REX BIM Tour Fédération CINOV – Le magnifique livre de la synthèse 2019 est disponible !

Le REX BIM Tour, plus d’un an d’évangélisation dans les grandes villes !

C’est devenu l’évènement de référence du BIM en France. Imaginé et organisé par CINOV, la Fédération des Sociétés d’Ingénierie, le tour de France des retours d’expérience sur le BIM à destination des PME et TPE en régions a obtenu un franc succès.

Le REX BIM Tour en région a pour vocation de partager des retours d’expériences à partir de projets conçus et réalisés en processus BIM. Cet évènement de grand qualité souhaite démystifier, simplifier et confronter les approches à toutes les étapes du projet, de la conception à la maintenance.

Cet événement national a vocation à être un véritable outil de partage de retours d’expériences à partir de projets réalisés en processus BIM. Le REX BIM Tour s’inscrit dans un cycle de rencontres annuelles déclinées régionalement.

Il s’adresse aux PME, TPE qu’elles soient familiarisées ou non dans la gestion du BIM, tout au long du processus de construction, de la conception à l’exploitation-maintenance des bâtiments. Le REX BIM Tour, c’est également un lieu de partage et d’échanges entre les professionnels de l’ingénierie, du conseil et du numérique et  les ingénieurs de demain. Chaque étape est organisée en partenariat avec les écoles de la région.

En 1 ans, ce sont plus de 540 participants dont 43% de BET, 6% d’architectes, 14% d’étudiants et professeurs, 15% d’entreprises et 13% d’AMO et Consultants. En tout, ce sont plus de 60 intervenants en seulement 4 dates et des cilles comme Aix-en-Provence, Nancy, Toulouse, Clermont-Ferrand. 44% des participants ont déclaré avoir un degré de maturité faible au regard du BIM, 89% ont déclaré que le REX BIM Tour avait répondu à leurs attentes et 95%se sont dits très satisfaits.

Autodesk Partenaire du REX BIM Tour et de CINOVACTION depuis plusieurs années salue cette belle initiative qui contribue à démocratiser l’accès au BIM pour tous les acteurs du projet, de la maîtrise d’ouvrage à la maîtrise d’oeuvre.

Pour ses 1 an, le REX BIM Tour nous offre une magnifique synthèse au format PDF avec tout le détail des projets présentés dans chaque ville.

[openBIM] Plus de 33 webinaires passionnants de buildingSMART International disponibles gratuitement !

C’est l’été et quoi de plus sympathique que de se délecter d’openBIM afin de parfaire ses connaissances dans cette indispensable corde à votre arc BIM ?

En effet, buildingSMART International a organisé une série de webinaires virtuels tout au long du mois de mai. La série comprend des informations des équipes dirigeantes de buildingSMART International, des présentations des différentes « Rooms » (Infra, building, rail, road, etc.) et des présentations spéciales uniques. Chaque session a été enregistrée et 33 vidéos au total sont disponibles à la demande.

Aucune inscription n’est requise et l’accès à ces liens de rediffusion est ouvert à tous.

Voici la liste des webinaires à voir ou revoir et le lien pour les revoir :

Connecter les intervenants à la valeur, Richard PetrieRegarder
Mise à jour marketing, Aidan MercerRegarder
Mise à jour du programme de solutions et de normes, Richard KellyRegarder
BuildingSMART Technical Roadmap, Léon van BerloRegarder
Mise à jour certification professionnelle, Mark BaldwinRegarder
Certification Professionnelle certifié COBie, Bill EastRegarder
Infra Room : Session 1 : Mise à jour du déploiement des extensions d’infrastructure (Panel d’experts)Regarder
Salle de réglementation des infrastructures : Session 1: Introduction / AperçuRegarder
Salle construction : Session 1 : RoadMap / BIM pour les novices / mise à jour des projetsRegarder
Salle aéroport : Session 1: Entités disparuesRegarder
Salle aéroport : Session 2: BIM-SIGRegarder
Salle construction : Session 2 : Lignes directrices IDM / Lignes directrices VDI / Cas d’usageRegarder
Salle construction : Session 3 : Géoréférencement / MVD QTO / MVD EnergieRegarder
Salle aéroport : Session 3 : Digital TwinsRegarder
Salle construction : Session 4 : Services de nourriture BIM / Construction Hôpital en BIM / Sécurité incendieRegarder
Salle produit : Session 1: Standards pour la chaîne d’approvisionnement numérique dans les environnements bâtis (DSCiBE)Regarder
Salle aéroport : Session 4 : Sécurité des donnéesRegarder
Salle rail : Session 1 : Projet IFC RailRegarder
Salle produit : Session 2 : bSDD et les systèmes de classificationRegarder
Salle rail : Session 2 : IFC Rail Project Phase 2Regarder
Salle Infra : Session 2 : Mise à jour IFC Road (Panel d’experts)Regarder
Salle construction : Session 5 : Présentation FM / Sécurité incendieRegarder
Salle réglementation : Session 2 : Cas d’usage et gestion des informations réglementairesRegarder
Salle construction : Session 6: Ingénierie des structuresRegarder
Salle Infra : Session 3 : Mise à jour sur l’analyse des spécifications IFC Tunnel (Panel d’experts)Regarder
Salle construction 1 : comment créer un référentiel BIM pour des décenniesRegarder

Infra Room : Session 4 : Mise à jour sur les IFC Ports & Waterways (Panel d’experts)
Regarder
Salle technique 1 : API openCDERegarder
Salle produit : Session 3 : Modèles de données pour les objets de constructionRegarder
Salle technique : Session 2 : IFC JSON et IFC HDF5 (IFC Binary)Regarder
Salle technique : Session 3 : Boîte à outils IDM & Outil de gestion des cas d’usagesRegarder
Salle technique : Session 4 : Amélioration workflows BCFRegarder
Salle technique : Session 5 : Cadre de traduction IFCRegarder

[openBIM] Une nouvelle version du moteur open source IFC pour Revit 2021 à disposition !

De nombreuses personnes l’attendaient impatiemment. La nouvelle version du moteur open source IFC de Revit 2021 est disponible en téléchargement avec son lot de nouveautés et de correction de bugs dont voici une liste assez exhaustive.

La version 21.1.0.0 pour Revit 2021 est disponible ici.

Considérations générales

Cette version contient plusieurs mises à jour et améliorations par rapport au moteur IFC intégré par défaut dans Revit 2021.
Les principales caractéristiques sont de nombreux travaux effectués en vue de la certification IFC4 RV 1.2 (actuellement pour l’Architecture). Elle est toujours en cours de réalisation bien que la plupart des exigences aient été implémentées dans cette version.
Les fichiers de paramètres partagés ont été consolidés en seulement 2 fichiers, l’un pour l’instance et l’autre pour le type (avec le suffixe [Type]). Le fichier contient des paramètres spéciaux influençant le comportement de l’exporteur et des paramètres collectés automatiquement à partir des définitions des jeux de propriétés IFC (collections IFC2x2, IFC2x3 et IFC4).

Diverses améliorations pour une géométrie cohérente (conforme à la formule d’Euler)
Nouvelles fonctionnalités

  • Possibilité de remplacer le conteneur d’éléments à l’aide de IfcSpatialContainer. Valeurs valides : IFCSITE, IFCBUILDING ou tout nom de niveau valide
  • Les informations de couche de matériau IFC peuvent être ajoutées à Revit Material à l’aide d’un ensemble de paramètres : IfcMaterialLayer.IsVentilated, IfcMaterialLayer.Name, IfcMaterialLayer.Priority, IfcMaterialLayer.Description, IfcMaterialLayer.Category
  • IfcName peut également être affecté à Revit Material qui remplacera le nom du matériau lors de l’export
  • Pset_SiteCommon peut être exporté avec des paramètres spéciaux attachés en haut
  • Informations sur le projet quand aucun objet n’est exporté en tant que géométrie de site. Les paramètres sont préfixés avec « Pset_SiteCommon ».
  • Meilleur support pour les rampes personnalisées. L’export essaiera de détecter les volées et les paliers pour la rampe personnalisée. Des jeux de propriétés spécifiques pour les volées et les paliers peuvent être attribués à l’objet Rampe ou Escalier personnalisé à l’aide de paramètres spéciaux précédés de « Pset_rampFlightCommon ». et « PsetSlabCommon ». (pour l’atterrissage). Les paramètres peuvent être ajoutés avec (#). # représente un nombre qui suit l’ordre de tri de bas en haut
  • L’option « Exporter des pièces dans des vues 3D » dans la vue actuelle est désormais étendue pour prendre en charge la zone
  • Améliorations générales pour l’import de fichiers IFC4 dans Revit
  • Prise en charge IFC4 IfcMaterialConstituentSet pour l’export
  • Vérifier la validité du contenu du paramètre IfcGUID pour l’export
  • Mise à jour de la prise en charge de la version du schéma IFC4-Add2-TC1
  • Prise en charge des informations de positionnement de projet global à partir du point de base du projet et des informations de projection de carte pour l’intégration SIG

Corrections de problème d’export

  • Problème corrigé avec les couleurs de présentation dans l’export IFC4 RV
  • L’option Inclure les éléments en acier pouvait ne pas fonctionner correctement dans le passé. Cela fonctionne bien maintenant.
  • Correction d’un problème avec la copie de la configuration d’export standard non modifiable
  • Problème résolu : l’export de IfcRampFlight obtient désormais toujours un nouveau GUID
  • Correction d’un problème lié aux éléments en acier ne respectant pas l’option « Exporter uniquement les éléments en vue visible »
  • Amélioration de l’export des barres d’armature, qui dans certains cas n’étaient pas exportées
  • Petits tuyaux manquants à l’export
  • Géométrie de famille manquante si elle contient de très petits segments
  • La surface topographique est toujours exportée même si elle n’est pas visible en vue lors de l’export avec l’option « Exporter uniquement les éléments visibles dans la vue »
  • Éléments d’ouverture manquants dans les éléments de façade
  • Problème lorsque la grille est exportée sans étage de construction
  • Impossible d’exporter la dalle / la masse / la dalle structurelle vers IfcCivilElement
  • Les propriétés personnalisées définies pour Windows ne sont pas exportées
  • Correction d’un problème général d’export au format IFC2x2
  • URL corrigée pour les classifications UniFormat dans les fichiers IFC exportés
  • Problème lors de l’export d’une dalle sous le nom IfcCivilElement avec un type prédéfini
  • La pièce où la zone n’est pas exportée lorsque la zone de coupe est active et les options « Exporter uniquement les éléments visibles dans la vue » et « Exporter les pièces à partir de vues 3D » sont sélectionnées
  • Problème d’export de la forme modifiée en tant que IfcCovering
  • Correction d’un problème mineur sur la version FRA de l’interface utilisateur d’export en raison de la longueur de l’étiquette pour les boîtes de dialogue En-tête de fichier et Adresse du projet
  • Correction d’un problème de modification du GUID lors de l’utilisation de l’onglet Acier
  • Mauvais placement des pièces, des meubles ou des grilles quand aucun niveau n’est sélectionné pour être exporté en tant qu’étage de bâtiment (sera exporté dans IfcBuilding ou IfcSite à la place)
  • Amélioration de l’export des murs inclinés
  • Correction d’un problème de plantage lors de l’export d’éléments en acier
  • Emplacement incorrect pour les escaliers et toposurfaces BRep lors de l’export
  • Ancrage de connexion en acier manquant à l’export
  • Export amélioré pour les géométries trop facetisées
  • Certains ensembles de propriétés peuvent être exportés deux fois lors de l’export IFC4RV
  • Quantité NetVolume manquante à l’export IFC4RV
  • Amélioration de l’export des ouvertures dans certaines familles extrudées avec des décalages de placement de setter

Correction de l’import IFC

  • Amélioration de la liaison des armatures IFC contenant de très petits segments de ligne dans la Directrix
  • Certaines données IFC4 contenant des IfcColumns d’AllPlan n’ont pas pu être importées
  • Correction de plusieurs problèmes liés à l’import de fichiers IFC depuis Tekla
  • Amélioration du traitement du texte dans la table de mappage des imports des classes IFC
  • Import des entités contenant une géométrie solide de disque balayé
  • Import plus tolérante pour certaines « mauvaises » géométries, par ex. géométrie auto-intersectée
  • Import plus tolérant pour la géométrie avec de très petits segments de courbe
  • Amélioration de l’import du fichier IFC situé loin de l’origine

Corrections de problèmes d’import

  • Amélioration de la liaison des armatures IFC contenant de très petits segments de ligne dans la Directrix
  • Certaines données IFC4 contenant des IfcColumns d’AllPlan n’ont pu être importées
  • Correction de plusieurs problèmes liés à l’import de fichiers IFC depuis Tekla Structure
  • Amélioration du traitement du texte dans la table de mappage d’import des classes IFC
  • Import des entités contenant une géométrie solide de disque balayé
  • Import plus tolérant pour certaines « mauvaises » géométries, par ex. géométrie auto-intersectée
  • Import plus tolérant pour les géométries avec de très petits segments de courbe
  • Amélioration de l’import du fichier IFC situé loin de l’origine

Problèmes connus :

  • La combinaison d’une zone de coupe dans la vue en cours et l’utilisation de l’option Utiliser la vue active lors de la création de la géométrie peut entraîner l’échec de certains murs coupés par la zone de coupe lors de l’export, car certaines géométries sont manquantes. La solution consiste à éviter d’utiliser une zone de coupe qui coupe les murs
  • Dans l’export IFC4 RV, plusieurs objets tels que les murs, les sols, les toits et les plafonds sont exportés à l’aide de leurs couches d’élémens en tant qu’éléments de géométrie distincts. Cependant, en raison de la limitation actuelle, les objets dont la forme a été modifiée manuellement peuvent ne pas être exportés avec les couches.

openBIM, une philosophie unique créée et portée par buildingSMART International se réinvente en 2020

L’openBIM® de buildingSMART est la seule et unique approche assurant les échanges ouverts. Lancée il y a quelques années par buildingSMART International, elle se réinvente en 2020 avec une nouvelle définition et un nouveau logo. En tant que Partenaire stratégique, Autodesk soutient buildingSMART International depuis sa création.

En voici la nouvelle définition et philosophie :

L’openBIM® étend les avantages du BIM (Building Information Modeling) en améliorant l’accessibilité, l’utilisabilité, la gestion et la durabilité des données numériques dans l’industrie des actifs bâtis. À la base, l’openBIM est un processus collaboratif neutre et indépendant des éditeurs. Les processus openBIM peuvent être définis comme des informations de projet partageables qui prennent en charge une collaboration transparente pour tous les participants au projet. L’openBIM facilite l’interopérabilité au profit des projets et des actifs tout au long de leur cycle de vie.

Une nouvelle façon de travailler :

Cette philosophie permet aux parties prenantes de développer de nouvelles façons de travailler en transformant les processus de travail traditionnels entre pairs. En brisant les silos de données, l’openBIM® peut considérablement améliorer la livraison des projets et la performance des actifs. Les entreprises qui adoptent une approche openBIM® développent une collaboration entre les parties, une communication améliorée et des méthodologies d’échange standard de l’industrie. Cela permet d’obtenir de meilleurs résultats de projet, une plus grande prévisibilité, de meilleures performances et une sécurité accrue avec un risque réduit.

Connecter les acteurs du projet :

Tout au long du cycle de vie d’un actif, l’openBIM aide à connecter les personnes, les processus et les données pour atteindre les objectifs de livraison, d’exploitation et de maintenance des actifs. L’openBIM associé à des flux de travail numériques transparents rendent les informations critiques du projet accessibles aux participants en temps opportun pour soutenir la prise de décision à travers les différentes phases du projet, du début à la livraison, à la rénovation et même à la démolition. L’openBIM supprime le problème traditionnel des données BIM.

En adhérant aux normes et procédures de travail internationales, l’openBIM® étend l’étendue et les possibilités de l’utilisation du BIM en créant un alignement et un langage communs. Les applications techniques développées pour l’openBIM® améliorent la gestion des données et éliminent les workflows déconnectés. Des référentiels de qualité indépendants garantissent des échanges de données ouverts et fiables.

Ce processus ouvert permet des workflows numériques basés sur des formats neutres tels que IFC, BCF, COBie, CityGML, gbXML, etc …

L’openBIM permet la création d’un jumeau numérique accessible qui fournit le socle de base d’une stratégie de données à long terme pour les actifs construits. Cela permet une meilleure durabilité des projets et une gestion plus efficace de l’environnement bâti.

Les principes de l’openBIM reconnaissent que :

  • L’interopérabilité est la clé de la transformation numérique dans le secteur des actifs bâtis
  • Des normes ouvertes et neutres devraient être développées pour faciliter l’interopérabilité
  • Des échanges de données fiables dépendent de critères de qualité indépendants
  • Les flux de travail de collaboration ne doivent pas être limités par des processus propriétaires ou des formats de données
  • La flexibilité du choix de la technologie crée plus de valeur pour toutes les parties prenantes
  • La durabilité est protégée par des normes de données interopérables à long terme

Les avantages pour le secteur des actifs bâtis sont les suivants. L’openBIM :

  • Améliore considérablement la collaboration pour la livraison de projets
  • Permet une meilleure gestion des actifs
  • Autorise un accès aux données BIM créées lors de la conception pour l’ensemble du cycle de vie de l’actif construit
  • Etend la richesse des livrables BIM en créant un alignement et un langage communs en adhérant aux normes internationales et aux processus de travail définis de manière commune
  • Facilite un environnement de données commun (CDE) qui offre aux utilisateurs la possibilité de développer de nouveaux flux de travail, applications logicielles et automatisation technologique
  • Rend possible la création d’un jumeau numérique accessible qui fournit le socle de base d’une stratégie de données à long terme pour les actifs construits

Vous pouvez retrouver le texte original sur l’openBIM en anglais en cliquant ici.

Une matrice de maturité BIM et beaucoup d’autres ressources de qualité sur le site de Bilal Succar, BIMe initiative

Le Dr Bilal Succar, Expert internationalement reconnu du BIM est notamment connu pour avoir lancé l’initiative BIMdictionary qui recense toutes les terminologies du BIM dans de nombreuses langues.

Son site, BIMexcellence.org est le portail de la communauté de l’initiative BIMe. Il y recense plus de 130 pages couvrant des projets en cours et de nombreuses ressources utiles à télécharger gratuitement quand on s’intéresse au BIM. Aucune inscription n’est nécessaire, sauf si vous souhaitez participer aux forums BIMei.

L’initiative BIMe est un effort générationnel de partage de connaissances sans but lucratif entrepris par des chercheurs bénévoles du secteur professionnel et du milieu universitaire. L’Initiative BIMe offre une alternative communautaire, axée sur la recherche, aux politiques de diffusion BIM descendantes, dirigées par les pouvoirs publics et organisations normatives. Soutenue par des structures de connaissances claires, un réseau d’experts internationaux en la matière et un langage modulaire en expansion, l’Initiative BIMe offre une réponse innovante, cohérente et opportune aux opportunités et défis présentés par l’adoption du BIM à toutes les échelles organisationnelles.

Les projets de l’Initiative BIMe sont soutenus par des contributions en nature, des subventions de recherche, des services commerciaux et un parrainage institutionnel.

Matrice de maturité BIM

Parmi les solutions intéressantes, la matrice de maturité BIM (BIm3) est un outil de connaissances permettant d’identifier la maturité BIM actuelle d’une société ou d’une équipe projet. BIm³ a deux axes – les ensembles de capacités BIM et l’indice de maturité BIM. La matrice est disponible en plusieurs langues dont le français. L’Equipe Espagnole de buildingSMART Spain s’en est notamment servi pour mesurer l’adoption du BIM en Espagne dans leur récent rapport sur le sujet.

L’initiative BIMe vise à améliorer la performance des individus, des sociétés et des équipes projet dans le secteur de la construction à travers différentes actions :

  • Développement d’un langage modulaire pour la transformation numérique dans le secteur de la construction. Le langage simplifiera des sujets complexes et associera plusieurs efforts de recherche en un tout cohérent
  • Création de référentiels de compétences fiables à l’échelle du secteur du BTP et identification des lacunes de compétences à combler par des activités d’amélioration continue des performances
  • Développement de méthodes, outils et matériels d’apprentissage basés sur les compétences applicables à l’enseignement supérieur, à la formation professionnelle, à l’auto-apprentissage et au développement professionnel
  • Facilitation de l’échange de connaissances et d’expériences entre le monde universitaire et le secteur professionnel
  • Développement d’outils et de modèles gratuits pour simplifier les processus décisionnels et automatiser les procédures répétitives.

Découvrez le site BIMexcellence et toutes ses ressources en cliquant ici.

Découvrez la matrice de maturité BIM ici.

[Webinaires] Inscrivez-vous aux Rendez-vous de la Collaboration et venez écouter vos pairs les 16 et 25 juin !

La Collaboration numérique est devenue plus que jamais un enjeu de compétitivité et d’efficacité pour une grande majorité d’entreprises du secteur du BTP.

Engager une démarche de transition vers la collaboration du futur vous assure une fluidité des échanges et des projets BIM de grande qualité, réussis et avec un retour sur Investissement optimal. Venez écouter vos pairs en vous inscrivant à ces 2 webinaires. Deux sociétés reconnues, l’agence d’Architecture de renom Patriarche, et le bureau d’études DEESIB viendront vous parler de leur implémentation réussie de la collaboration Cloud et BIM du futur et échanger avec vous.

Cliquez sur ce lien afin d’en savoir plus et de vous inscrire à ces webinaires des 16 et 25 juin 2020.

Webinaire buildingSMART France – Les jumeaux numériques sont-il prêts à naître ? Frédéric Grand nous dit TOUT !

Dans ce webinaire de qualité, vous aurez la chance de pouvoir écouter Frédéric Grand, Expert Technique International référent « Product Room » au sein de buildingSMART-France / Médiaconstruct et buildingSMART International. Il nous sensibilise à ce grand sujet d’actualité que sont les jumeaux numériques permettant une exploitation et une maintenance efficace des édifices.

L’objectif de cette rediffusion de webinaire consiste à vérifier si les conditions techniques sont là afin que ces jumeaux numériques se développent vraiment. Une certitude, l’openBIM et le standard IFC y contribueront Grandement.

Pendant 30 minutes, Frédéric abordera entre autres différentes notions de sémantique :

  • Comment ajouter la gestion de la sémantique dans les échanges IFC pour aller vers le jumeau numérique ?
  • Quid de la gestion de la sémantique avec le bSDD (buildingSMART Data Dictionary) dans les outils métier tels que Revit ? 
  • Est-il possible d’associer la sémantique du bSDD à l’IFC ? 

Il présentera notamment les prototypes de connecteurs entre Revit et bSDD ayant été développés par Autodesk, ainsi que le connecteur entre Autodesk Civil 3D et bsDD. Autodesk, pour le moment seul éditeur BIM ayant réalisé ce type de connecteurs souhaitait montrer à la communauté des professionnels du secteur, l’importance de l’openBIM et de la possibilité de structurer les données et maîtriser leur sémantique grâce à bsDD et au standard IFC.

En 2018, un groupe de travail piloté par Frédéric Grand et Daniel Saïd de Bouygues Construction, dans le cadre des travaux de buildingSMART France et d’EGF-BTP (FFB) ont poussé l’étude de ce connecteur Revit-bsDD plus loin et l’ont fait évolué positivement.

Plus tard, c’est EGIS et Autodesk qui pousseront l’expérimentation, pour le BIM Infrastructure cette fois-ci. en connectant bsDD à Civil 3D.

Mais place à la présentation passionnante de Frédéric Grand en cliquant ici.

Autodesk ouvre les portes de l’interopérabilité et de l’openBIM avec son portail dédié

Autodesk lance son nouveau centre de l’openBIM et de l’interopérabilité

Parce que l’interopérabilité et l’openBIM ont toujours fait partie de son ADN, Autodesk a décidé de refondre son centre dédié. Dès sa création en 1982, Autodesk n’a eu cesse de démocratiser l’accès à la technologie et la Société a aussi et surtout compris l’importance de la capacité à communiquer entre solutions logicielles.

openBIM et interopérabilité, l’un des piliers fondateurs de l’esprit Autodesk

En 1988, c’est le DXF créé par Autodesk qui commença a donner cette possibilité et qui est d’ailleurs considéré par certains comme l’ancêtre du standard IFC. Justement, c’est en 1996 qu’Autodesk créera, avec 12 autres sociétés dont AT&T et Archibus, l’International Alliance for Interoperability (IAI) qui deviendra un an après buildingSMART International et que rejoindront par la suite de nombreux autres éditeurs.

Enfin, la quasi intégralité des solutions Autodesk possède des APIs ouvertes permettant de développer des solutions dédiées au-dessus de ses noyaux technologiques, encore une preuve de l’ouverture d’Autodesk et de ses solutions.

Une infinitude de standards ouverts

Depuis, Autodesk n’a eu cesse d’intégrer les derniers standards d’échanges ouverts tels que l’IFC, le GBxml, le CityGML, le LandXML, le COBie et bien d’autres encore… En 2010, Autodesk intègre même l’export STL à Revit sous forme d’un plugin pour imprimer des modèles en 3D. Elle l’offrira par la suite à la Communauté open source.

Enfin en 2011, Autodesk offre son moteur d’import-export pour Revit à la communauté open source afin qu’elle puisse le personnaliser à sa guise et redonner et partager le code avec tous les autres professionnels. En 2014, Autodesk crée encore l’évènement openBIM avec le standard IFC 4 qui à peine sorti, est intégré dans Revit. Enfin, en 2016 c’est le domaine de l’Industrie qui bénéficie du standard IFC qui est intégré à Autodesk Inventor, logiciel pour l’industrie manufacturière.

Un centre openBIM et interopérabilité !

Vous y trouverez tout ce qui est nécessaire à votre aprentissage de l’openBIM au sein des solutions Autodesk : des guides et livres blancs sur le sujet, des témoignages de vos pairs, des vidéos, des annonces de partenariats tels que ceux entre Autodesk et ESRI, des FAQ, ou encore « LE » guide IFC pour Revit, un must incontournable.

Pour découvrir ce centre très utile et complet, rien de plus simple, cliquez ici.

Un site regroupant tous les outils openBIM gratuits

Enfin, sur cette même page, vous retrouverez le site de téléchargement des outils et plugins gratuits d’interopérabilité : BIMInteroperabilityTools ! C’est un incontournable où vous retrouverez un plugin d’export DWG avancé pour exporter notamment en respectant la charte de la Société du Grand Paris (SGP) avec notamment les coordonnées partagées de Revit, un gestionnaire de classifications pour Revit, un model Checker pour Revit, des plugins d’export COBie pour Revit et Navisworks, etc.

Site BIMInteroperabilitytools ici.

Et le NOUVEAU site openBIM et interopérabilité ici.

buildingSMART Espagne perfectionne son observatoire d’appels d’offres de la commande publique en Espagne !

Nous vous avions informé en fin d’année dernière de cette initiative très intéressante de buildingSMART Espagne sur leur observatoire d’appels d’offres de la commande publique en Espagne. Nos amis espagnols ne cessent de nous impressionner et apportent une évolution incroyable à cette initiative !

Pour rappel, cet observatoire leur permet de monitorer la progression du BIM de manière très fine dans le pays au moyen des données publiées sur les appels d’offres. L’observatoire des appels d’offres BIM du Groupe es.BIM en charge du développement de la stratégie BIM en Espagne avait été créé en mai 2017 avec pour objectif de monitorer et d’analyser l’intégration d’obligations BIM dans les appels d’offres publics, tant quantitativement que qualitativement. Ils ont à ce jour publié plus de sept rapports et le dernier en date s’appuie sur l’analyse de plus de 517 appels d’offres publics intégrant cette obligation depuis 2017 jusqu’à maintenant, soit un total cumulé de 1 532,7 millions d’euros.

Dernière nouvelle en date, buildingSMART Espagne a fait évoluer son rapport et le met désormais à disposition sous forme d’un tableau de bord dynamique PowerBI. Impressionnant et très pratique.

buildingSMART Espagne informe périodiquement ses partenaires de la publication d’appels d’offres BIM via un service d’alerte.

Le nombre total d’offres détectées est collecté dans le tableau de bord suivant, qui n’est pas destiné à être une étude détaillée sur le sujet en question. La prise de décision sur la base des informations extraites de ce tableau de bord est sous la responsabilité du lecteur.

Découvrez-le en cliquant ici.

Royal HaskoningDHV démystifie le sujet des jumeaux numériques avec buildingSMART International !

« Démystifier les jumeaux numériques »

Inscrivez-vous pour assister à ce webinaire organisé par buildingSMART International. Il sera animé par Bart Brink – Directeur mondial des jumeaux numériques chez Royal HaskoningDHV, une Société d’Ingénierie Internationale et AMO indépendante de renom.

Les jumeaux numériques ne cessent de susciter de l’intérêt. Ce concept de connexion entre monde physique et numérique est considéré comme la prochaine étape de la transformation numérique. Dans cette présentation, Bart Brink présentera le concept des jumeaux numériques et la façon dont ils peuvent être utiles dans les décisions stratégiques des maîtres d’ouvrages, propriétaires et gestionnaires d’actifs. Il partagera aussi des exemples concrets tout au long du cycle de vie des assets et dans plusieurs secteurs.

Dans ce webinaire, vous découvrirez :

  • Les jumeaux numériques et le rôle qu’ils jouent dans la transformation numérique
  • Un aperçu des différentes applications et dimensions des jumeaux numériques
  • Des exemples concrets et inspirants de plusieurs secteurs
  • Des suggestions sur comment démarrer avec des jumeaux numériques
  • Et bien plus encore…

Détails du webinaire :

  • Date : 16 juin 2020
  • Heure : 14 h 00 (CEST)
  • Durée : 45 minutes
  • Lieu : en ligne

S’inscrire maintenant en cliquant ici.