Les abords de Notre-Dame de Paris vont être réaménagés

Petit à petit, notre chère Notre-Dame se reconstruit et se refait une beauté. Nous avons pu lire récemment l’accord signé entre l’EPA (Etablissement Public en charge de sa reconstruction) et Autodesk pour aider à sa reconstruction grâce au BIM.

Le monument mythique continue sa cure de jouvence avec une nouvelle annonce relative à ses abords

Les abords de Notre-Dame de Paris seront ainsi repensés et réimaginés afin de mieux mettre en valeur ce joyau et de mieux accueillir ses futurs visiteurs. Suite à une délibération votée le 15 avril au Conseil de Paris 2 ans après son incendie, la délibération expose le projet général et les concertations qu’il nécessite, son financement, le calendrier prévisionnel et sa gouvernance avec l’Etat et le diocèse et prévoit une phase de concertation citoyenne qui viendra progressivement nourrir le cahier des charges.

Le périmètre de l’opération

On connait déjà le chantier de reconstruction de la cathédrale réalisé sous l’égide de “l’Etablissement public de conservation et de restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris” (EPRND). Le projet dont on parle sera beaucoup plus vaste et concernera non seulement le parvis, mais aussi son environnement, s’inscrivant dans le cadre du plan du renouveau du centre de Paris à travers les démarches “d’apaisement piétonniers” et d’aménagements réalisé dans le cadre « d’Embellir votre quartier ».Concrètement, le réaménagement concernera :

  • le parvis et ses espaces souterrains comprenant la crypte archéologique et un parking sur deux niveaux ;
  • les squares Jean XXIII et de l’Île-de-France (situés derrière la cathédrale) jusqu’à la pointe de l’Ile de la Cité ;
  • les quais de Seine, haut et bas ;
  • les rues adjacentes (rue du Cloître-Notre-Dame, rue de la Cité, quai de l’Archevêché).

Par ailleurs, la société Autodesk, éditeur leader de logiciels CAO et BIM, a proposé d’accompagner la Ville en réalisant des relevés topographiques très précis, en 3D, sur l’ensemble du périmètre du projet (4 ha), ainsi que dans les sous-sols du parvis (parking). Ces données seront remises à chaque équipe candidate à la maîtrise d’œuvre. En contrepartie, la Ville de Paris autorise Autodesk à communiquer sur le projet, dans les conditions et selon les modalités décrites dans la convention de partenariat. Afin d’assurer un suivi régulier de toute l’opération d’aménagement, un bilan annuel sera présenté au Conseil de Paris.

Découvrez l’intégralité de l’article en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *