CIOB et i3PT lancent le rapport Golden Thread (Fil d’or)

Le Chartered Institute of Building (CIOB), en collaboration avec i3PT Certification met à disposition son rapport Golden Thread.

Le rapport, qui présente les résultats d’une enquête approfondie menée plus tôt cette année et qui a examiné dans quelle mesure l’industrie britannique de l’environnement bâti est prête à fournir un fil d’or numérique d’informations (l’équivalent d’un carnet numérique du bâtiment que nous vous avions expliqué ici), a révélé que 85 % des professionnels de l’environnement bâti pensent qu’un environnement numérique – Le fil d’or de l’information – permettrait une meilleure prise de décision et créerait une chaîne de responsabilité plus claire dans l’environnement bâti.

Lorsque le rapport “Construire un avenir plus sûr” a été publié en mai 2018, il a souligné la nécessité d’un fil d’or numérique d’informations sur le bâtiment qui a été créé, conservé et maintenu tout au long du cycle de vie d’un bâtiment. Ce rapport fournit un aperçu important de la compréhension de l’industrie du fil d’or et de ce qui sera nécessaire pour le mettre en pratique.

À l’aide d’une analyse détaillée des données de l’enquête et des réponses écrites, le rapport sur le Golden Thread présente une image d’une industrie à la recherche de réponses à certaines questions importantes, notamment, qui devrait être responsable de la création et du maintien du fil d’or et si l’industrie a la capacité et les compétences pour le mettre en œuvre.

Le rapport met en évidence une industrie qui comprend la nécessité d’un fil conducteur d’informations pour soutenir de meilleurs résultats en matière de sécurité des bâtiments pour les propriétaires et les résidents d’immeubles résidentiels à haut risque, tout en soulignant la nécessité d’investissements et de leadership pour y parvenir.

Ce qui suit est un résumé des résultats de l’enquête menée par i3PT Certification et le Chartered Institute of Building pour comprendre dans quelle mesure l’industrie britannique de l’environnement bâti est préparée à fournir un fil d’or numérique d’informations.
Une analyse détaillée des données qui ont alimenté ce rapport est présentée sous les quatre rubriques suivantes.

Compréhension

La plupart des répondants étaient confiants dans leur propre compréhension du fil d’or, mais moins de la moitié pensent que les personnes appropriées dans leur organisation partagent le même niveau de compréhension.
Près de 80% estiment qu’il n’est pas évident de savoir où s’adresser pour obtenir du soutien, des conseils et des ressources liés au fil d’or.
87% des personnes interrogées estiment que l’exigence d’un fil d’or devrait être étendue pour couvrir un plus large éventail de bâtiments, en particulier les maisons de soins, les écoles et les hôpitaux.

Responsabilités

Il n’y a pas de consensus clair sur la propriété des données de projet aux étapes de conception et de construction d’un projet.
Les groupes de répondants semblent plus à l’aise d’attribuer les responsabilités de propriété à d’autres parties, plutôt que d’assumer ces responsabilités eux-mêmes.
Il est convenu que le gouvernement ne devrait pas être considéré comme responsable de couvrir l’intégralité des coûts de formation, de soutien et d’investissements techniques, et que les coûts devraient être partagés entre le gouvernement, les maîtres d’ouvrage et les équipes de réalisation de projet.

Aptitude

Près de 60 % des personnes interrogées pensent que le concept de fil d’or numérique de l’information est aligné sur le BIM Framework britannique. La majorité pense également que moins d’un quart des projets au Royaume-Uni sont actuellement livrés au niveau de BIM requis dans le cadre BIM britannique.
Plus de 65% des personnes interrogées décrivent leur capacité BIM interne comme bonne ou excellente.
Les personnes interrogées estiment qu’il faudra au moins deux ans pour mettre en place un fil d’or comme d’habitude pour les bâtiments à haut risque au Royaume-Uni.
Près de la moitié des équipes de gestion de patrimoine des maîtres d’ouvrage ne disposent pas des capacités logicielles et techniques appropriées pour vérifier que les informations qui leur sont fournies par les équipes de conception et de construction répondent à leurs exigences en matière d’information et 35% ne sont pas convaincus qu’elles pourraient spécifier clairement les exigences correctes au démarrage d’un projet.

Eléments bloquants

75% ont déclaré que la culture de l’industrie est le plus grand obstacle à la fourniture d’un fil d’or de l’information, tandis que la technologie était la moins préoccupante.
Les personnes interrogées pensent qu’une législation, plus de soutien et une communication plus claire sont les actions nécessaires pour surmonter les obstacles, tout en ayant plus de temps pour se préparer, et plus de soutien financier sont considérés comme moins importants.
Ce rapport raconte l’histoire d’une industrie qui comprend le besoin de changement et espère prudemment qu’il pourra être réalisé.

Découvrir le Golden Thread Report ici.

Découvrir l’ensemble des réponses au sondage ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *