La municipalité de Valence en Espagne en approche vers plus de numérique et de BIM

La gestion des activités et des permis de construire dans les conseils municipaux suscitent une forte préoccupation en raison de leur impact direct sur le développement économique des villes. La Mairie de Valence en Espagne semblerait avoir une cadence encore trop peu suffisante, ce qui pousserait l’opposition et le secteur du BTP tout entier à accélérer les procédures administratives adhoc.

C’est pour cela notamment que la Direction des Activités a déjà recherché différentes alternatives pour éviter les retards, comme la mise en œuvre d’une solution utilisant le processus ‘BIM’ (Building Information Modeling ), qui permet entre autres la gestion collaborative des projets, évitant ainsi les retards inutiles, et qui pourrait être mis en place dès cette année. Cependant, la mairie de Valence travaille déjà dans cette même direction à plus grande échelle et prépare un plan pour numériser toute la gestion des PC dans la ville, comme l’a appris le journal Valencia Plaza .

Il s’agit d’un projet transversal qui concerne principalement les services de l’Administration numérique, ainsi que ceux qui s’occupent des permis communaux tant pour l’activité que pour les travaux : la délégation des Activités, et le service du Développement Urbain. Les techniciens des trois départements préparent conjointement le programme qui, selon les élus municipaux, est encore embryonnaire mais qui, lorsqu’il sera appliqué, pourrait représenter un grand bond en avant.

Le service municipal concerné élabore le cahier des charges d’un appel d’offres pour se plonger dans la numérisation des procédures internes et qui vise entre autres à développer des gabarits et modèles de documents de traitement et d’inspection, le développement de bases de données et de guides de traitement, mais ce qui pourrait être considéré comme le pilier fondamental de ce plan est le développement complet du Registre des activités et travaux, qui reçoit l’acronyme «Rayo», comme rayon de soleil.

Le Rayo est un système d’information numérique qui sera intégré à d’autres systèmes municipaux  – tels que le système fiscal ou la plateforme interne du conseil municipal – et à d’autres systèmes externes tels que la base de données des projets du Collège des architectes (conseil régional des architectes local) ou le cadastre de la ville . De cette manière, les activités économiques qui se déroulent à Valence, les permis et déclarations qui sont traitées, le statut dudit traitement des fichiers et de nombreuses autres données seront centralisés au sein une plateforme unique, ce qui favorisera le travail à effectuer. les projets et aussi le développement des inspections.

C’est donc l’un des jalons que la municipalité entend franchir dans les années à venir pour influencer le déblocage des dossiers de PC. Pour le moment, le système utilisé est parfois archaïque et de nombreuses procédures sont encore effectuées sur papier, ce qui rend difficile et complexe de comptabiliser quoique ce soit pour l’instant.

Ainsi, la priorité fondamentale est de numériser au maximum les dossiers papier et de  commencer à développer une application avec laquelle, à partir d’une adresse ou d’un point précis sur la carte, il sera possible d’accéder à l’ensemble des documents d’urbanisme, des programmes d’actions urbaines et documentations concernées telles que plans, PLU ou autres types de documents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.