Etude (en français) importante sur la transformation numérique et le BIM en France, avec le concours de la Fédération CINOV et de l’UNSFA !

Des données clé pour comprendre le niveau de maturité du numérique et du BIM sur le marché français

Le BIM ne cesse de nous prouver au quotidien qu’il n’est pas un phénomène de mode, mais qu’il a rebattu les cartes de l’industrie de la construction en modifiant de manière drastique la manière de concevoir, construire et gérer les actifs construits, que ce soit des bâtiments, ou des infrastructures. Au début nord-américain, ce processus a traversé les continents, pour atteindre l’Asie et l’Europe, tel un tsunami. Même s’il reste un épiphénomène de taille adjacent à de nombreuses autres tendances qui elles-mêmes font vaciller nos habitudes pour le meilleur, il lui reste malgré tout encore beaucoup de chemin à parcourir.

Autodesk travaille depuis de nombreuses années avec la Société Dodge, Experte en études de marché afin de prendre le pouls de la transformation digitale mondiale. Le SmartMarket Report, rapport mondial de Dodge Construction Network « Accélérer la transformation numérique grâce au BIM » mené en partenariat avec Autodesk, donne un aperçu complet de la façon dont les architectes, les ingénieurs et les entreprises déploient le BIM et exploitent les données. Les données sont devenues elles-aussi un enjeu de taille, intéressant notamment les gouvernements anglo-saxons, nordiques et asiatiques, mais aussi la maîtrise d’ouvrage, publique et privée. Elles ont d’ailleurs compris qu’il n’y aura point de données riches et à forte valeur ajoutée, sans le BIM. Ceci explique notamment l’explosion de la demande en BIM, CDEs et autres jumeaux numériques comme cette étude le montre.

Découvrez la version française de ce rapport passionnant, dans sa partie concernant le marché français. Autodesk remercie d’ailleurs à ce titre pour le marché français, la Fédération CINOV des ingénieries et métiers de la prestation intellectuelle, ainsi que l’UNSFA, l’Union Nationale des Fédérations d’Architectes pour leur collaboration dans le cadre de cette étude.

Selon ce rapport, 60% des architectes et 51% et des ingénieurs structure, ainsi que CVC, plomberie et électricité utilisent actuellement le BIM sur au moins 50% de leurs projets. Ce nombre devrait monter en flèche à 89 % et 80 % respectivement au cours des 2 à 3 prochaines années.

Le plus grand et plus récent vecteur d’accélération du BIM est le génie civil. Environ 70 % des ingénieurs ont adopté le BIM depuis 2016. Ce bond particulièrement important des ingénieurs civils au cours de la période la plus récente reflète l’utilisation croissante du BIM pour les projets d’infrastructure.

Les 96 personnes interrogées en France représentent 11 % du nombre total de participants à cette étude. La plupart d’entre elles (83) s’identifient comme des utilisateurs du BIM, ce qui représente 13 % du nombre total d’utilisateurs BIM ayant fait l’objet de cette étude. Environ trois quarts des utilisateurs en France sont des concepteurs (architectes, ingénieurs et consultants) et un quart sont des entreprises. Ce rapport présente les réponses de ces personnes interrogées pour mieux comprendre l’utilisation et la valeur du BIM en France.

Découvrez la partie française du rapport SmartMarket en français pour la France en cliquant ici.

Vous pourrez aussi ensuite consulter le rapport complet ici en anglais pour le monde entier et analyser les données par vous-même pour en savoir plus sur la façon dont le BIM stimule la transformation numérique.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.