Le Costa Rica avance dans la mise en œuvre de sa stratégie BIM en publiant sa feuille de route

Après les paroles et la publication de sa stratégie BIM, le Costa Rica passe aux actes avec sa feuille de route

La méthodologie BIM permet d’améliorer l’exécution des travaux d’infrastructure. Nous avions partagé récemment la stratégie BIM du Costa Rica dans un article dédié. Voici la feuille de route qui établit les étapes de mise en œuvre jusqu’en 2024.
En 2020, le gouvernement du Costa Rica a élaboré la stratégie nationale BIM, définissant les objectifs et les tâches à développer pour la mise en œuvre de cette méthodologie dans le pays et au cours de l’année précédente, avec la coordination du ministère de la Planification nationale et de la Politique économique (Mideplan), en collaboration avec la Commission interinstitutionnelle BIM et avec la coopération de la Banque interaméricaine de développement (BID). Ils ont ainsi élaboré conjointement la feuille de route stratégique BIM du Costa Rica, en tant qu’instrument de planification pour la mise en œuvre de la stratégie nationale.

Cette feuille de route a été officiellement présentée le 17 février par les autorités du Mideplan et de la BID dans le but d’établir les étapes nécessaires à la mise en œuvre de la méthodologie dans le pays.

Depuis sa création, ce processus a également bénéficié du soutien du Ministère de la Présidence, à travers le Cabinet de la Première Dame de la République, Claudia Dobles Camargo.

La stratégie BIM (Building Information Modeling ou Infrastructure Information Model) est une méthodologie pour le développement du secteur de la construction, qui permet d’améliorer l’exécution des travaux publics, d’offrir une plus grande transparence dans les processus d’appel d’offres et de contribuer à l’optimisation de l’entretien et de l’exploitation des bâtiments et Infrastructures ; tout en favorisant la baisse des coûts, l’amélioration de la productivité et de l’efficacité des opérations, l’amélioration de la qualité des infrastructures et la minimisation de l’impact environnemental.

La ministre de la Planification, María del Pilar Garrido Gonzalo, a souligné que « Depuis Mideplan, nous avons mis au service de la stratégie BIM et de cette feuille de route, le Système national d’investissement public, en tant que recteurs que nous sommes et la Banque des projets d’investissement public , de manière à ce que, grâce aux instruments techniques méthodologiques et aux guides appropriés, nous avancions en garantissant une réduction des risques, une amélioration en matière de gestion la plus adéquate des ressources destinées au travail, une plus grande traçabilité, une plus grande intégrité et certainement plus de transparence et d’efficacité ».

L’élaboration de la feuille de route a impliqué la participation des secteurs public, privé et universitaire, dans le but de prendre en compte les exigences de chacun d’eux en faveur de l’industrie de la construction costaricienne, de sorte que la mise en œuvre de la méthodologie BIM soit une initiative au niveau national et permettre l’incorporation progressive de différentes entités et organisations.

Francisco Javier Urra, chef des opérations de BID au Costa Rica, a remercié les autorités nationales pour leur intérêt à se joindre à l’application de ce type de technologie innovante et a exprimé sa confiance que la méthodologie BIM favorisera l’efficacité et la transparence dans l’exécution des travaux publics. Il a souligné que la Vision 2025 de la BID mettra l’accent sur le soutien à la numérisation et à l’innovation pour promouvoir une croissance économique durable et inclusive.

Processus de construction

Cette feuille de route établit la séquence des étapes nécessaires pour atteindre les objectifs et les actions stratégiques et contient les délais et les ressources nécessaires au fonctionnement de la stratégie nationale BIM avec des objectifs concrets. De plus, il établit la gouvernance nécessaire à sa mise en œuvre.

Le processus de co-conception de la feuille de route BIM a eu la collaboration et la participation d’un groupe de 71 experts de divers domaines liés à l’industrie de la construction, qui ont travaillé sur le développement de l’instrument. La facilitation et la conception ont été confiées au cabinet de conseil Penta Mac Gready (PMG).

Sur la base des 7 actions stratégiques décrites dans la stratégie nationale, la feuille de route organise des projets et des activités basés sur 5 piliers : gouvernance, réglementation, capital humain, catalyseurs technologiques et promotion et démonstration des avantages. À partir de cela, 24 initiatives stratégiques prioritaires ont été définies pour être développées d’ici 2024.

Outre les avantages liés à l’efficacité, la transparence, la traçabilité, la réduction des risques et les économies dans l’utilisation des ressources publiques que son adoption implique, la mise en œuvre de la méthodologie BIM favorisera l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), plus précisément, les objectifs de l’Industrie, de l’Innovation et des Infrastructures ; des énergies abordables et non polluantes et une Production et Consommation Responsables.

Télécharger le document en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :