Rafael Sacks, Chercheur et Expert en BIM et Lean Construction livre ses impressions sur l’avancée du BIM dans le monde

image

C’est le prototype de l’Homme de l’Art, brillant, bardé de diplômes d’écoles prestigieuses telles que le MIT, Technion. Ingénieur Civil de formation et titulaire d’un Doctorat, ainsi que des trophées pour ses nombreux travaux de recherche et son travail de professeur, il se dévoile sur BIMIreland.ie.

Israélien de naissance comme de nombreux génies du BIM et de la haute technologie, à l’instar de Revit qui fut créé par un Israélien, Rafael fait de la recherche sur le thème du BIM et ce qu’il peut apporter aux concepteurs et constructeurs. Il travailla à l’origine entre autres comme développeur sur les noyaux ouverts d’Autodesk tels qu’AutoCAD.

Le centre de leur recherche aujourd’hui se focalise sur l’enrichissement sémantique car de nombreuses maquettes BIM n’embarquent pas ou peu d’informations. Cela nécessite l’utilisation d’Intelligence articielle, de process basé sur des règles et sur le machine learning. Le BIM utilisé sur la reconstitution de bâtiments existants les intéresse aussi avec l’utilisation du scan laser créant des nuages de points avec une recréation de modèle BIM qu’ils viennent enrichir sémantiquement et dans lequel les objets sont reconnus et informés.

Rafael collabore aussi avec les éditeurs logiciels et sociétés de construction pour les aider à résoudre certaines problématiques complexes.

Le LEAN est l’un de leur sujet de prédilection et ils sont convaincus que les deux approches associées aideront à améliorer les processus de construction. Il a d’ailleurs écrit un livre “Builing Lean, Building BIM” qui parle de l’implémentation du Lean et du BIM au sein d’une entreprise de construction.

Son conseil est clair pour les entreprises voulant faire du Lean : lire, lire, lire livres et autres livres blancs sur le sujet.

Les sujets intéressants du moment selon lui sont la production hors site, la modularité, la construction préfabriquée et le BIM. La vérification automatisée de règles et codes est très demandée aussi en Israël, ainsi que l’utilisation du Big Data et l’analyse des données provenant des capteurs et autres senseurs ou IoT.

Le BIM en Israël progresse bien selon lui et comme en France, ce sont les grandes entreprises de construction qui influencent les petites. Par ailleurs, le Ministre Israëlien de la Défense a mis en place une obligation BIM qui a influencé tout le secteur du BTP. Et en parallèle, de nombreuses startups développent des applications pour utiliser la technologie dans la construction telles que les drones, le data mining, le machine learning, les robots.

Selon lui, la Finlande, les USA, l’Irlande et Singapour sont à la pointe du BIM dans le monde grâce à la volonté de leurs Gouvernements.

Son avis est aussi qu’il y a un Groupe de Travail fort au niveau de l’UE où des pays sont très avancés tels que le Royaume-Uni, l’Irelande, l’Allemagne, l’Italie et la Suède qui sont à la pointe par rapport aux autres.

Découvrez l’intégralité de son témoignage en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *