Des robots pour réparer les sous-sols au Royaume-Uni sans interruption de trafic !

Nos voisins Britanniques ne cesseront de nous impressionner. Ils font désormais rentrer les robots dans le quotidien des chantiers pour plus d’efficacité, de sûreté et d’économies. Les robots deviennent plus intelligents et plus accessibles que jamais. Certains sont désormais capables de réparer des tuyaux sous tension.

En voyant ce qui se passe sur les grands chantiers de construction au Royaume-Uni, il est clair que les drones sont désormais utilisés couramment pour les relevés et la surveillance. Mais ces objets volants sans pilote ne sont pas les seules machines autonomes. Les robots se développent également rapidement et certains sont maintenant même capables de réparer des tuyaux sans en couper l’alimentation et les implications pour les infrastructures britanniques sont immenses. C’est le début d’une nouvelle ère !

Les robots peuvent effectuer des réparations de canalisations sans tranchées à l’intérieur de tuyaux allant de 150 mm à 500 mm de diamètre. Ce sont plus d’1,5 million de fouilles routières qui ont lieu chaque année au Royaume-Uni. Les arrêts de trafic et les perturbations des entreprises coûtent plus de 5 milliards de livres sterling, soit près de 5% du chiffre d’affaires total de la construction au Royaume-Uni. En 2018, le gouvernement britannique a investi plus de 26,6 millions de livres sterling pour construire des micro-robots pouvant aider à réparer le vaste réseau de canalisations souterraines du pays. Ces robots aideront non seulement à réparer les canalisations souterraines, mais aussi les oléoducs et gazoducs offshore et les éoliennes.

Bien que ce projet de recherche ait commencé l’année dernière, d’autres robots travaillent déjà sur place. Il existe déjà des robots utilisés pour les inspections de tuyaux et les petites réparations, tels que ceux développés par Sewer Robotics, une entreprise qui crée des robots capables d’identifier et de réparer les petites fissures à l’intérieur des canalisations d’égouts. Les robots utilisent un couplage pneumatique pour se connecter aux patchs UV et aux conditionneurs de réparation ponctuelle.

© Sewer Robotics – 2020

Cadent, le plus important fournisseur de gaz au Royaume-Uni innove aussi en la matière. L’année dernière, il a lancé un projet de 2,5 millions de livres sterling pour réparer des canalisations souterraines à Londres avec un robot nommé Cisbot, développé par ULC Robotics. C’est un robot qui peut réparer jusqu’à 100 mètres de conduites de gaz en sept jours, sans perturbations et en toute sécurité et sans couper le réseau, alors qu’il faudrait 10 semaines en main d’oeuvre humaine.

Les Britanniques ont les moyens de leurs ambitions et impressionnent par le déploiement des nouvelles technologies ainsi que le soutien de leur Gouvernement. Un exemple à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *