Un mur de briques poétique et ondulant mis en œuvre grâce au numérique et à la réalité augmentée de Gramazio Kohler & Incon.Ai

Quand tradition et innovation se rencontrent et s’unissent pour le meilleur

Gramazio Kohler Research est la chaire d’architecture et de fabrication numérique de l’ETH Zurich, et Incon.Ai est l’une des filiales des laboratoires de systèmes robotiques de cette organisation.

Récemment, les équipes de Gramazio Kohler Research et d’Incon.Ai ont collaboré sur un projet architectural permettant de tirer le meilleur du numérique avec celui de l’artisanat traditionnel, tout cela afin de créer des façades de bâtiments en briques exceptionnelles. Cette initiative dénommée «Augmented Bricklaying» et terminée en 2019 s’appuie sur une approche de réalité augmentée et mixte. Elle permet grâce à des marqueurs numériques d’indiquer aux maçons comment et où poser le mortier avec son épaisseur nécessaire, mais surtout de lui indiquer l’orientation des briques à poser.

Ce système de guidage conçu sur mesure, permet d’aller au-delà des limites des approches numériques traditionnelles et innovantes. Il est en effet évident que les bras robotiques ont une mobilité restreinte et qu’ils ont des difficultés avec des matériaux souples tels que le mortier, tandis que les gabarits physiques de pose de pierres peuvent être encombrants et moins précis pour les maçons. Cette nouvelle approche hybride associe les avantages de la conception numérique avec la dextérité de l’être humain, prenant ainsi en charge une méthode de fabrication entièrement nouvelle.

Pour créer cette structure de 225 mètres carrés, les maçons ont assemblé pas loin de 13596 briques d’origine locale en différentes rangées. Les hauteurs de mortier différenciées vont de cinq à 30 millimètres et aident à déterminer la rotation de chaque brique qui va de -20 ° à + 20 °. Ainsi, le mortier, généralement traité comme matériau secondaire dans la conception des murs en briques apparentes, est devenu un élément déterminant dans l’apparence de la façade.

En raison du mode de construction différent, l’extérieur poreux apparaît comme une vague ou une ondulation. La façade à motifs fournit une ventilation et permet à la lumière du soleil de pénétrer à l’intérieur du bâtiment, donnant ainsi naissance à une série de cercles qui se déplacent en fonction de l’heure de la journée. Il abritera l’installation de transformation et de stockage de KITRVS Winery. Le vignoble grec surplombe le golfe Thermaïque de la mer Égée au pied du mont Olympe.

En savoir plus sur le projet ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *