[Conférence] New European Bauhaus à suivre en live à la Biennale de Venise le 9 octobre – Haute qualité de conception versus haute conception numérique ?

Doit-on opposer tradition et nouveaux modes et process de conception ou doit-on trouver un savant équilibre ?

Les nouvelles tendances telles que l’Intelligence Artificielle et la Conception Générative poussent nos métiers – notamment celui de l’Architecte – à se réinventer pour se transcender, tout cela pour donner naissance à de biens meilleurs projets, mais aussi et surtout faire face aux grands défis de demain et d’aujourd’hui ne l’oublions pas. Cette série de tables rondes organisée par le Conseil National des Architectes Italiens donne un éclairage intéressant sur ces grandes questions de société qui nous touchent en tant qu’Architectes.

Le Conseil National des Architectes Italien PPC organise le samedi 9 octobre, dans le cadre de la 17ème Biennale d’Architecture au Pavillon italien, New EU Bauhaus : Conception de haute qualité versus Conception à haut chiffre ? Conférence internationale sur les relations entre la conception, l’intelligence artificielle et les outils numériques avancés. L’événement est prévu de 10h00 à 17h00 et sera organisé en 4 tables rondes, auxquelles participeront des experts de 15 pays. J’ai l’honneur et le plaisir de participer à l’une de ces tables rondes. La conférence sera en italien et en anglais avec traduction simultanée. Programme disponible ICI.

L’événement sera diffusé en version italienne et anglaise sur les chaînes YouTube du Cnappc (Conseil de l’Ordre des Architectes Italiens).
Lien de la version italienne – Lien de la version anglaise.

Les objectifs

Les architectes ont un rôle clé dans l’évolution des espaces dans lesquels nous vivons et, par conséquent, dans la réalisation des objectifs 2050 dans lesquels l’Europe doit être climatiquement neutre, économiquement compétitive et socialement inclusive. C’est une évolution qui ne peut échapper à une forte poussée vers la numérisation et la modernisation de l’ensemble du secteur de la construction et de celui de nos villes.

L’espoir est que l’ensemble du secteur de la construction, ayant l’intérêt public comme objectif ultime, assume ce caractère de « résilience » qui est nécessaire à la mise en œuvre des dispositions des programmes européens et qui se traduit inévitablement par une modernisation tous azimuts, signe de qualité, c’est-à-dire durabilité environnementale sur une longue période, inclusion sociale, innovation technologique et, last but not least, BEAUTÉ.

La portée de la comparaison

Il ne s’agit pas d’une discussion entre experts, mais d’une confrontation au cours de laquelle les experts expriment leur vision sur la manière dont l’Intelligence Artificielle et d’autres outils associés peuvent améliorer la conception.

A 10h20 / Table ronde 1
ECONOMIE DE LA CONNAISSANCE, PHILOSOPHIE DE LA TECHNOLOGIE

La pérennité des transformations de l’environnement dans lequel nous vivons est, avec l’équité sociale, le grand défi du XXIe siècle. La numérisation aura un poids croissant dans les activités intellectuelles de planification, de projet, de toute la chaîne de construction. Son impact sur les métiers concernés obligera à élargir le champ des connaissances et à pousser les modes opératoires vers de nouveaux modèles. Qui en sera exclu et qui risque de disparaître ?

  • Borijslaw Czarakciew, architecte, membre du directoire du Conseil des Architectes d’Europe, Vice-président de la Chambre des architectes polonais
  • Ruth Sgagemann, architecte, membre du directoire du Conseil des Architectes d’Europe, Membre de l’ENACA, Chambre des architectes Baden Wuttemberg
  • Simona Chiodo, Professeur ordinaire d’esthétique à l’École polytechnique de Milan
  • Pierluigi Sacco, économiste, professeur ordinaire à l’IULM – Milan, Université de Harvard
  • Emmanuel Di Giacomo, architecte, Autodesk

A suivre ici en anglais ou ici en italien…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :