[Histoires de succès] Le BIM, pour une conception et une construction plus durable d’infrastructures en Inde

Le BIM, un phénomène global majeur essentiel à la transformation de notre planète, l’exemple Indien

Les pays du monde entier cherchent à combler leurs lacunes en matière de manque d’infrastructures, à renforcer la résilience de ces dernières, conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030 et à l’Accord de Paris. L’industrie de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction (AEC) dans le monde est l’une de celles où de nombreux efforts et évolutions en termes de pratiques durables restent à faire, et par conséquent, cette industrie a la plus grande marge de manœuvre afin d’avoir un impact positif. Nous sommes à l’aube d’une urgence climatique et devons de toute urgence réduire notre empreinte carbone.

Le BIM pour la transformation numérique

Le monde, en particulier l’Inde, est à l’aube d’une opportunité sans précédent d’utiliser le BIM (Building Information Modeling) pour une utilisation plus productive et optimale de l’énergie et des matériaux sur notre planète, permettant aux concepteurs et aux constructeurs du monde entier de créer des infrastructures durables. Le BIM améliore l’efficacité et la durabilité dès la phase de conception initiale tout au long du cycle de vie des projets d’infrastructure, jouant un rôle important dans l’intégration de pratiques durables dans les flux de travail opérationnels.

L’Inde s’embarque dans un ambitieux voyage de construction d’infrastructures. Dans la perspective du projet de leur gouvernement d’édifier 100 aéroports, plus de 20 millions de logements abordables et de moderniser 8 000 gares, le pays a besoin d’une politique et de moyens ambitieux permettant une vision meilleure et une construction plus rapide et efficace.
En Inde, encore aujourd’hui, la plupart des projets connaissent encore des surcoûts de 20 % en moyenne, ainsi que des dépassements de temps et des gaspillages de matériaux. Ce qui représente une perte d’argent importante. En utilisant le BIM, les acteurs du projet peuvent simuler les conditions de durabilité des infrastructures pour l’avenir et les construire en conséquence.

L’adoption du BIM en Inde aidera à simuler les conditions de conception et de construction permettant ainsi de mettre à disposition des alternatives avant d’être confronté aux défis liés à la construction de ces mêmes infrastructures. Le BIM permet aux parties prenantes de concevoir en 3D, de prendre des décisions intelligentes, basées sur des faits et de dépenser judicieusement. Il permet aux intervenants de visualiser et de résoudre les problèmes en éliminant les coûts de conception et les problèmes de temps et en améliorant la livraison du projet. Le BIM conduit également à une collaboration plus optimale, à une réduction des modifications et à la mise en avant de la réflexion et de la planification collaboratives dans le flux de travail du projet.
L’utilisation du BIM est nécessaire pour la construction d’infrastructures – pour un meilleur aujourd’hui et pour la vision plus vaste des infrastructures de demain.

Découvrez ces exemples de projets d’infrastructures d’envergure indiens en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :