Archigraphie 2020 – L’observatoire de la profession d’Architecte est en ligne !

Tous les deux ans, le Conseil National de l’Ordre des Architectes réalise, avec Archigraphie, un portrait à la fois démographique et économique de la profession d’architecte.

L’édition 2020, réalisée à partir des chiffres connus jusqu’en 2019, ne tient pas compte des effets liés à la crise sanitaire traversée depuis le printemps dernier sur l’économie et l’emploi des architectes, même si en ce quatrième trimestre ils commencent à en mesurer les conséquences. Les Architectes semblent cependant optimistes en rappelant qu’entre 2015 et 2018 la production du bâtiment, en particulier pour ce qui concerne le logement neuf, avait augmenté de 14 % en volume, et les architectes avaient vu leur situation s’améliorer.

Parmi les grandes tendances, ces deux dernières années, on relèvera la progression constante en volume du marché de l’entretien-rénovation (+2,2 % en euros constants entre 2016 et 2018). Le marché des architectes connaît lui aussi une certaine progression sur ce segment (il représente 35 % du montant de travaux déclarés par les architectes à la MAF en 2018 contre 30 % en 2012).

Autre tendance, la croissance de l’exercice en société : en 2018, le nombre d’associés dépasse celui des architectes exerçant en libéral à titre individuel. Tendance générationnelle assurément puisque ce choix d’un mode d’exercice plus collectif s’opère d’abord chez les jeunes architectes.

Il a été aussi constaté des différences statiquement significatives entre les hommes et les femmes dans le choix de certaines formations. Ainsi, les hommes se forment plus que les femmes sur le cadre réglementaire de la construction et sur les outils du numérique dont le BIM (réalisation de maquettes BIM). En effet, seulement 27 % des femmes ont suivi une formation sur le cadre réglementaire de la construction contre 35 % des hommes. Concernant les outils du numérique, 31 % des hommes ont suivi ce type de formation contre 23 % des femmes.

Enfin, la féminisation de la profession se poursuit. En près de 20 ans, la part des femmes est passée de 16,6 % à 30,7 %, cette augmentation touchant notamment la tranche d’âge des moins de 35 ans.

Découvrez ce rapport intéressant en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *