[openBIM] Le nouveau Guide d’Utilisation IFC pour Revit est disponible en téléchargement

Le Guide 2.0 de l’openBIM pour Revit va vous permettre de tirer bénéfice de toutes les nouveautés et améliorations intégrées aux récentes versions de Revit

Il était largement attendu après le gros succès de sa première édition. Le Guide IFC pour Revit arrive dans sa nouvelle mouture que vous pouvez télécharger dès à présent en cliquant ici. Autodesk très attaché à l’openBIM et à l’origine de la création de buildingSMART International, continue son implication forte, notamment au travers des groupes de travail liés à l’openBIM où elle participe, mais aussi en mettant à disposition des moteurs IFC de qualité et en y ajoutant de nouvelles fonctionnalités.

Le BIM (Building Information Modeling) est un processus basé sur des modèles qui permet aux architectes, aux ingénieurs, aux maîtres d’ouvrage et aux entreprises de programmer, de concevoir, de construire et de gérer les bâtiments et les infrastructures. La représentation numérique des caractéristiques physiques et fonctionnelles d’un ouvrage se trouve au cœur du BIM.
Pour créer et modifier des données BIM, on utilise principalement Autodesk Revit® pour les bâtiments et Autodesk Civil 3D pour les infrastructures à grande échelle.
Pour assurer une collaboration fluide et faciliter l’échange des données, il est important que toutes les personnes impliquées dans le processus de conception travaillent avec les mêmes logiciels. Des outils de collaboration permettant d’analyser la qualité des données, comme les outils d’interopérabilité de Revit, sont intégrés aux logiciels de création et les utilisateurs peuvent à tout moment générer des rapports selon leurs propres critères de qualité. Ce processus est appelé BIM natif.
Le BIM natif peut toutefois représenter un défi dans les projets de plus grande envergure et les structures d’équipe complexes, en raison de la diversité des logiciels de création utilisés pour chaque tâche de conception par les différents intervenants. Afin de favoriser une collaboration intégrée entre les plateformes logicielles, Autodesk a réuni 12 entreprises leaders du secteur pour fonder l’Industry Alliance for Interoperability (IAI) en 1996. Ce consortium a développé l’IFC (Industry Foundation Classes). En 2005, l’IAI est rebaptisée buildingSMART.
Autodesk est aujourd’hui membre du conseil consultatif stratégique de buildingSMART, « dont l’objectif est de faire appel aux grandes multinationales qui considèrent que la mise en oeuvre et l’adoption complètes de l’openBIM ont une importance stratégique pour le secteur de l’environnement bâti, et de formuler des recommandations sur l’utilisation de l’IFC comme standard de données commun pour l’interopérabilité. »
Autodesk a également rejoint l’Open Design Alliance (ODA) en 2020 pour accélérer les améliorations en matière d’interopérabilité.


L’IFC est la base de l’échange de données entre les applications via des flux de production openBIM pour la conception, la construction, l’approvisionnement, la maintenance et l’exploitation des bâtiments, au sein des équipes projet et entre les applications logicielles.
Selon buildingSMART, l’IFC « est une description numérique normalisée de l’environnement bâti, notamment des bâtiments et des infrastructures civiles. Il s’agit d’un standard international ouvert et neutre (autrement dit, indépendant des fournisseurs) qui couvre de nombreux cas d’utilisation sur une large gamme de dispositifs matériels, de plateformes logicielles et d’interfaces. »

Vous pouvez télécharger ce guide IFC pour Revit en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :