigences d’échange IFC4 RV, qui peuvent être manquantes lorsque l’en-tête de fichier n’est pas initialisé
  • Prise en charge permettant un type prédéfini pour les garde-corps standard à l’export
  • Correction du code IFC4 «ouverture en tant que vide» dans le cas d’un ReinforcingMesh
  • Correction d’un problème avec l’export IFC où certaines géométries sont exportées avec une extrusion légèrement plus longue

Correction des soucis à l’import :

  • Import des ferraillages amélioré
  • Amélioration de l’import de fenêtres qui ne coupent pas un mur dans un IFC lié ou ouvert
  • Reconnaissance correcte de l’angle entre le nord du projet et le point de topographie dans l’import / liaison Revit IFC
  • Import amélioré des poteaux qui peuvent être placés au mauvais emplacement sur le lien IFC dans certains cas
  • Import amélioré de la couverture de poutre
  • Correction d’un problème avec certaines géométries Tekla IFC non visibles lors de l’utilisation de Link IFC
  • Lien IFC amélioré qui peut avoir une géométrie incorrecte importée dans certains cas
  • Amélioration du fichier Link IFC dans Revit qui, dans certains cas, a échoué avec le modèle vide et une erreur apparaît dans le fichier journal
  • Correction d’un problème avec la translation IFC ayant des unités mm à l’aide du chargeur Revit IFC qui rend la vue du modèle par défaut petite de manière inattendue sur LMV
  • Correction d’un problème lié aux fichiers IFC invalides / corrompus qui « se chargent » sans aucune erreur
  • Amélioration du fichier IFC de lien correctement dans Revit 2020
  • Les grilles placées par IFCOFFSETCURVE2D seront placées à l’IFC ouvert dans l’unité correcte
  • Correction d’un problème avec le chargement de plusieurs versions du même fichier IFC sur le serveur hôte de Revit Cloud Worksharing, entraînant une géométrie dupliquée
  • Amélioration de la structure lors de lien IFC qui pouvaient se retrouver inversés
  • Correction des informations de matériaux manquantes lors de l’import IFC
  • Recréation du fichier IFC / Import_Quantities / Import_Quantities.txt
  • Support d’IfcGridPlacement pour les liens IFC
  • Évitement des noms d’instance et de type en double lors de la liaison d’un fichier IFC
  • Amélioration de la création de la géométrie pouvant parfois être manquante pour certains modèles IFC
  • Correction d’un problème pour certains fichiers IFC qui ne s’affichaient pas dans la visionneuse BIM 360
  • Lien IFC – le modèle est désormais correctement positionné lorsqu’il y a un composant de rotation dans le placement local IFCSite
  • Problème amélioré en raison de « mauvaises » données générant un mur d’épaisseur nulle à l’intérieur du fichier IFC, ce qui entraînait des différences entre IFC un fichier d’Allplan ouvert / importé et lié dans Revit
  • Gestion améliorée de la géométrie détaillée contenant IfcAdvancedBrep dans Revit 2020 et 2021
  • Amélioration de l’import des éléments de dalle qui peuvent manquer dans certains fichiers IFC
  • Correction des informations IfcPort ConnectedTo IfcGUID qui contenaient leur propre GUID au lieu du GUID de leur port connecté

Problèmes connus / remarques supplémentaires:

  • Cette version contient toujours un problème selon lequel certaines connexions acier peuvent ne pas être exportées correctement
  • La configuration d’export « IFC2x2 ePlan Check » a été supprimée car elle était déjà obsolète. S’il existe une configuration enregistrée, l’option sera automatiquement assignée à IFC2x3 par défaut

Le moteur d’import-export IFC de Revit peut être téléchargé ici sur GitHub.