Le Digital Twin Consortium annonce un nouveau framework pour les jumeaux numériques : un coup de pouce pour les chaînes d’approvisionnement !

Un nouveau framework pour l’interopérabilité

Le Digital Twin Consortium vient d’annoncer la mise en place d’un nouveau framework, conçu pour permettre aux entreprises d’adopter et de faire évoluer plus facilement la technologie des jumeaux numériques dans leur chaîne d’approvisionnement.
Les entreprises qui cherchent à accroître l’agilité de leur chaîne d’approvisionnement via la transformation numérique ont accueilli avec grand intérêt l’annonce selon laquelle la technologie des jumeaux numériques sera désormais plus facile à adopter et à faire évoluer, suite à l’approbation d’un nouveau cadre commun.

Le Digital Twin System Interoperability Framework a été dévoilé le 6 janvier par le Digital Twin Consortium (DTC), un organisme de collaboration composé des grands acteurs de l’industrie, du gouvernement et du milieu universitaire qui a pour mission d’assurer la cohérence de la technologie des jumeaux numériques.

Le cadre définit tous les domaines d’interopérabilité pour permettre aux entreprises d’utiliser plus facilement ces systèmes numériques très complexes à grande échelle et avec un rôle primordial de l’interopérabilité.

Les jumeaux numériques ajoutent de la valeur aux chaînes d’approvisionnement
Un jumeau numérique est un modèle logiciel dynamique d’un objet ou d’un système physique qui s’appuie sur les données de capteurs pour comprendre son état, réagir aux changements, améliorer les opérations (gestion et maintenance) et ajouter de la valeur.

Dans le contexte des chaînes d’approvisionnement, un jumeau numérique est une réplique virtuelle, comprenant des centaines d’actifs, d’entrepôts, de logistique et de positions d’inventaire.

Il peut offrir une vision claire des risques auxquels sont confrontées les chaînes d’approvisionnement complexes et interconnectées. Cela permet aux chaînes d’approvisionnement d’être agiles, car les risques sont identifiés tôt et les perturbations sont minimisées, voire évitées.

Mais jusqu’à présent, la capacité des entreprises à extraire toute la valeur de la technologie des jumeaux numériques a été entravée par des systèmes fragmentés.

Le cadre de jumeau numérique apporte l’interopérabilité

« L’interopérabilité est essentielle pour permettre aux jumeaux numériques de traiter les informations provenant de systèmes hétérogènes », a déclaré Dan Isaacs, directeur technique du Digital Twin Consortium.

Le cadre comporte sept « concepts clés » :

  • Conception centrée sur le système, permettant la collaboration entre et au sein des disciplines – mécanique, électronique et logicielle.
  • Approche basée sur les modèles – permettant aux concepteurs de codifier, standardiser, identifier et réutiliser des modèles sur le terrain.
  • Flux d’informations holistique, facilitant la compréhension du monde réel pour une prise de décision optimale.
  • Interactions basées sur l’état, englobant toutes les valeurs statiques et dynamiques à tout moment.
  • Des référentiels fédérés, permettant une prise de décision optimale tout au long du cycle de vie d’un jumeau numérique.
  • Des informations exploitables, garantissant que les échanges d’informations permettent une action efficace.
  • Des mécanismes évolutifs, permettant une évolutivité depuis la plus simple interopérabilité de deux systèmes jusqu’à des écosystèmes complexes et globaux.

Ce cadre dédié à l’interopérabilité simplifiera les interactions de systèmes complexes, permettant l’évolutivité d’un bâtiment intelligent à une ville intelligente à un pays entier, ou à une chaîne de montage, à une usine, ou même un réseau de chaîne d’approvisionnement mondial.

Visitez le site Web du DTC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :