[Rapport] Le Construction Innovation Hub (CIH) au Royaume-Uni explore les nouveaux modes de travail numérique

Un cadre pour l’avenir, les nouvelles technologies et le numérique au service des nouvelles approches méthodologiques

Le Construction Innovation Hub Britannique (CIH) lance un nouveau rapport, « Capacités numériques : un cadre pour les professionnels en début de carrière », expliquant comment le secteur de l’environnement bâti sera transformé par la technologie et les nouvelles méthodes de travail.

Il a été rendu par la recherche et les idées issues d’une série d’ateliers avec de jeunes diplômés et leurs managers dans diverses disciplines de l’environnement bâti, ainsi qu’une série de tables rondes avec des responsables de cours universitaires, des organisations professionnelles et des représentants de l’industrie.

Lara Potter, présidente du groupe des compétences futures d’ACE (l’association Britannique des Consultants et Ingénieurs), s’est félicitée de la publication du rapport : « Les outils et technologies numériques ont déjà transformé de nombreux pans de notre industrie, et cette tendance ne fera que s’accélérer au cours des prochaines années. Le travail que nous faisons dans le cadre du groupe des compétences futures vise à aider nos membres à s’adapter à ce monde en mutation, et ce travail essentiel fait de même, aidant les entreprises à passer de la théorie à la pratique. »

Ce rapport a été conçu pour mettre à disposition des entreprises et des professionnels en début de carrière un cadre afin d’encourager le développement numérique au niveau organisationnel ou personnel. Il intéressera les jeunes diplômés, les apprentis et ceux qui ont suivi une formation complémentaire dans l’industrie.

Le monde change et le secteur de l’environnement bâti doit adopter des méthodes de travail numériques pour permettre la transformation du secteur.

Ce rapport définit un cadre de capacités numériques pour les professionnels en début de carrière dans les disciplines de l’environnement bâti qui vise à saisir ce qu’ils doivent savoir et être capables de faire pour travailler numériquement après environ deux ans dans leur profession.
Le cadre vise à stimuler la discussion et l’action en permettant à l’industrie, aux prestataires de cours de premier cycle et de maîtrise en environnement bâti et aux institutions professionnelles d’acquérir une compréhension commune des compétences numériques requises par les professionnels de l’environnement bâti en début de carrière. Il vise à fournir un langage et une structure communs autour desquels tous les professionnels et toutes les disciplines peuvent s’unir pour soutenir le développement des capacités numériques dont le secteur a besoin.
Le cadre est conçu pour être utilisé par les entreprises, les institutions professionnelles, les universités et d’autres organisations de l’industrie, ainsi que les professionnels en début de carrière et leurs gestionnaires, pour soutenir le développement des capacités numériques requises à la fois au niveau individuel et les niveaux organisationnels.
Il s’appuie sur les recherches existantes et a été élaboré à partir des connaissances générées par une vaste consultation avec les parties prenantes de l’ensemble du secteur, y compris une série d’ateliers approfondis avec des professionnels en début de carrière issus de diverses disciplines de l’environnement bâti.

Dans ce rapport, une capacité numérique est définie comme :

Une façon de travailler qui capture et utilise des données, en combinaison avec des processus, des méthodes, des technologies, des appareils et/ou des systèmes, pour générer, gérer et/ou partager des informations.

Pour les entreprises, il propose :

  • De dréer un environnement organisationnel qui permette aux diplômés numériques de s’épanouir et d’influencer la façon dont les sociétés développent leurs projets.
  • D’offrir des opportunités de développer des capacités numériques spécifiques pertinentes pour le travail dans les sociétés et permettant des innovations numériques, ainsi qu’une accréditation professionnelle.
  • De veiller à ce que l’acquisition de compétences et de savoir-faire numériques soit encouragée et fasse partie de la progression de carrière au sein des sociétés.
  • De démontrer aux diplômés et aux praticiens en début de carrière comment les sociétés s’engagent dans l’agenda numérique, par exemple, lors de journées portes ouvertes et d’événements similaires.

Henry Fenby-Taylor, responsable de la gestion de l’information pour le CIH, a déclaré : « Le cadre des capacités numériques est un outil pratique conçu pour articuler les capacités requises par les professionnels en début de carrière dans un large éventail de disciplines, aujourd’hui et à l’avenir.

« Si nous voulons faire des secteurs de la construction et des infrastructures un choix de premier ordre pour les jeunes qualifiés et avertis en matière de numérique qui se soucient de la durabilité et de l’environnement, nous devons offrir des rôles intéressants, variés et stimulants où les capacités numériques sont valorisées et entretenues. Ce nouveau cadre est un pas en avant dans la réalisation de cette transformation.

Téléchargez et lisez dès maintenant « Capacités numériques : un cadre pour les professionnels en début de carrière » en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.