Interview “BIM Worldwide” – Bertrand Menard, Responsable du développement chez Oger International Maroc, un acteur clé et global de l’Ingénierie

Cette semaine, le BIM à l’international s’invite chez nous, et plus particulièrement le Maroc. Il est toujours passionnant de voir comment ce processus se développe et se pratique chez nos chers voisins. Bertrand Menard, Responsable du développement chez Oger International Maroc, une grande ingénierie internationale nous fait le plaisir de répondre à nos questions. Nous allons ainsi comprendre comment le BIM se développe dans ce beau pays qu’est le Maroc.

Bertrand Menard, OGER International Maroc
Responsable Développement
E-mail
LinkedIn

Bonjour Bertrand, bienvenu sur ABCD Blog et ravi de te recevoir. Pourrais-tu svp te présenter à nos lecteurs et nous parler de ton parcours avant d’arriver chez Oger International ?

Bonjour Emmanuel. Merci de cette invitation et ravi de te retrouver. Je suis Bertrand MENARD, originaire de Paris et diplomé d’une école d’ingénieur en environnement et maitrise de l’énergie depuis une vingtaine d’années environ. J’ai commencé dans le BTP en travaillant dans le domaine de l’électricité courants forts et courants faibles.

D’ailleurs, tu as eu une belle progression chez Oger International. Pourrais-tu stp nous en parler ?

Avec plaisir. Je suis arrivé chez Oger International en 2003 en tant que chargé d’affaires courants faibles sur des opérations à l’international et majoritairement au Moyen-Orient. J’ai ensuite intégré notre succursale Oger International Maroc en 2007, pour être successivement Pilote Coordonnateur, Responsable de Projet puis Responsable du Bureau d’Etudes. J’occupe depuis 2018 le poste de Responsable Développement. 

Pour nos lecteurs qui ne connaissent pas encore votre société, pourrais-tu stp nous présenter la société, ses secteurs d’activités, et ses couvertures géographiques ?

Nous sommes une société d’ingénierie de la construction crée il y a plus 40 ans, dont le siège est basé à Paris, avec une agence à Tunis et une à Casablanca.

Notre agence Oger International Maroc propose depuis plus de 20 ans des missions de maitrise d’œuvre technique, Due Diligence, OPC, AMO, MOD etc…

Nous travaillons dans différents pays en Afrique sub-saharienne francophone ou anglophone (Mali, Sénégal, Gabon, Tchad, Sierra Leone) et également au Moyen Orient.

Etes-vous une ingénierie tous corps d’états ? Pourrais-tu stp nous en dire un peu plus ?

Nous avons en interne l’ensemble des corps d’état, répartis par service : Architecture, Structure, Fluides et Electricité. Nous avons les compétences pour développer la conception initiale de l’architecte signataire, et prendre en charge également l’économie de la construction. Notre société possède les certifications ISO9001, ISO14001 et OHSAS 18001.

© OGER International I Modélisation TCE – Villa privée

Chaque filiale par pays est-elle indépendante ? Ou est-ce le siège à Saint-Ouen qui définit la stratégie et les moyens ?

Notre agence du Maroc est une succursale, possédant ses propres moyens financiers. Notre stratégie de développement est simplement présentée à Paris pour assurer une cohérence globale du groupe, et selon notre compréhension du marché local.

Faites-vous du BIM sur tous vos projets ? Est-ce qu’il y a un surcoût pour vous à faire du BIM ?

Le BIM n’est pas encore systématique mais sa part est en forte croissance.

Il faut abolir cette notion de surcoût, car le BIM ne coute pas plus cher, il représente simplement une anticipation des honoraires de maitrise d’œuvre. Chez OGER INTERNATIONAL MAROC, le BIM se fait au même coût, et sera demain moins coûteux qu’une maitrise d’œuvre classique en 2D.

© OGER International I Modélisation TCE – Villa privée

Quels avantages vous apporte le BIM sur vos projets ?

Le BIM nous permet de mieux visualiser et optimiser la conception d’un projet de construction. Chaque spécialiste anticipe et se pose les bonnes questions très en amont dans le processus de conception.

© OGER International

La maturité actuelle du BIM au Maroc nous permet également de faire un suivi EXE de qualité, en comparant l’état du construit avec la modélisation initiale.

Comment êtes-vous organisés au niveau de votre département BIM ? Est-ce intégré au bureau d’étude ou est-ce un service séparé ?

Le BIM est pleinement intégré dans nos services, avec pour chaque spécialité un référent qui pilote et formalise l’évolution de notre métier.

© OGER International I Modélisation TCE en rendu réaliste – Villa privée

Proposez-vous aussi des services pour créer des jumeaux numériques pour les maîtres d’ouvrage et propriétaires ? Est-ce récent ?

Nous assurons actuellement des missions pour des maitres d’ouvrage au Maroc, qui ont décidé de numériser leur patrimoine. L’objectif est de créer une maquette numérique pour la maintenance, en optimisant l’exploitation du bâtiment.

Quels sont vos projets intéressants et iconiques actuellement en cours ?

Actuellement, nous terminons la numérisation de bâtiments de l’ONCF, et aussi la synthèse EXE du Grand Théâtre de Rabat de l’Agence Zaha Hadid Architects.

© OGER International

Le Grand Théâtre de Rabat est un projet extraordinaire. Comment la partie technologique et BIM était organisée ?

Pour cet ouvrage d’exception, le BIM est indispensable pour concevoir et coordonner l’ensemble des lots. L’Architecte a donc souhaité impliquer l’AMO OGER INTERNATIONAL MAROC pour effectuer la synthèse EXE à partir des modélisations des entreprises ou pour modéliser à partir de plans 2D. Nous étions en charge de la détection puis de l’aide à la résolution des conflits.

Nous avons également implémenté le BIM sur le chantier en déployant des scanners 3D qui comparent l’état du construit avec la modélisation. Ces scanners créent des fichiers nuages de points que nous convertissons en modèle Revit. Nous réglons ensuite la tolérance requise selon le lot concerné afin d’identifier les écarts et suggérer des corrections sans entraver la bonne marche du chantier.

La technologie justement. Vous travaillez sur les solutions BIM Autodesk ? Quels avantages vous apportent-elles ?

Nous travaillons avec Autodesk Revit pour tous les corps d’état, et avec la plateforme Cloud BIM 360 pour le travail collaboratif. Les produits Autodesk nous assurent une totale compatibilité avec notamment les outils de calculs de nos différents spécialistes.

© OGER International I Modélisation plomberie – villa privée

Vous n’avez que des projets au Maroc ou ailleurs aussi dans les pays voisins ?

Comme expliqué précédemment, nous travaillons désormais dans plusieurs Pays en Afrique Francophone ou Anglophone : au Mali, au Sénégal, au Gabon, au Tchad, et en Sierra Léone. Notre savoir-faire et nos compétences en maitrise d’œuvre technique y est très appréciée et reconnue. D’une manière générale, le savoir faire marocain a très bonne réputation sur le continent africain.

© OGER International

Etes-vous une ingénierie en avance sur le BIM au Maroc ?

Nous avons eu l’opportunité de démarrer le BIM dès 2009 pour un client privé, et nous avons ensuite déployé cette nouvelle facon de travailler. Nos stations de travail sont opérationnelles et notre personnel formé. Nous sommes dans une phase de maturité du déploiement de ces outils.

© OGER International I Modélisation TCE chaîne hôtelière

Avez-vous des normes propres au Maroc ou vous basez-vous sur les standards français ou anglo-saxons ?

Les projets de construction au Maroc sont largement inspirés par la loi de Maitrise d’Œuvre Publique (loi MOP), mais également par les normes françaises et les Documents Techniques Unifiés (NF et DTU)

Nous sommes également capables de nous adapter à des clients internationaux qui vont privilégier d’autres standards, avec des contrats FIDIC et des normes étrangères renommées (British Standards Institute).

Y-a-t-il une obligation du BIM au Maroc ?

Il n’y a aucune obligation pour le moment : l’approche BIM reste une démarche volontaire. Nous savons que plusieurs pays ont imposé une maquette BIM dans la procédure de dépôt du Permis de Construire, cela viendra sans doute un jour au Royaume du Maroc.

Le BIM c’est le changement, et vous avez de jeunes générations au Maroc. Sont-ils moteurs de ce changement ?

Notre masse salariale est effectivement à l’image du Maroc, avec beaucoup de jeunes. Cette jeunesse représente un potentiel énorme car ils veulent apprendre et découvrir de nouvelles choses. La modélisation BIM à travers des stations de travail performantes est un atout pour séduire nos salariés et motiver nos équipes.

On voit d’ailleurs ici en Europe de nombreux jeunes professionnels d’Afrique du Nord avec de fortes compétences BIM. Comment l’expliquez-vous ? Les écoles forment-elles mieux ?

 Il y a beaucoup d’autodidactes aux compétences impressionnantes. Les meilleures écoles forment désormais au BIM avec des modules spécifiques, que ce soit de la modélisation de spécialistes ou du BIM Management.

Quels sont vos projets de développements technologiques futurs ? Allez-vous mettre en place des process encore plus innovants à l’avenir ?

Nous faisons de la veille technologique, et je reste persuadé que le BIM n’a pas encore dévoilé tout son potentiel. La prochaine étape sera sans doute la démocratisation de la visualisation embarquée lors des visites de chantier pour faciliter notamment le contrôle général des travaux pour nos équipes.

© OGER International I Modélisation plomberie en rendu réaliste – Chaine hôtelière

Connaissais-tu ABCD Blog ?

Je connais bien ce blog, et je tenais à te remercier personnellement pour l’effervescence intellectuelle de son contenu.

Aurais-tu un message particulier à adresser à nos lecteurs ?

Le changement est une chance et une opportunité, n’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort pour apprendre davantage.

Bertrand, merci beaucoup pour cet échange très enrichissant. Nous te souhaitons de continuer avec succès le développement du BIM au Maroc.

Merci à toi Emmanuel, et à très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *