Manifeste de la Construction 4.0 de la FIEC dans le cadre de la mandature de l’Union Européenne 2019-2024

Manifeste FIEC pour la construction 2019-2024

Avant les élections européennes, la FIEC avait lancé son « Manifeste de la construction pour l’Union Européeenne et pour action » dans le cadre du prochain mandat de l’UE 2019-2024.

La FIEC, la voix européenne du secteur de la construction

Au travers de ses 32 fédérations nationales affiliées dans 28 pays européens (25 de l’Union Européenne, Norvège, Ukraine et Turquie), la FIEC, créée en 1905, représente, sans aucune discrimination, les entreprises de construction de toutes tailles (des artisans et PME aux grandes entreprises internationales), de toutes les spécialités du bâtiment et du génie civil, engagées dans toutes sortes de méthodes de travail (que ce soit en tant qu’entrepreneurs généraux / principaux ou en tant que sous-traitants).

Cette vaste représentativité a été officiellement mise en avant dans plusieurs études réalisées au nom de la Commission européenne, et par conséquent, depuis la création du Réseau social sectoriel européen Dialogue «Construction» en 1999, la FIEC a été
reconnue comme le partenaire social représentant les employeurs. Pour rappel, le secteur de la construction contribue à hauteur de 9% au PIB de l’UE et emploie 14,5 millions de personnes dans 3 millions d’entreprises, dont la plupart sont des PME de moins de 20 salariés.

A un moment de grande disruption et de bouleversement de notre société et du secteur de la construction, ce manifeste de la FIEC donne la priorité aux domaines d’actions clés couvrant les trois piliers de la durabilité : les personnes, la planète et le profit.

Les domaines d’action clés :

  • Santé, sécurité et compétences
  • Changement climatique et économie circulaire
  • Investissement et concurrence loyale

Ces piliers figurent tous dans ce manifeste dont la parution coïncide avec une période de transformation dans le secteur de la construction alors que l’industrie accélère l’adoption des technologies numériques.

Dans ce manifeste, il est question bien entendu d’investissement tous azimuts. Le coût que pourrait représenter la catastrophe d’un non investissement serait bien plus important, notamment en termes de perte de compétitivité des entreprises.

Construction 4.0, une obligation pour le secteur afin d’assurer la transition numérique des entreprises !

  • La construction numérique contribuera à atteindre les principaux objectifs politiques de l’Union Européenne : économie numérique, efficacité énergétique, économie circulaire, changement climatique, atténuation et adaptation, santé et sécurité, etc.
  • La construction numérique est un catalyseur pour des processus plus efficaces et l’élimination des erreurs et des retards, ainsi que pour un environnement construit durable . Afin d’accélérer la transition, de nouvelles méthodes doivent être adoptées. Les données (ou datas) sont fondamentales pour la numérisation du secteur, faisant émerger de nouveaux défis, créant à la fois des opportunités et des risques, tant pour les entreprises que pour leurs clients.
  • Le développement des Smart Cities, nécessaires à l’augmentation continue du nombre de logements en ville dépendra d’une adoption et d’une maturité complète de la construction numérique tout au long de la chaîne de valeur.

Afin d’atteindre ces objectifs, le message de la FIEC est engagé :

  • Faire de la «construction» un secteur prioritaire pour l’UE au travers des programmes adéquats tels que l’initiative de numérisation de l’industrie européenne, afin que la construction numérique puisse être accélérée, ainsi qu’une contribution potentielle à l’atteinte d’autres objectifs politiques de l’UE.
  • Développer des politiques autour des données garantissant un accès ouvert à celles-ci (soumises aux règles de la protection des données de l’UE telles que la RGPD) et un accès aux systèmes interopérables.
  • Poursuivre les programmes visant à stimuler la création de villes intelligentes et garantir une cohérence entre la politique de l’UE et les législations autour des Smart Cities, ainsi que toutes les politiques et législations européennes pertinentes ayant un impact sur la construction numérique.

Découvrez le manifeste de la FIEC en cliquant ici.

Site officiel de la FIEC ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *