Interview BIM Managers – Episode #10 Yann Thomas, Ingénieur développement Maquette Numérique chez Artelia

La série des interview de BIM Managers continue cet été et s’enrichit cette semaine. En effet, pour ce numéro 10, nous écoutons le point de vue d’un BIM Manager d’une Grande Ingénierie – ARTELIA  – Yann Thomas, Ingénieur ESTP bien connu du milieu du BIM.

Afficher l'image d'origine

Yann Thomas

Ingénieur développement Maquette Numérique

ARTELIA

Ingénieur ESTP 2009

Résultat de recherche d'images pour "artelia"

BIM Manager au sein du service BIM numérique d'Artelia Bâtiment et Industrie, Yann réalise des missions d'AMO BIM et de BIM Management et développe aussi les outils nécessaires au déploiement de la maquette numérique chez ARTELIA.

Bonjour Yann,

Merci pour le temps que tu nous accordes dans le cadre de cette interview BIM Manager pour ABCD blog. C’est la première fois que nous interrogeons un BIM Manager d’une grande Ingénierie sur la partie fluides et électricité. Nous sommes donc très curieux de découvrir ton travail et voir ce que le BIM implique dans ce domaine.

Yann, peux-tu nous décrire brièvement ton parcours étudiant et ce qui t’a poussé à devenir un spécialiste du domaine de l’ingénierie fluides et électrique ?

Je suis diplômé de l'ESTP filière Mécanique Électricité promotion 2009. Je dispose donc d'une formation d'ingénieur généraliste dans la construction avec une spécialisation dans les métiers de l'énergie et l'électricité. Ayant un intérêt dans la conception et la création, je me suis naturellement dirigé vers les métiers de l'ingénierie.

Résultat de recherche d'images pour "estp"

A l’époque où tu as fait tes études, parlait-on déjà de BIM dans ton domaine, alors que cela était plutôt réservé aux architectes et professionnels de la construction ?

En 2009, aucune référence n'est faite au BIM dans le cursus d'ingénieur. La formation se concentrait sur les outils de CAO et notamment AutoCAD. La maîtrise de l'outil 2D m'a permis d'évoluer vers des outils BIM lors de ma première expérience professionnelle chez Oger International. J'ai ainsi été formé sur le logiciel Autodesk Revit et j’ai pu travailler sur quelques projets des 2010.

ART-Batiment

Quand es-tu arrivé chez Artelia et la transformation BIM était-elle déjà en marche ? Ou l’as-tu initié et pilotée ?

Je suis arrivé chez Artelia en 2011 au sein du pôle Electricité et Systèmes de la Branche Ingénierie en tant qu'ingénieur d'étude. Il m'a été possible de travailler jusqu'en 2015 sur de grands projets me permettant de comprendre les attentes des clients pour chaque phase.

Des 2011, une démarche BIM est initiée chez Artelia dans laquelle j'ai pu m'impliquer progressivement. La demande devenant grandissante, j'ai eu l'opportunité d'évoluer vers les nouveaux métiers liés au BIM notamment par la création du Service BIM Numérique de la branche Ingénierie d'Artelia.

L'expérience métier est indispensable afin de comprendre les enjeux d'un projet et proposer une réponse BIM adaptée.

INFRA TCE,jpg

En quoi consiste précisément ton rôle de BIM Manager ? As-tu une équipe avec toi ?

Le BIM Manager a le rôle de chef d'orchestre des données BIM au sein du projet. Il est le garant de l'intégrité des données constituant la Maquette Numérique du Projet.

Le BIM Manager travaille en équipe avec les intervenants du projet et avec les BIM Coordinateurs. Il se doit d'animer et structurer cette équipe afin de proposer les solutions adaptées suivant les usages et les connaissances de chacun.

Le BIM Manager se doit aussi d'avoir une vision transversale lui permettant de proposer des axes de développement sur le BIM au sein de son entreprise.

Au sein du service BIM d'ARTELIA B&I,  nous mettons en place une équipe de BIM Managers et d'Ingénieurs BIM permettant de répondre aux différents demandes opérationnelles et transversales.

ART-TM2-APD-TZ-TN-TCE pour image_pierre-hadrien.fores Eclater_pierrehadrien - Vue 3D - ART-BIM-3D-NIV 34

Ressens-tu une avance de votre côté par rapport à d’autres métiers ?

Notre position de  précurseur sur le BIM nous a permis d'emmagasiner beaucoup d'expérience (bonnes et mauvaises). Nous avons pu identifier les chantiers nécessaires de l'accompagnement au changement lié au BIM dans l'ensemble du groupe ARTELIA

 

Modélisez-vous souvent les maquettes à la place des autres (architectes, entreprises) et est-ce normal ?

Nous modélisons rarement pour d'autres intervenants. Nous nous concentrons sur les projets dont nous avons la responsabilité de la conception. Le BIM n'a rien changé sur ce point car c'était déjà le cas précédemment.

 

En tant qu’ingénierie, où se situent les zones de responsabilité de votre travail ?

L'ingénierie se doit de traduire le programme du maître d'ouvrage depuis la feuille blanche en étude constructive et ce jusqu'à la livraison du projet. La loi Mop encadre et définit nos missions pour les projets publics.

Il est intéressant de noter que le BIM fait très peu évoluer les responsabilités des métiers de l'ingénierie. Chaque intervenant conserve ses responsabilités et la démarche BIM est un moyen de mieux répondre à celles-ci.  Certaines frontières devraient tout de même bouger quelque peu…

M2

Sur quels projets impressionnants avez-vous travaillé et pourquoi ?

Notre premier projet en Maquette Numérique à été initié en 2013 sur un Datacenter (27000m2). Il a abouti à la réalisation de notre premier DOE numérique en 2015. Cette démarche à été initiée par le Maître d'ouvrage voulant obtenir un DOE numérique de son projet.

Plus récemment, nous avons travaillé sur les tours DUO de Jean Nouvel (deux IGH de 100000 m2). Nous avons deux missions sur ce projet :

– Bureau d'étude en BIM

– BIM management du projet

Notre mission se poursuit en exécution suite au rendu du dossier PRO . La démarche BIM à été initiée par l'équipe de Maîtrise d'œuvre puis soutenue par le maître d'ouvrage.

Nous avons beaucoup d'autres projets en conception et de plus en plus en BIM management (Grand Paris, Hôpital de Nantes, Tour Saint-Gobain…) . On peut dire aujourd'hui que la majeure partie des projets de la Branche ingénierie d'Artelia sont traités en BIM.

ART-TM2-APD-TZ-TN-TCE pour image_pierre-hadrien.fores Eclater_pierrehadrien - Vue 3D - ART-BIM-PHF-vue Compact

Quel est ton souvenir de projet le plus impressionnant ?

Le projet des Tours DUO est très impressionnant notamment sur la conception technique. Le travail réalisé permet de visualiser en 3D l'intégralité des réseaux et de mieux comprendre la complexité technique d'un projet d'IGH. Quelque part, le BIM permet de mieux comprendre le travail de chaque intervenant (architecte, BET, paysagiste…) et permet de le mettre en valeur de part son côté technique ou esthétique.

M2 (2)

Le projet du Grand Paris est aussi très complexe et impressionnant. Nous réalisons une mission d'AMO BIM permettant de traduire concrètement la stratégie BIM de la Société du Grand Paris. Ce projet met en relation bâtiment, infrastructure linéaire et BIM et est unique en son genre en France.

 

Avez-vous une Task Force BIM au sein d’Artelia ?

Je travaille au sein du Service BIM numérique qui réalise des missions de BIM Management. Nous participons aussi au déploiement du BIM dans l'ensemble d'Artelia avec des missions transversales permettant de standardiser les méthodes. Ainsi, nous allons déployer avant la fin de l année l'Artelia BIM Toolbox composée des éléments essentiels à la bonne réalisation d'une mission BIM chez Artelia. L'Artelia BIM Toolbox sera notamment composée d'un guide de rédaction de la convention BIM, la charte BIM de production, les Plugins Revit développés, la bibliothèque d'objet générique, les gabarits métiers et les guides associés.

Vue de détails

 

Comment Autodesk vous aide dans cette démarche ?

Autodesk nous assiste sur plusieurs sujets :

– Assistance technique sur la mise en place des logiciels Autodesk

– Création de support de cours adaptés (webinaires)

– Accompagnement au changement

 

autodeskBIG

 

Quels sont vos objectifs à moyen et long terme grâce au BIM ?

Nous devons mieux maîtriser nos process liés au BIM. Nous nous pencherons ensuite sur l'intégration des outils de calcul des ingénieurs dans la démarche BIM. Ce n'est qu'une petite partie de notre feuille de route BIM…

Nous travaillons aussi sur le développement de projet à l'international. Le BIM facilite cette ouverture et nous structurons ainsi nos échanges avec les entités d'ARTELIA partout dans le monde.

 

Que penses-tu de la démarche de numérisation du marché du BTP du PTNB ? Est-ce suffisant ?

Cette démarche est importante car elle a pour vocation d'accompagner tous les acteurs de la construction et notamment les petites et moyennes entreprises. Nous y participons activement via Syntec Ingénierie afin de définir le standard BIM français.

Résultat de recherche d'images pour "ptnb"

Utilisez-vous souvent des échanges IFC pour collaborer ? Qu’en penses-tu ? Le gérez-vous bien ?

Nous échangeons de plus en plus d'IFC notamment lors de nos échanges avec les Maîtres d'Ouvrage. Ce format est essentiel car il permet de transmettre les données BIM sous la forme d'une base de données structurées exploitable par différents intervenants.La gestion de ce nouveau format est à parfaire et fait partie de notre feuille de route.

 

Quelle a été selon toi l’application BIM qui a bouleversé le métier et amené la révolution BIM ?

Revit est l'outil qui a permis le basculement au BIM. Ce logiciel permet de modéliser rapidement et d'appréhender beaucoup de facettes de la modélisation du BIM. L'avantage de l'outil est de pouvoir modéliser tous les corps d'états du bâtiment.

En revanche, Revit a tellement bouleversé le métier que Revit et BIM sont souvent confondus. Ce qui est une erreur car il y a énormément d'outils et de logiciels permettant de répondre aux projets et que le BIM ne peut se résumer à un logiciel. Le BIM est la combinaison de l'outil logiciel, des processus métiers et le la gestion de la base de données.

image

Quels avantages concrets vous ont apporté au quotidien l’apport du processus BIM ?

Le BIM nous apporte de nouveaux usages : extraction des quantités, visualisation 3D, identification des clashs. Nous structurons ces cas d'usage  "BIM use" autour de processus simples permettant de standardiser nos méthodes de travail. Les BIM uses sont vraiment essentiels et nous structurons notre stratégie BIM autour de ceux ci.

Il nous permet aussi de faire des choses très innovantes avec l'utilisation de casque de réalité virtuelle (Oculus Rift) pour visualiser nos projets.

Résultat de recherche d'images pour "oculus rift"

Pourriez-vos revenir en arrière et repasser sur un processus CAO ?

Il n'est pas question de revenir en arrière ni d'abandonner le processus CAO. Le BIM fait évoluer la profession et doit intégrer la CAO si besoin. Chaque projet est différent et le chef d'orchestre est là pour utiliser au mieux les outils à disposition.

 

Yann, encore merci pour cette très belle et passionnante interview BIM ingénierie. elle nous permet de mieux comprendre ton rôle stratégique chez Artelia pour le déploiement du BIM.

Bonnes vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *