[Rapport] The Winfield Rock Report par May Winfield et Sarah Rock, un document état des lieux de 2018 mettant en avant les rapports entre BIM et juridique !

Nous avons eu la chance la semaine dernière d’interviewer la célèbre et brillante May Winfield. Elle faisait notamment mention du célèbre “The Winfield Rock Report” qu’elle et Sarah Rock ont rédigé en 2018. Cette enquête fut menée sur la thématique de l’utilisation de la documentation BIM et du processus BIM auprès de nombreuses personnes telles que des maîtres d’ouvrage, entreprises, consultants, universitaires et avocats – certains travaillant sur de grands projets au Royaume-Uni. Le Winfield Rock Report a été lancé en association avec la UK BIM Alliance lors du BIM Show Live au Royaume-Uni le 28 février 2018.
Au cours de leur processus d’entrevue et de recherche pour le rapport Winfield Rock 2018, elles ont mis à jour un manque de compréhension inquiétant de la communauté juridique et également une perception dans le secteur de la construction selon laquelle les avocats ne comprenaient pas le BIM, ce qui a entre conduit à la création de BIM4Legal, un forum neutre permettant à la communauté juridique de se perfectionner et d’accroître ses connaissances sur le BIM, afin de leur permettre de mieux conseiller leurs clients. 

En règle générale, un pourcentage énorme d’initiatives de transformation numérique ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs. Il convient donc de noter que le partenariat entre le gouvernement et l’industrie britannique dans le développement et la mise en œuvre du BIM a eu un impact si profond, qu’il est ainsi devenu un déclencheur pour des comportements meilleurs et plus collaboratifs. Ce changement de comportement se reflète dans la nature collaborative de ce rapport. Cela fut l’une des premières fois que des avocats se réunirent pour donner des retours honnêtes à ce niveau et qu’ils furent disposés à aider et à partager. Il est évident que nous avons vraiment besoin des avocats et des communautés commerciales engagés ensemble positivement autour du BIM pour aider l’industrie à naviguer dans les diverses obligations, responsabilités et limitations présentées par le monde du BIM Niveau 2 et 3. Engager et améliorer les compétences de la communauté juridique sur les exigences du BIM est stratégique si nous voulons passer à des méthodes de travail reposant sur la technologie et moins conflictuelles.

Ce rapport tente de réconcilier la communauté juridique et de l’industrie de la construction pour qu’il y ait une compréhension mutuelle identique des enjeux du BIM et de ses tenants et aboutissants, et qu’un langage et une compréhension commune soit adoptée afin de pouvoir aller de l’avant.

Le but de ce rapport n’est pas de présenter ou de répéter les discussions sur le cadre contractuel BIM approprié ou de fournir une analyse détaillée de ce type de contrats, qui ont déjà été examinés de manière exhaustive par ailleurs mais plutôt d’examiner la compréhension actuelle des problèmes juridiques et contractuels du BIM au sein de la communauté juridique et de ceux qui les instruisent.

En outre, il est destiné à combler le vide existant et important pour un examen digestible mais complet de “ l’état de la nation Britannique en 2018”, afin d’aider la communauté juridique (novice sur les sujets BIM) à commencer leur voyage de compréhension de l’impact plus large du BIM, des contrats types et documents spécifiques au BIM; les risques; les opportunités et le soutien que peuvent offrir les membres de la communauté juridique à leurs clients. Pour y parvenir, dans ce rapport, May et Sarah évaluent l’impact de l’utilisation des niveaux de maturité BIM, comment ceux-ci sont définis et comment cette terminologie est utilisée dans l’industrie. Elles examinent également certaines des normes utilisées par l’industrie ainsi que leur perception et leur évolution.

Découvrez ce rapport en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *