[Livre blanc] Ce que le projet de loi sur la sécurité des bâtiments signifie pour la construction au Royaume-Uni – et comment s’y préparer

En avril 2022, le projet de loi sur la sécurité des bâtiments du gouvernement britannique a reçu la sanction royale, ce qui en fait la loi sur la sécurité des bâtiments. Cette législation promet des changements significatifs pour l’ensemble du secteur, des entreprises de construction aux propriétaires, maîtres d’ouvrage et exploitants de bâtiments en passant par les assureurs et les organismes de sécurité publique.

Le gouvernement britannique vise à créer un changement générationnel durable en « établissant une voie claire sur la manière dont les bâtiments résidentiels doivent être construits, entretenus et sécurisés ».

L’intention derrière le projet de loi est de réinitialiser les normes de sécurité à la suite de la tragédie de l’incendie de Grenfell en 2017, avec des freins et contrepoids plus importants pour prévenir des catastrophes similaires à l’avenir.

Mais ces changements iront plus loin que la seule composante sécurité ; il existe un potentiel de changement radical dans la façon dont la construction est planifiée et exécutée. En particulier, chaque entreprise – des commerçants indépendants aux multi-propriétaires – devra reconsidérer la façon dont elle utilise les technologies numériques afin de répondre aux nouvelles exigences, ce qui pourrait apporter des avantages plus importants.

Naturellement, ces changements peuvent paraître durs à surmonter. Autodesk s’est associé à des experts de BESA, Cast Consultancy, Mace et PointFuse pour créer un guide pour comprendre l’impact du projet de loi sur la sécurité des bâtiments (Building Safety Bill) – et proposer comment se préparer aujourd’hui.

Téléchargez le livre blanc complet, Comment se préparer au projet de loi sur la sécurité des bâtiments

Les modifications du projet de loi sur la sécurité des bâtiments

Le changement clé dans le projet de loi sur la sécurité des bâtiments est que les propriétaires d’immeubles devront prouver qu’ils ont mis en place des mesures efficaces et proportionnées afin de gérer les risques de sécurité pour les immeubles résidentiels de grande hauteur.

Tout le monde aura la responsabilité de collecter, stocker et partager davantage de données afin de créer un fil d’or (le Golden Thread Britannique) d’informations pour la durée de vie d’un bâtiment, de la planification et de la construction jusqu’à sa mise en service. Ce fil d’or doit être stocké dans un format numérique.

Pour les propriétaires de bâtiments existants, cela signifie créer un double précis et tel que construit des actifs telles qu’ils se présentent aujourd’hui. Pour les nouveaux projets, cela nécessite des preuves sur la manière dont les travaux sont réellement achevés, ce qui rend les entreprises de construction encore plus responsables de la qualité de ce qu’elles construisent.

Les propriétaires d’immeubles seront également chargés d’assurer des lignes de responsabilité claires en matière de sécurité, avec des responsables et notamment une personne responsable.

Un nouveau système de passerelle garantira que la sécurité des bâtiments est prise en compte à chaque étape de la conception et de la construction. Le nouveau régulateur de la sécurité des bâtiments supervisera la mise en œuvre et l’application de la législation – avec des sanctions sévères en cas de non-conformité pouvant inclure des accusations criminelles.

Ce livre blanc contient un guide étape par étape des exigences de chaque passerelle.

Quel impact cela aura-t-il sur les entreprises ?

Propriétaires : Les propriétaires d’immeubles sont sans doute confrontés au plus grand défi du projet de loi sur la sécurité des bâtiments. Il sera essentiel d’avoir des systèmes en place pour recevoir, puis gérer et maintenir les données du projet tout au long de la durée de vie opérationnelle d’un actif. Les propriétaires devront réfléchir à la meilleure façon de structurer les informations pour s’assurer qu’elles sont aussi faciles à gérer et à être consultées dès que possible en cas de besoin.

Maîtres d’ouvrage : De nombreux maîtres d’ouvrage cherchent depuis un certain temps à améliorer la qualité et la richesse des informations. Mais la nouvelle réglementation exigera un niveau encore plus élevé de transparence et de partage d’informations. Ces changements aideront les entrepreneurs à construire correctement du premier coup, réduisant ainsi les retards, les retouches coûteuses et le gaspillage, tout en améliorant la sécurité sur le site.

Sous-traitants : tous les sous-traitants devront fournir des preuves solides que leur main-d’œuvre est correctement qualifiée pour réaliser un projet, et que tous les travaux sont terminés et conformes, en utilisant la technologie numérique. De nombreux sous-traitants pourront accéder et utiliser des informations précieuses pour la première fois, ouvrant des avantages potentiels et évitant les litiges avec les clients.

Architectes : en tant que titulaires d’obligations lors de la conception et des modifications, les architectes devront se concentrer davantage sur la démonstration de la conformité. L’attention portée aux détails et la transparence totale deviendront plus importantes que jamais, mais faciliteront en même temps des relations de travail plus étroites avec le client et les autres parties prenantes.

Comment la technologie peut aider

La technologie sera essentielle pour tous les acteurs de la construction. De manière positive, il existe des flux de travail et des outils éprouvés et reconnus qui peuvent aider les entreprises de toutes tailles à se préparer – et les entreprises qui commencent tout juste leur parcours numérique peuvent apprendre de celles qui l’ont déjà fait.

Les entreprises disposent d’un large éventail de choix, étant donné que la législation ne spécifie pas un logiciel ou un outil particulier. Les flux de travail basés sur le BIM seront très précieux, car les informations sont mises à jour en temps réel dans le cloud et disponibles pour chaque partie prenante du projet selon les besoins.

Les environnements de données communs (CDE) permettent de mettre à disposition un emplacement sécurisé et accessible pour stocker toutes les informations critiques. Le logiciel de gestion de la construction peut prouver la conformité pendant la phase de construction, et les technologies de capture de la réalité permettent de scanner n’importe quel bâtiment existant pour un modèle précis « tel que construit ».

Surtout, la technologie

La technologie peut non seulement permettre aux entreprises de démontrer leur conformité avec le projet de loi sur la sécurité des bâtiments, mais fournit également aux entreprises les données nécessaires pour améliorer les résultats tels que la qualité, la productivité et la durabilité.

Il est également possible de continuer à ajouter des fonctionnalités à haute valeur ajoutée, telles que des outils de coordination de conception ou des jumeaux numériques, afin que les organisations puissent continuer à améliorer leurs performances et être prêtes pour les développements futurs.

Les fondations d’une meilleure industrie

Le projet de loi sur la sécurité des bâtiments exigera un niveau beaucoup plus élevé de partage d’informations et de transparence dans l’ensemble de l’industrie. Il est compréhensible que les organisations puissent se méfier des retards et des coûts potentiels.

Cependant, il est essentiel que chaque acteur de la construction comprenne les changements à venir et se prépare. Alors que la législation s’appliquera initialement aux bâtiments de plus de 18 mètres, elle pourrait bien être étendue à l’avenir – et les changements pourraient avoir un impact sur tout le monde dans l’industrie.

Mais il est également important d’embrasser les points positifs que le projet de loi offre. Nous avons la chance d’évaluer notre façon de travailler et d’établir les meilleures pratiques en construction, créant ainsi une industrie dont nous pouvons tous être fiers.

Téléchargez le livre blanc complet « Comment se préparer au projet de loi sur la sécurité des bâtiments, pour plus de conseils sur ce que vous devez faire à chaque étape du projet et sur la technologie disponible pour vous aider. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :