Le Portugal vogue à la conquete du BIM

Portugal

Selon Antonio Aguiar Costa, professeur assistant à l'Université de Lisbonne et président du comité technique portugais pour la normalisation du BIM l'engouement européen autour du BIM et de Construction 4.0 est extrêmement fort.

Le BIM est en train de changer la mentalité du secteur de la construction portugaise. Il est évident que leur niveau de maturité BIM actuel n'est pas aussi avancé qu’ils le souhaiteraient, mais les connaissances actuelles autour du BIM se développent rapidement et changent peu à peu la perspective du secteur.

La volonté des Portugais est désormais définitivement d’aller vers le numérique, la collaboration et le développement durable.

Dan ce contexte, la normalisation joue un rôle important dans le cadre de cette mutation. Il est intéressant de noter que cette approche basée sur l'information générée par le BIM témoigne de la nécessité d'un cadre commun capable de promouvoir l'interopérabilité et la pleine collaboration. Les normes, comme le montre l’excellent travail effectué par le Royaume-Uni à ce sujet, sont de plus en plus stratégiques, en alignant le secteur sur des protocoles communs visant à promouvoir l'efficacité du secteur et sa compétitivité.

L'Europe donne une impulsion aux normes BIM et est très moteur en ce sens. Au Portugal, le Comité Technique de Normalisation BIM, CT197-BIM, suit de près le CEN / TC442 et les synergies au niveau national se mettent en place et s’amplifient. Des systèmes de classification de l'information, des dictionnaires de données et des guides d’exécution BIM sont en cours d'élaboration au fur et à mesure que le secteur s'implique.

Bien qu'il n'y ait pas encore de soutien du gouvernement central, il existe apparemment une prise de conscience croissante, qui va certainement bientôt conduire le Portugal, à élaborer un plan numérique pour la construction, capable de tirer parti de la compétitivité du secteur.

Le CT197-BIM a développé ce qui peut être nommé le premier document stratégique pour la construction 4.0 au Portugal. La vision proposée repose sur cinq dimensions qui soutiennent la définition des objectifs à court, moyen et long terme.

Plus qu’une feuille de route, qui dépend de plusieurs variables et d'un engagement fort de toutes les parties prenantes, ce document vise à mettre en place les bases de la 4ème révolution industrielle dans la construction et donc à aligner le secteur autour d'une vision commune, intégrée et plus ambitieuse qu’un changement technologique simple. La vision est avant tout la maturité des acteurs, l'innovation du secteur, la gestion de l'information, l'optimisation et l'intelligence et la durabilité.

Il n’est désormais plus possible pour le secteur de faire marche arrière. Plus que de mesurer le retour sur investissement, les entreprises sont maintenant préoccupés par la compétitivité sur le marché mondial du numérique. Le secteur du BTP portugais est conscient de ce changement et commence à s’accorder sur la nécessité de normes et de lignes directrices communes qui sont nécessaires pour soutenir des cycles d'amélioration continue dans des environnements de collaboration solides.

Le secteur doit donc relever les niveaux de connaissances communes et structurer les bases du marché intérieur numérique de la construction. C'est seulement alors que la concurrence sera basée sur des objectifs ambitieux et bien structurés, qui conduiront les entreprises nationales à une dynamique d'innovation continue. Cela les poussera à des marchés internationaux plus concurrentiels.

En ce sens, l'alignement européen autour du BIM et de Construction 4.0 est extrêmement important, car il existe un marché numérique européen potentiel qui peut être exploité de manière intégrée, créant des synergies pertinentes entre les différents pays. Cela témoignera certainement du rôle de l'Europe dans le marché mondial de la construction et créera des débouchés pour les entreprises nationales.

A méditer très fortement, notamment en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *