La Tour (Roche) de Bâle : Le nouveau bâtiment le plus haut de Suisse conçu en BIM par Herzog et De Meuron – A découvrir sur Redshift

Une tour qui établit également de nouvelles normes pour la durabilité et l’utilisation des jumeaux numériques

Après son inauguration officielle en mai 2022, la Tour 2 Roche à Bâle sera, à 205 mètres, le plus haut bâtiment de Suisse. Elle est nettement plus haute que la tour 1, qui mesure 178 mètres. Après son inauguration officielle en mai 2022, Roche Tower 2 à Bâle sera, à 205 mètres, le plus haut bâtiment de Suisse.
La société pharmaceutique de renom Roche construit son nouveau siège : un gratte-ciel qui deviendra ainsi la plus haute tour de Suisse. Grâce aux outils numériques, le bâtiment, baptisé Roche Tower 2, sera terminé plus tôt que prévu.
Le projet de la Tour 2 est exemplaire tant en termes de durabilité, du fait que chaque étape de construction impliquait un jumeau numérique.

Que vous soyez sur l’un des ponts qui traversent le Rhin à Bâle, en Suisse, ou que vous exploriez la partie ancienne de la ville, vous distinguerez clairement les tours jumelles qui abritent le siège social de Roche, l’une des sociétés pharmaceutiques les plus prospères au monde.

La tour Roche 1 a été achevée en 2015. La tour 2 est actuellement en construction. Avec 178 mètres, la tour 1 est toujours officiellement le plus haut bâtiment de Suisse, même si sa jeune sœur s’annonce beaucoup plus haute. Le jour de son inauguration, la tour 2, qui mesurera 205 mètres, deviendra le nouveau détenteur du record. La tour aura 53 étages et abritera plus de 3 400 employés de Roche.

Prévue pour mai 2022, l’inauguration de la nouvelle tour de bureaux intervient un an après la célébration du 125ème anniversaire de Roche. Lorsque l’entreprise a été fondée en 1896, toute la zone environnante était constituée de champs et de prairies. Clairement, beaucoup de choses ont changé depuis.

Le nouvel immeuble de bureaux forme un angle par rapport à son frère aîné et présente la même conception d’escalier effilé. Les deux tours dominent désormais le site de Roche et des études de faisabilité sont en cours pour un troisième bâtiment. S’il est réalisé, le troisième gratte-ciel de l’ensemble s’élèvera à 20 mètres de plus que la tour 2.
Un jumeau numérique est utilisé à chaque phase du projet. Tous les employés sur le chantier ont accès au modèle cible 3D via une tablette et le logiciel Autodesk BIM 360. Le jumeau numérique est ainsi utilisé à chaque phase du projet.

La Roche Tower 2 : exploiter la puissance du BIM

La très célèbre Agence d’architecture suisse Herzog & de Meuron est responsable des tours Roche 1 et 2. Roche, Herzog & de Meuron et l’entreprise générale Drees & Sommer ont ainsi tous travaillé ensemble sur la tour 1.

Jörg Keller, chef de projet pour la tour 2 chez Roche, est responsable de la mise en service technique de toutes les installations du nouveau bâtiment, ainsi que de la sécurité et il a par ailleurs une «troisième casquette» en tant qu’expert en la matière BIM (Building Information Modeling). Lui et l’équipe projet sont responsables de toute la planification collaborative. Grâce à leur travail, avant même la construction des différents niveaux de la tour 2, il était possible d’explorer chaque niveau jusqu’à la toiture au travers de son jumeau numérique.

Vues 3D des trois modèles par discipline : le modèle structurel (à gauche), le modèle ingénierie (au centre) et le modèle architectural (à droite). Avec l’aimable autorisation de Roche.

Le maître d’ouvrage, l’Architecte, l’entreprise générale et les entreprises de construction avaient tous le désir d’utiliser le BIM sur le projet dès le départ. « Il est nécessaire d’avoir des gens très enthousiastes et engagés à 100 % pour que cela fonctionne », déclare Monsieur Keller. Par « cela », il entend le BIM ou une collaboration utilisant des méthodes BIM et un modèle virtuel 3D. « Un modèle 3D a été créé pour la tour 1, mais il était loin d’être aussi avancé que le modèle pour la tour 2 », explique Keller.

Le modèle numérique a commencé à prendre forme un an et demi avant la fin de la coque, et Autodesk Revit était l’un des logiciels utilisés pour le créer.

Découvrez la suite de ce beau témoignage Redshift en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.