Economies d’échelle dans la construction, apprendre du domaine de l’industrie et des technologies

image

© Archdaily 2017

Un article intéressant à lire sur Archdaily sur le parallèle entre le domaine de l’Industrie et celui du BTP.

On pourrait le résumer ainsi : L’un des arguments principaux du domaine de l’Industrie manufacturière est de tout d’abord construire utile, puis ensuite de fabriquer à moindre coût.

Tout au long de la relativement courte histoire de l'industrie des nouvelles technologies, la volonté de réaliser des économies d'échelle a contribué à l'adoption généralisée des derniers gadgets en vogue. Et selon Wireless Smartphone Strategies, le taux de pénétration estimé des utilisateurs de Smartphone à travers le monde. serait d’environ 44% de la population mondiale qui seraient déjà les possesseurs actuels d'un iPhone, d'un Samsung Galaxy ou d'un autre smartphone.

D'autre part, au cours des 60 dernières années, les coûts de construction des bâtiments sont restés assez stables, même si dans le même temps, le prix des matériaux et composants pour presque tous les autres objets de consommation ont quant à eux diminué. L'architecture est intrinsèquement un processus à façon et unique, rendant la rationalisation de sa production difficile. Mais, les Experts en technologies pensent avoir trouvé une solution.

Au cours des dernières années, un nombre important de nouvelles start-ups du domaine de la construction ont émergé et se sont concentrées sur l'utilisation de la logistique du Big Data et sur les connaissances et expériences informatiques acquises autour de la chaîne d'approvisionnement logistique des technologies de fabrication de composants de la construction préfabriqués et modulaires optimisés par ordinateur.

L'une de ces entreprises, Katerra, utilise des informations BIM pour produire des parois préfabriquées entièrement équipées contenant déjà toutes les fenêtres, l'isolation, le câblage et la plomberie. Ces composants sont ensuite envoyés via un processus d'expédition simplifié sur un chantier, où ils peuvent être assemblés comme des pièces de LEGO. A des fins d’amélioration d’efficacité, Katerra est aussi impliquée dans la conception de prototype d'un bâtiment en produit fini, permettant ainsi d'introduire l'estimation des coûts plus en amont dans le processus et de permettre à la société d'acheter des matériaux en gros, réduisant ainsi les coûts.

Les systèmes modulaires font également leur apparition dans la conception des bâtiments de grande hauteur, avec notamment le gratte-ciel modulaire le plus élevé du monde, la Tour du 461 Dean Street de SHoP Architects à Brooklyn, qui a ouvert ses portes à l'automne dernier. Non seulement 90% de la construction a été achevée hors site, mais elle a également fini par coûter aux maitres d’ouvrage 20% de moins qu’avec les méthodes traditionnelles.

Découvrir l’article complet en cliquant ici sur Archdaily.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *