Des écoles Croates confinées ont accès à une formation en ligne BIMCert pour préparer les jeunes générations à concevoir un monde durable – A lire sur BIM+

Selon l’excellent BIM+, chez nos voisins croates, les écoles devront effectuer leur mutation vers le numérique et le virtuel. Elles ont pour partie franchi ce cap pendant le confinement au travers de la certification BIMCert.

En effet, l’Agence croate pour l’enseignement et la formation professionnelle a demandé à l’organisation BIMcert de l’aider à mettre en place une formation en ligne spécifique supplémentaire. C’est un projet à l’échelle européenne financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne, visant à mettre à disposition un programme de formation et de qualification à certaines compétences nécessaires pour soutenir la mise en œuvre du BIM dans le secteur de la construction.

Horizon 2020 ou H2020 est le programme européen pour la recherche et le développement pour la période 2014-2020. Il prend la suite du Septième programme-cadre de recherche et du programme pour la compétitivité et l’innovation ; il intègre aussi Euratom et l’IET. Il est doté d’un budget de 79 milliards d’euros.

Le projet BIMCert est dirigé par le Belfast Metropolitan College aux côtés de ses six partenaires : le Construction Industry Training Board (CITB), Future Analytics Consulting, l’Université Technologique de Dublin, l’Instituto Superio Tecnico, un Institut de recherche en environnement, génie civil et énergie et enfin, l’Institut de l’énergie Hrvoje Požar (EIHP).

Le projet BIMcert met à disposition un programme de formation et de qualification pour les compétences requises pour soutenir la mise en œuvre du BIM à tous les acteurs de la construction. Les supports de formation ciblent spécifiquement l’efficacité énergétique dans l’environnement bâti grâce à l’adoption du BIM et de la construction numérique sur 35 modules organisés en six plans de formation, et accessibles sur le site Web BIMcert energybimcert.eu et la plateforme correspondante.

Les instances décisionnaires de ces pays et organisations ont compris que faciliter l’apprentissage du BIM représente un instrument contribuant au Green Deal européen et à l’atteinte des objectifs fixés par l’Union Européenne. Cela garantira que le cycle de vie des travaux de construction et l’analyse des coûts associés seront maîtrisés pour l’avenir grâce aux technologies numériques.

A quand une telle prise de conscience en France et des décisions pour aller dans cette direction ?

Lire l’intégralité de l’article sur le site de BIM+ ici.

Site web offciel de BIMCert ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *