Le futur palais de Justice de Lille, une création de Rem Koolhaas et d’OMA en BIM

image

© Rem Koolhaas OMA 2018

Le groupement piloté par l'agence OMA de Rem Koolhaas réalisera ce nouveau bâtiment public ayant pour vocation d’accueillir le futur tribunal de grande instance et le tribunal d’instance de Lille.

image

© Rem Koolhaas OMA 2018

L‘Agence OMA, sera pour l’occasion associée aux architectes lillois de Saison Menu et aux bureaux d'études WSP, BMF et Quadrim.

Le Groupement a été sélectionné parmi les quatre équipes lauréates de la consultation qui avait été lancée en avril 2016 par l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice (Apij).

Selon OMA, toute nouvelle addition architecturale à la ville de Lille doit s'adresser au passé, au présent et au futur. C'est encore plus vrai sur le site des anciennes fortifications de Vauban – utilisé à Lille comme zone où la modernité peut être organisée sans détériorer la ville.

L'emplacement du nouveau palais de justice est emblématique de ce paysage urbain lillois : la voie verte par les autoroutes (les futurs boulevards), riche en activités en plein air avec peu de souvenirs des géométries de Vauban. Cette condition a déclenché leur projet: un objet multicolore coloré capable de répondre à un certain nombre d'indices et d'éléments du passé et du monde contemporain.

image

© Rem Koolhaas OMA 2018

À l'intérieur, la base du bâtiment accueille le public et les grandes salles d'audience. A partir de cette base, une tour triangulaire centrale s'élève où toutes les salles d'audience mineures sont concentrées. Ce centre est entouré d'une couronne de bureaux à facettes qui flotte au-dessus de la base, donnant à l'objet entier un effet d'élégance et de légèreté, malgré le sérieux de sa fonction et de son rôle dans la société.

La proposition architecturale d’OMA apporte une réponse aux grands principes de modernisation de la Justice du XXIème siècle. Vastes et bénéficiant d’apports lumineux multiples, les espaces publics ont été imaginés à la mesure des exigences de confort et d’accueil du justiciable. La qualité spatiale, ainsi que les performances fonctionnelles des espaces tertiaires contribueront à l’amélioration des conditions de travail des personnels et d’exercice de la justice.

Rem Koolhaas, 73 ans, architecte-urbaniste parfois controversé, n’est pas un inconnu pour les Lillois car il avait conçu le plan d'EuraLille, aujourd'hui 3ème quartier d'affaires de France, et il avait aussi réalisé la "soucoupe" du Grand palais de Lille, inauguré en 1994.

Cette belle agence qui n’est plus à présenter et qui est déjà à l’origine de Supélec Citylab en France, travaille une grande majorité de ses projets en processus BIM avec Autodesk Revit.

Découvrir le projet sur le site d’OMA en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *