[Rapport] Une modélisation commune entre environnement bâti et naturel pour résoudre les problématiques urgentes de notre planète !

Un atelier d’étude a mis en lumière l’importance d’une prise en compte coordonnée des besoins de nos actifs bâtis et terrestres

Le rapport du CDDB (Centre for Digital Built Britain) récemment publié sur l’importance d’une Modélisation commune de l’environnement bâti et naturel, explique en détails comment le partage de modèles entre silos interdisciplinaires offre une opportunité précieuse de résoudre certaines des problématiques et priorités les plus urgentes au monde.

Ce rapport, qui a été imaginé et mis en place par le Construction Innovation Hub, s’appuie sur les résultats d’un atelier qui a réuni une douzaine d’experts des communautés de modélisation de l’environnement bâti et naturel (respectivement le programme National Digital Twin et le programme Landscape Decisions) pour discuter des opportunités qui pourraient résulter d’une meilleure intégration des modèles numériques à travers cette fracture sectorielle.

Kirsten Lamb, auteure du rapport et responsable de la communication des connaissances numériques du Centre for Digital Built Britain, révèle les actions clés telles que l’urgence de changer la façon dont nous développons l’environnement bâti pour travailler sur les limites de l’environnement naturel et comprendre l’impact des décisions d’utilisation des territoires sur les communautés, ainsi qu’adopter une approche systémique pour gérer nos actifs bâtis et naturels. L’opportunité créée par la modélisation intégrée est immense : mieux comprendre et développer ensemble les environnements bâti et naturels de manière à soutenir le bien-être des personnes et de la planète à long terme.

Des informations partagées, organisées et accessibles au moment opportun pourraient permettre aux décideurs de mieux gérer les compromis, d’identifier les risques et les impacts des décisions et de créer des résultats bénéfiques pour tous. Une telle compréhension renforcerait notre capacité à atteindre des objectifs environnementaux importants tels que des émissions de carbone net zéro et l’engagement du gouvernement Britannique à intégrer le soutien à la biodiversité dans ses décisions économiques en réponse à l’étude Dasgupta. La collecte, le partage et la gestion réfléchie des informations dans les disciplines de l’environnement bâti et naturel sont essentiels pour atteindre ces objectifs.

Cependant, la création des systèmes, des processus et des cadres permettant cela impliquerait le réoutillage et la reconfiguration des pratiques existantes et des silos disciplinaires, nécessitant du temps, de l’attention et une coopération qui pourraient être gérés par le biais d’un programme dédié.

Selon les experts qui ont participé à cet atelier, les organismes de recherche, d’industrie et de politique du Royaume-Uni doivent se concentrer sur les priorités suivantes afin de pouvoir intégrer des modèles d’environnement bâti et naturel :

  • Rendre les modèles interconnectés visibles dès le début du processus de décision pour les parties prenantes afin de prendre de meilleures décisions.
  • Rassembler les communautés autour d’une vision partagée afin de formuler de meilleures questions, comme base pour l’intégration du modèle.
  • Développer une approche/plateforme commune pour permettre un meilleur partage des données et des modèles entre les disciplines, rejoint par des architectures partagées et des normes communes de sécurité et de qualité.
  • Établir et partager les meilleures pratiques à toutes les échelles, pour soutenir une meilleure prise de décision locale, régionale et nationale.

Ces priorités sont interdépendantes et abordent les barrières culturelles et techniques à l’intégration des modèles rencontrés par les deux disciplines. Cependant, le besoin est urgent, et en se réunissant maintenant, ces disciplines pourraient associer leurs compétences pour accélérer le développement de meilleurs processus et outils de prise de décision, conduisant à de meilleurs résultats pour les personnes et la planète.

Grâce à des ateliers d’experts, à des réseaux de pairs et à la diffusion des bonnes pratiques, un programme central axé sur l’intégration de la modélisation de l’environnement bâti et naturel accélérerait le développement d’outils et de processus qui utilisent ces modèles pour prendre de meilleures décisions pour l’avenir du Royaume-Uni.

Les programmes National Digital Twin et Landscape Decisions sont deux parties prenantes clés dans ce processus, et une future collaboration entre eux pourrait être mutuellement bénéfique pour atteindre les objectifs clés du gouvernement.

Vous pouvez télécharger ce rapport en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.