Une étude passionnante de Cambashi – Plus de 14 milliards dépensés en logiciels BIM l’an dernier

Une étude récente relative au BIM qu’il ne fallait pas manquer

Selon une analyse passionnante publiée par Cambashi, plus de 14 milliards de dollars ont été dépensés en logiciels BIM en 2021. Cette étude prévoit que le marché des logiciels BIM atteigne 21 milliards de dollars d’ici 2025. Selon l’ensemble de données sur l’emploi de Cambashi, environ 200 millions de personnes travaillent actuellement dans métier en rapport avec le BIM.

BIM le passage de l’âge de pierre à l’ère numérique

L’utilisation de logiciels par l’industrie de la construction pourrait presque être décrite comme étant à «l’âge de pierre» comparé au déploiement de logiciels d’ingénierie numérique par l’industrie manufacturière.
Cependant, le travail à distance résultant de la pandémie mondiale, ainsi que les initiatives et réglementations et obligations gouvernementales, stimulent désormais les initiatives de transformation numérique dans le secteur de la construction. Cela accélère à son tour la croissance de la demande en logiciels BIM (Building Information Modeling), permettant au secteur de la construction de passer de « l’âge de pierre » à « l’ère numérique ».

Segments logiciels BIM

Bien sûr, le concept BIM n’est pas nouveau – il est en développement depuis les années 1970 et le processus BIM lui-même couvre une gamme d’applications logicielles. Pour l’Observatoire BIM de Cambashi, ils prennent en compte trois catégories de logiciels BIM dans leurs données de recherche :

Le BIM Conception qui comprend des logiciels utilisés dans la phase de conception des projets de construction et d’infrastructure. Cela comprend cinq sous-segments – conception architecturale, ingénierie structurelle, génie civil, MEP (mécanique, électricité et plomberie) et conception d’usines.
Le BIM Construction qui couvre les logiciels de collaboration sur la planification et la construction, tels que la gestion des données, l’estimation et l’établissement des coûts.
Le BIM Gestion et maintenance qui comprend un logiciel de gestion des actifs construits. C’est également là que Camabashi voit un potentiel pour les applications de l’IoT industriel (IIoT) (voir ci-dessous).

Tendances globales de la croissance

Par rapport à la fabrication, le secteur de la construction a une faible pénétration numérique et l’adoption du numérique dans la construction se concentre sur la conception (qui représentait > 50 % des revenus des logiciels BIM en 2021).
Cela laisse les phases de construction et d’exploitation largement inexplorées.
Dans l’ensemble, Cambashi estime que 14 milliards de dollars ont été dépensés en logiciels BIM en 2021. Malgré les perturbations causées par la pandémie mondiale, la croissance du marché est restée positive à 9 % en 2020 et 11 % en 2021. Ils prévoient que le marché des logiciels BIM continuera à doubler TCAC de croissance à 12 %, atteignant 21 milliards de dollars d’ici 2025, ce qui se traduit par un chiffre d’affaires supplémentaire de 9 milliards de dollars en 2025 par rapport à 2020.


À moyen terme, la croissance du marché devrait être soutenue par le faible taux de numérisation, ainsi que par la refonte des sociétés engendrée par le travail à domicile, les investissements dans les infrastructures publiques ainsi que l’efficacité énergétique et la demande des infrastructures de recharge en raison de l’essor des véhicules électriques. et la production d’énergie solaire sur le bâtiment.

Croissance par segment

Le chiffre d’affaires mondial du processus BIM pour la partie construction devrait doubler en cinq ans (2020-2025). Le segment Construction d’AEC – une industrie énorme à l’échelle mondiale – dépense actuellement beaucoup moins en logiciels techniques par rapport à sa taille. Cela offre une grande opportunité aux éditeurs BIM de mettre à disposition des outils d’ingénierie et de gestion de projet qui permettront d’améliorer la productivité dans le secteur.
Le BIM Construction se développe également beaucoup plus rapidement que le BIM Conception et Gestion-Maintenance car les gestionnaires ont besoin d’accéder aux outils de construction BIM – et ils sont plus nombreux que les architectes et ingénieurs.
La conception BIM est le segment le plus mature, où Cambashi constate la plus forte pénétration du marché et où la plupart des revenus des logiciels BIM sont actuellement générés. Selon Cambashi, la croissance du BIM Conception est fortement influencée par l’un des grands acteurs du marché, Autodesk. Les autres éditeurs devraient quant à eux rebondir, culminant en 2022 avant de revenir à la tendance à long terme d’ici 2025.
Le BIM Gestion-Maintenance est le secteur où Cambashi voit le potentiel des applications IoT industriel (IIoT). L’industrie de la construction a le taux de croissance le plus élevé en ce qui concerne l’IIoT, mais c’est aussi l’une des plus petites, même si l’industrie de la construction en termes de valeur ajoutée est la plus importante.

Utilisateurs potentiels et opportunités de marché

Si le marché continue de croître fortement, quels sont les professionnels qui utilisent ou utiliseront les logiciels BIM ?
Connaître le nombre d’utilisateurs potentiels est crucial pour la planification stratégique et marketing. Il est encore plus important de savoir où trouver ces utilisateurs potentiels et dans quel type d’entreprise ils travaillent.


Selon l’Observatoire de l’emploi de Cambashi, actuellement, 200 millions de personnes travaillent dans une profession liée au BIM. La petite pyramide (à l’envers) du diagramme représente les employés concernés dans les sociétés d’architecture, de génie civil ou d’ingénierie. Ce sont les personnes qui forment le noyau dur des utilisateurs des outils de conception BIM, la plupart ayant déjà un certain accès aux outils logiciels BIM.
La pyramide de taille moyenne à gauche représente les propriétaires/exploitants des immeubles. La majorité de ces personnes gèrent les bâtiments et utilisent donc des outils BIM Gestion-Maintenance. La grande pyramide montre tout en haut les personnes impliquées dans le travail de conception, tandis que la grande majorité des personnes de la pyramide de la construction sont engagées dans la construction, qui est actuellement mal desservie par la technologie.
Cambashi estime que les outils logiciels d’ingénierie traditionnels ont couvert 6 millions d’architectes et de concepteurs et que les nouvelles capacités numériques ont permis à 37 millions d’ingénieurs et de techniciens d’affiner leurs spécifications produits. Le support logiciel est moins développé pour les 127 millions de gestionnaires et superviseurs et les 519 millions d’ouvriers qualifiés et d’opérateurs de machines.

Autres tendances clés

Le cycle de vie de la conception, de la construction et de l’entretien d’un bâtiment est très similaire à celui de la fabrication. Cependant, le secteur de la construction reste encore relativement analogique et accuse un retard dans les capacités numériques, à savoir la création de la boucle de communication de l’information entre les bâtiments virtuels et physiques, ce qui pourrait être facilité par le BIM et les jumeaux numériques.
Les jumeaux numériques de bâtiments associés à l’IoT permettent de surveiller et d’exploiter numériquement les bâtiments connectés. L’amélioration de la capture d’images et de la réalité facilite la création d’un jumeau numérique – qui pourrait inclure des scans 3D de bâtiments ou de sites existants qui peuvent ensuite être automatiquement transformés en un fichier de données BIM et éventuellement générer de la documentation architecturale. Mais bien que ce soit la vision, nous n’en sommes pas encore là.
Les avancées technologiques incluent la génération d’une nomenclature à partir des plans des projets pour permettre d’améliorer les coûts, l’estimation et l’approvisionnement.
Une autre tendance clé est que les capacités de simulation se déplacent vers le marché du BIM. Nous assistons à une forte croissance des logiciels de simulation dans l’industrie de la construction, en partie en raison des changements provoqués par la pandémie mondiale.
En outre, la fabrication hors site de bâtiments préfabriqués met en évidence les domaines dans lesquels les techniques de fabrication avancées sont mises en avant dans la construction.
Toutes ces tendances font vraiment avancer le type de croissance et de nouveaux développements qui, selon Cambashi, feront passer l’industrie de la construction de l’âge de pierre à l’ère numérique.

À propos de Cambashi

Cambashi est une société d’études de marché, d’analyse de l’industrie et de conseil qui opère dans le monde entier depuis son siège social à Cambridge, au Royaume-Uni. Ses recherches et analyses indépendantes fournissent des informations convaincantes sur l’utilisation de l’informatique pour résoudre les problèmes commerciaux dans les secteurs de la fabrication, des procédés, de la distribution, de l’énergie, des services publics et de la construction.
Les observatoires du marché de Cambashi fournissent aux entreprises du monde entier les informations objectives nécessaires pour clarifier les décisions, évaluer les tendances et développer des stratégies marketing efficaces. En plus de fournir des données sur le marché mondial et des services de conseil connexes, Cambashi propose un programme de formation unique en ligne pour l’industrie. www.cambashi.com

Source du rapport Cambashi ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :