IA et apprentissage automatique, un bénéfice incontournable pour le secteur de la construction

En quoi consistent réellement l’IA et l’apprentissage automatique dans le secteur de la construction ?

L’intelligence artificielle (IA) est désormais une réalité pour beaucoup de secteurs, dont celui du BTP. Ce n’est plus une chimère et l’industrie de la construction en récolte déjà les fruits dans de nombreux pays où le numérique est une priorité. Les Grandes Entreprises de Construction avant-gardistes peuvent dorénavant s’emparer de cette tendance et utiliser l’IA avec des solutions logicielles actuellement sur le marché afin d’augmenter leur efficacité, leurs performances, maximiser les profits et améliorer la sécurité sur le chantier. Dans cette continuité, qu’est-ce que l’apprentissage automatique ou machine learning dans la construction ?

L’apprentissage automatique dans la construction

L’IA, dont l’apprentissage automatique est une déclinaison reste mystérieuse tant elle a été présentée dans des films de science-fiction ou d’anticipation. Entre peur de voir l’Etre humain dominé et la curiosité de savoir si une IA peut être sensible, il est aisé de se laisser influencer négativement à son propos.

Pour comprendre comment l’IA influe sur la construction, il faut d’abord comprendre en quoi elle consiste dans la réalité. L’IA est un vaste sujet car elle englobe l’informatique, la psychologie et même la philosophie et la linguistique. Toutefois, s’il s’agit de parler de son impact sur la construction, elle englobe principalement deux domaines spécifiques : l’apprentissage automatique (machine learning) et l’apprentissage profond (deep learning).

L’apprentissage automatique consiste en des algorithmes permettant aux ordinateurs d’apprendre des données sans être explicitement programmés. Par exemple, un algorithme d’IA peut être «formé» pour identifier ce qu’est un spam en l’exposant à de grandes quantités d’e-mails qui ont été manuellement marqués comme spam ou non-spam. L’algorithme «apprend» à identifier les modèles qui l’aident à identifier le spam de manière «intelligente».

Le deep learning est une forme particulière de machine learning basée sur des réseaux de neurones. Il s’agit d’un développement plus récent qui a permis de réaliser des percées dans le traitement des images et du langage, ouvrant la voie à des applications beaucoup plus avancées.

IA et applications d’apprentissage automatique dans la construction

Les applications potentielles de l’IA et du Machine Learning dans la construction sont vastes. Il serait difficile voire impossible de recenser toutes ses applications possibles. Pour comprendre à quel point le domaine est vaste, et pour reprendre l’exemple précédent, vous receviez autrefois probablement de nombreux spams chaque jour dans votre boîte de réception, contrairement à aujourd’hui ou vous en recevez peu. En effet, les filtres anti-spam utilisent désormais l’apprentissage automatique pour identifier les modèles et empêcher le spam de manière extrèmement efficace.

Bien que ce ne soit pas une application spécifique à la construction, l’impact est énorme car cela nous rend évidemment plus productifs et capables de nous concentrer sur notre travail.

Un projet de construction type peut comporter des milliers de problèmes en suspens, des centaines de revues de revues de projets et de nombreuses demandes de modification au quotidien. Imaginez qu’un assistant intelligent puisse analyser cette quantité faramineuse de données de projet et qu’il puisse vous alerter sur les 10 points critiques qui nécessiteraient votre attention aujourd’hui? L’apprentissage automatique pourrait être cet assistant intelligent qui aide les équipes à identifier les facteurs de risque les plus critiques du point de vue de la sécurité et de la qualité de la construction et qui nécessitent une attention immédiate.

Des applications d’apprentissage automatique, telles que Smartvid.io pour la sécurité sur les chantiers, peuvent analyser l’image d’un travailleur descendant d’une échelle et ajouter des balises associées comme le fait qu’il ne porte pas un EPI.

© Smartvid.io – 2020

Une deuxième application qui devrait avoir un impact énorme sur la construction est le marquage et l’analyse d’images. Il existe déjà des IA puissantes à l’œuvre dans les réseaux sociaux, où les algorithmes identifient les visages avec une précision étonnante.

Une technologie d’IA similaire, avec une adaptation, pourrait être utilisée pour identifier et analyser les risques pour la sécurité, classer et marquer la photographie du chantier et envoyer des notifications lorsque l’EPI n’est pas correctement utilisé sur le chantier. Il peut même être utilisé pour identifier qui enfreint les normes de sécurité et les identifier et / ou les responsables de chantier pour résoudre le problème.

D’autres applications peuvent inclure le tri des notifications, l’identification des problèmes potentiels tels que les conflits ou les matériaux manquants, le marquage et l’organisation des documents, et même le pilotage de drones, le fonctionnement des machines et l’aide à la conception. Les possibilités sont multiples.

Utilisations actuelles de l’apprentissage automatique dans la construction

L’apprentissage automatique est déjà utilisé de diverses manières, du filtrage du spam banal à la surveillance avancée de la sécurité. Des technologies existent déjà et sont utilisées par des entreprises innovantes pour marquer les données visuelles et les analyser afin de détecter les non-respects de normes de sécurité, les dangers potentiels pour permettre ainsi d’atténuer toutes sortes de risques.

Entre autres applications, la technologie actuelle d’apprentissage automatique peut être utilisée pour :

  • Prédire et atténuer les risques avant qu’ils n’affectent les marges du projet
  • Identifier les problèmes à haut risque et les classer automatiquement en catégories exploitables
  • Identifier les sous-traitants à haut risque dans la base des données en temps réel ainsi que les performances passées et d’autres facteurs
  • Identifier et hiérarchiser les problèmes de sécurité potentiels tout au long du cycle de vie du projet
  • Signaler les risques de sécurité existants en fonction des données visuelles provenant du chantier

Comment bénéficier de l’apprentissage automatique sur vos projets

Comme évoqué précédemment, vous bénéficiez déjà de l’apprentissage automatique, entre autres sous la forme de filtres anti-spam et d’autres technologies qui fonctionnent déjà dans les programmes et technologies que vous utilisez quotidiennement. Mais pour garder une longueur d’avance et tirer un avantage concurrentiel de l’apprentissage automatique, les entreprises de construction doivent être proactives dans la compréhension et la mise en œuvre de cette nouvelle tendance sur leurs chantiers.

Vous souhaitez en savoir plus ? Continuez la lecture de cet article en anglais sur le site BIM 360 en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *