Le DRIM, redonner une seconde vie aux matériaux après la déconstruction grâce au BIM

Les Britanniques sont décidément à la pointe du BIM et nous le prouvent régulièrement. Ils ont mis au point il y a quelques temps déjà pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le concept du DRIM ou Deconstruction and Recovery Information Modelling.

En effet, plus de 50 000 bâtiments sont démolis chaque année au Royaume-Uni, ce qui génère d’énormes déchets de démolition qui terminent à la décharge selon l’étude Power de 2014. Il est à noter que ces déchets issus de la démolition comprennent une proportion importante de matériaux de construction précieux qui pourraient être réutilisés pour les nouvelles constructions ou en phase de rénovation s’ils étaient récupérés correctement. Cependant, il n’existait jusqu’à présent aucun outil de ce type pour l’identification de matériaux de construction précieux pour la réutilisation et le recyclage.

Afin de répondre à ce besoin, un projet de recherche financé par Innovate UK et l’EPSCR a été lancé de 2016 à 2018. Sous la houlette de l’Université de Coventry, ainsi que de partenaires industriels tels que :

  • Waste Plan Solutions (WPS)
  • Sustainable Direction Limited (SDL)

L’objectif global de ce projet a été de développer un outil basé sur le processus BIM appelé DRIM ou Modélisation des informations de Déconstruction et de Récupération, permettant d’identifier les matériaux de construction réutilisables et récupérables en fin de vie d’un bâtiment.

La solution DRIM s’appuie sur la technique avancée d’apprentissage automatique / Machine Learning et permet de développer un outil qui puisse aider les architectes, les ingénieurs en bureau d’études et d’autres parties prenantes au stade de la conception des bâtiments en ce qui concerne le choix des matériaux de construction. L’outil permet aussi d’apporter un soutien aux géomètres spécialistes en rénovation et démolition et aux ingénieurs spécialisés dans la déconstruction des bâtiments.

Le composant de l’outil DRIM qui prend en charge l’analyse et la sélection des matériaux au stade de la conception du bâtiment a été intégré dans l’environnement BIM sous la forme d’un plugin pour Revit 2017. Ce composant de l’outil DRIM utilise des modèles de machine learning poussé pour prédire la quantité de matériaux et leurs catégories (réutilisation directe, recyclage et déchets mis en décharge).

Lorsqu’il reçoit des informations de base sur le bâtiment, telles que le volume brut et les surfaces de plancher, le nombre de niveaux, le type de bâtiment et le type d’utilisation du bâtiment, l’outil génère la quantité des différentes catégories de matériaux récupérables. Les modèles machine learning sont intégrés dans un framework Web et la solution se présente ensuite comme une plate-forme Web.

La solution d’outil DRIM en est actuellement à son stade final de développement. la première vague de développement, de test et d’analyse a été effectuée et les retours des utilisateurs obtenus sont maintenant utilisés pour affiner davantage les modèles d’apprentissage automatique afin d’améliorer la précision et les performances de cette solution.

Découvrez une présentation globale de ce projet sur le DRIM en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *