[Interopérabilité] Revit, première plateforme BIM avec une double certification de son export IFC4, Architecture et Structure

La volonté d’améliorer l’interopérabilité et la collaboration pour les professionnels de l’AEC façonne l’avenir de Revit !

Quoi de neuf ? Revit atteint des jalons de développement pour le standard openBIM IFC4

Double certification de l’export IFC4buildingSMART International (bSI), porte-étendard de l’interopérabilité et de l’échange de données ouvert dans l’industrie de l’AEC, vient de certifier la conformité de l’export IFC4 (Industry Foundation Classes 4) Reference Exchange de Revit pour les disciplines Architecture et Structure. Revit devient ainsi la première plateforme BIM au monde à être certifiée en export pour l’architecture et la structure, améliorant ainsi l’accès aux données de référence pour la collaboration entre plateformes et logiciels de différents éditeurs. Le développement IFC de Revit se poursuit et s’intensifie, avec notamment la certification de l’export MEP (Mechanical, Electrical, Plumbing) comme prochain objectif. Par ailleurs, Autodesk a rejoint en tant que membre, le Conseil Consultatif Stratégique (SAC) de buildingSMART International afin d’accélérer la promotion de normes encore plus ouvertes dans l’ensemble de l’Industrie de l’AEC.

Partenariat Open Design Alliance – En septembre, Autodesk a aussi annoncé un nouveau partenariat avec l’Open Design Alliance (ODA). «Nous sommes conscients que nos clients utilisent une variété d’outils différents pour atteindre leurs objectifs», a déclaré Amy Bunszel, vice-présidente principale d’Autodesk pour les Solutions de Conception AEC. Ce partenariat donnera accès à des kits de développement logiciel divers (SDK) pour Revit via l’ODA.

Amy Bunszel d’ajouter : «Nous nous engageons à créer un environnement où la collaboration est efficace et transparente, et, à l’avenir, envisageons un futur qui libère nos clients de l’échange difficile de fichiers et qui intègre des flux de travail qui transfèrent uniquement les données nécessaires pour atteindre le résultat souhaité.»

Lire l’histoire complète sur Autodesk News.

Un entretien de fond passionnant entre Architosh et le PDG d’Autodesk, Andrew Anagnost

Enfin, ne manquez pas l’enquête en trois parties d’Architosh sur l’avenir du secteur de l’AEC. Anthony Frausto-Robledo, rédacteur en chef d’Architosh, présente les défis communs auxquels sont confrontés les professionnels du secteur de l’AEC et les fournisseurs de technologie et éditeurs, et tente d’approfondir avec Andrew Anagnost la volonté d’Autodesk de faire progresser le développement IFC de Revit.

Une conversation qui commence autour de la recherche d’une meilleure interopérabilité openBIM et IFC et qui s’élargit à une discussion sur la vision d’Autodesk d’un écosystème AEC plus ouvert, via des plateformes de données et des API communes.

«Je suis un vétéran des guerres de l’interopérabilité des données à l’ère de la conception de produits et de l’ingénierie», dit-il. «C’est quelque chose que j’ai vu se dérouler dans une industrie qui est beaucoup plus mature sur le plan numérique que l’AEC. Et je pense qu’une chose que nous pouvons tous reconnaître dès maintenant : les formats de fichiers intermédiaires sont un contournement temporaire. »

Lisez les trois épisodes de la série sur Architosh.

Source de l’article en anglais ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *