[Livre Blanc] Pour nos Amis Belges, la transformation numérique devra servir les citoyens – Par le CIRB Brussels !

Le CIRB (Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise) à l’origine de la rédaction de ce livre blanc est l’Organisme d’Intérêt Public (OIP) en charge de l’informatique. L’ordonnance du 8 mai 2014 consacre également le CIRB comme intégrateur de services régional.

Le CIRB est le partenaire informatique de confiance qui, en Région de Bruxelles-Capitale est souvent chargé de toute mission de développement et d’assistance informatique, télématique et cartographique à l’égard des pouvoirs publics.

Pourquoi ce livre blanc ?

Il apparaissait important au CIRB de fixer un cap et une stratégie autour du numérique, et de bien démontrer l’importance du numérique dans la société et pour la société. A l’instar de nos voisins Britanniques avec leur livre blanc « Data for the Public Good », nos amis Bruxellois ont finalement une vision assez similaire et ils mettent ainsi en place les moyens pour arriver à leurs fins.

Internet et les nouveaux modes de communication impactent nos vies au quotidien. Les outils numériques se développent dans les services publics, mais cette transformation digitale doit être maîtrisée et accélérée. Les données et la convergence de leurs différentes origines de provenance, doivent rapprocher citoyens et services publics. Elles doivent permettre de mieux les connaître et mieux les comprendre afin de leur proposer des services adaptés et personnalisés pour anticiper leurs besoins et y répondre de manière adéquate.
Tout ceci aura bien entendu un impact sur l’organisation et la structure de la ville et la région, car des informations et de la compréhension des citoyens et de leurs modes de vies au travers des plateformes numériques, dépendra l’évolution de nos urbanismes et de la smart city qui se nourrira de toute cette richesse.
Les outils informatiques au sein des administrations, doivent évoluer et s’adapter à cette transformation sociétale afin de répondre aux besoins du citoyen, de manière optimale et innovante, nécessitant la mise en place d’un véritable écosystème capable de revoir l’architecture des plateformes et la standardisation des données.
C’est notamment ce que Barcelone avec plus 1,6 million d’habitants a compris avec la création d’un City OS, ou Operating System pilotant son environnement numérique et connectant notamment près de 20000 capteurs présents dans la ville dont des « smart réverbères » détecteurs de bruit, de pollution et de bouchons. Et ces données sont disponibles dans les deux sens, ville vers citoyens, et vice-versa afin d’apporter encore plus de services aux habitants.
Bruxelles semble ne pas être en reste non plus. Tant en termes d’infrastructures que de composants applicatifs. Mais il faudra aussi instituer une gouvernance numérique car cette production et utilisation massive de données nécessitera une régulation par les autorités publiques qui devront organiser et structurer les traitements des données essentielles des institutions publiques, dont les données à caractère personnel afin de protéger les citoyens et la société toute entière.
Renforcer l’écosystème numérique, au service du citoyen, l’encadrer par une gouvernance numérique adéquate, c’est au travers de ce Livre blanc l’objectif que le CIRB invite les autorités régionales bruxelloises à poursuivre pour les prochaines années. Les choix fondamentaux opérés au cours des dernières années sous l’impulsion du CIRB ont forgé un socle solide d’infrastructures et d’applications sur lesquelles s’appuyer. Le souhaite du CIRB est de figurer dans les villes et les régions à la pointe qui développent le numérique au service d’un cadre de vie durable, incluant une politique de cybersécurité, tout en étant attentif aux principes de bonne gouvernance numérique et de respect de la vie privée.
Ce livre blanc interroge sur une situation inédite où la Belgique est largement couverte en Internet très haut débit et 4G. Les réseaux sociaux et services bancaires en ligne ont un grand succès, et en même temps, l’utilisation des services publics en ligne ne suit pas. Parmi les ambitions futures du CIRB pour la prochaine législature, intégrer l’approche BIM (Building Information Modelling) à la cartographie régionale afin de soutenir une gestion durable du parc immobilier et promouvoir l’interopérabilité.
L’objectif du CIRB est d’accélérer l’offre de services publics en ligne. Pour répondre à des enjeux sociétaux majeurs, centrés sur le citoyen, dans un cadre démocratique, et une région durable. Mais ils remettent cette grande responsabilité dans les mains des pouvoirs publics qui doivent s’investir et investir.

Découvrez ce livre blanc instructif en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *