[Interview] Gamma AR, la réalité virtuelle sous toutes ses formes, au service du BIM

Gamma AR ou comment optimiser une approche VR dans le cadre d’un projet de construction, en connexion avec la plateforme ACC

La réalité virtuelle et tous ses dérivés tels que l’augmentée ou la mixte prennent de plus en plus d’importance de nos jours, notamment dans le cadre des projets de construction. Au-delà de l’intérêt que ces approches représentent en phase conception, elles sont notamment devenues incontournables lors de la construction où les risques d’erreurs sur les chantiers restent importants.

GAMMA AR est une jeune startup luxembourgeoise qui a développé une solution facile à prendre en main et qui permet d’assurer une phase constructive optimale. Echangeons avec eux et découvrons leur solution avec Laura Bocchibianchi, leur responsable marketing et communication, ainsi que ses deux fondateurs Caner Dolas et Jayan Jevanesan.

Site web : https://gamma-ar.com/
Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/c/GAMMAAR

Bonjour à vous trois, pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous dire comment l’idée de créer Gamma AR vous est venue ? Etiez-vous issus du secteur de la construction ?

Jayan Jevanesan : L’idée de créer cette solution existait depuis longtemps mais n’était pas réalisable en raison de l’avancement des technologies. Une fois que la technologie a évolué et que nous étions suffisamment prêts pour l’utiliser, nous avons relancé l’idée avec Caner.

Laura Bocchibianchi : Caner Dolas vient lui-même du secteur de la construction. Il était architecte et BIM manager et connaissait bien les problèmes rencontrés sur le chantier par les chefs de chantier et les chefs de projet.
Les problèmes rencontrés sont les suivants : traduire les plans sans erreurs en réalité, un problème de communication pour les erreurs rencontrées sur le chantier, un problème de transparence de l’information et celui que nous connaissons tous : livrer les projets dans les temps et dans le budget, à cause des problèmes liés ci-dessus.

Quand et comment avez-vous créé votre startup ? Etes-vous basé en France ?

LB : La startup a été créée en 2019, mais le début du projet remonte à 2016. Le projet a débuté à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, alors que Jayan Jevanesan, CTO et cofondateur de la société, était étudiant (informaticien). Caner est venu présenter l’idée à l’université, qui était GAMMA AR, et a été enthousiasmé par le projet. Ensemble, ils ont mis en place le projet, Jayan développant l’application. Voyant que le projet était réussi, la société a été créée sous le nom de GAMMA Technologies S.à r.l le 24 juillet 2019, exactement.

JJ : Nous sommes basés au Luxembourg, qui n’est pas très loin de la France, notamment du Grand Est et l’application est disponible dans le monde entier.

Combien de personnes êtes-vous et comment êtes-vous organisés ?

LB : Nous allons être 13 en septembre. La culture de l’entreprise est que nous sommes divers, ouverts d’esprit et de cœur. En tant qu’équipe, nous nous complétons mutuellement et travaillons en harmonie.

Quelle est la gamme de vos solutions ? Pouvez-vous nous les présenter en quelques mots ?

LB : Nous proposons une application de construction disponible sur iOS et Android, liée à une plateforme disponible sur le web.

Caner Dolas : Cette application permet de visualiser les modèles BIM avant la construction et de collecter des informations sur le site, etc.

Quel est l’objectif de votre solution Gamma AR et à quels cas d’usages répond-elle ?

LB : GAMMA AR permet de visualiser les modèles BIM sur le chantier et ainsi d’anticiper et de prévisualiser le chantier afin détecter les erreurs et des les éviter. Il a également une utilisation documentaire, il va permettre aux différents intervenants sur le chantier de documenter l’avancement du chantier, de communiquer de manière intuitive les erreurs et ainsi faciliter la prise de décisions.

Principalement utilisé lors des phases de pré-construction et de construction du bâtiment, mais aussi pour la maintenance et la gestion de patrimoine.

Le BIM a-t-il été l’élément déclencheur de la création de cette entreprise et quelle est son importance ?

LB : Le BIM est l’avenir de la construction. En termes de développement durable tout d’abord, car c’est un processus indispensable. En termes de conception de plans, c’est une approche qui permet d’avoir des plans plus détaillés et plus lisibles pour les constructeurs.

CD : Le BIM était plutôt la technologie nécessaire derrière, comme colonne vertébrale de notre solution.

En parlant de BIM, comment vous interfacez vous avec les solutions Autodesk comme Autodesk Revit ? Disposez-vous d’un plug-in direct ou utilisez-vous un format d’échange tel que l’IFC ?

LB : Nous avons un partenariat avec Autodesk Construction Cloud. Cela permet aux utilisateurs d’Autodesk BIM 360 de se connecter à GAMMA AR via leurs informations d’identification BIM 360 et de synchroniser les modèles et les problèmes.

CD : Nous supportons également le processus collaboratif  » openBIM « , ce qui signifie que nous supportons le format IFC et qu’il est possible d’exporter les problèmes créés dans GAMMA AR au format BCF. Pour l’instant, nous travaillons principalement avec Autodesk Revit, Autodesk Navisworks et les fichiers IFC.

La solution est-elle facile à utiliser ?

LB : La solution est très facile à utiliser, il n’y a pas besoin d’un service informatique pour la mettre en place. Visionner nos tutoriels de 10 minutes sur YouTube est largement suffisant pour savoir comment l’utiliser. Il n’y a pas besoin de préparer quoi que ce soit sur place. Bien entendu, nous restons disponibles pour toute assistance.

Prenez-vous en charge tous les appareils de visualisation 3D ?

LB : L’application est supportée sur iOS et Android.

Avez-vous déjà de nombreux utilisateurs ?

LB : Nous avons plus de 4500 utilisateurs actifs sur notre application.

Au fait, êtes-vous plutôt bien distribués au niveau européen ?

LB : En ce qui concerne l’Europe, nous avons beaucoup de clients dans les pays germanophones, mais aussi en Italie, en Belgique, en Suisse et au Royaume-Uni où ils sont très avancés dans le BIM. Comme l’application est disponible sur mobiles et tablettes, nous avons également une clientèle internationale, comme la Malaisie ou les États-Unis.

Il existe déjà de nombreuses solutions de RV/RA. Comment vous différenciez-vous ?

LB : Nous nous différencions par notre facilité d’utilisation. GAMMA AR est actuellement l’application la plus facile à utiliser du marché, mais aussi par notre capacité de synchronisation via les plateformes Autodesk. Aussi, c’est par la précision du positionnement de la maquette sur le chantier que nous nous démarquons. Nous disposons d’une équipe motivée et experte qui travaille d’arrache-pied pour fournir le positionnement le plus précis. Enfin, notre particularité est que les problèmes sont liés à l’objet, ce qui permet une communication plus précise et moins d’erreurs dans cette dernière.

Quel est votre modèle de vente ? Direct ou indirect ? Saas, Desktop ?

LB : Notre solution est un Saas. Pour le modèle de vente, nous avons une équipe commerciale qui est présente pour proposer la bonne solution pour tout type d’entreprise (construction, pharmaceutique, hôpitaux, data centers…).

CD : La solution est vendue sous forme de package pour des gammes d’un certain nombre d’utilisateurs. Il existe une licence utilisateur pour les utilisateurs uniques et ensuite des licences de projet pour les équipes étendues.

Quel est le coût de l’accès à votre solution ? Est-il fixe ou par projet ?

CD : Nous proposons des packages « Projet » et des packages « Entreprise ».

JJ : Les packages Projet dépendent de la taille et du type de projet. Les packages Entreprise dépendent du nombre d’utilisateurs.

Quels sont vos projets d’évolution ?

CD : Les plans futurs sont d’intégrer l’intelligence artificielle dans l’application pour améliorer l’analyse des données et la production de rapports, et des lunettes de réalité mixte.

Y a-t-il quelque chose de spécial que vous aimeriez dire à nos lecteurs ?

LB : Nous ne l’avons pas mentionné mais l’application est disponible gratuitement pendant trente jours pour tous les nouveaux utilisateurs.

Laura, Caner et Jayan, merci beaucoup pour votre présentation très complète et très intéressante. Nous vous souhaitons beaucoup de succès sur le marché français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :