Autodesk rejoint un consortium d’impression de ponts auto-apprenants intelligents

image

Autodesk et l'institut britannique Alan Turing font partie des partenaires d'un consortium chargé de surveiller le comportement de l'un des premiers ponts en acier en impression numérique au monde.

MX3D, une start-up basée à Amsterdam, imprime en 3D une passerelle en acier inoxydable de 12 mètres de long qui sera installée sur l'un des canaux d'Amsterdam dans le centre historique d'ici fin 2018.

image

Les nouveaux partenaires rejoignant le projet MX3D comprennent également l'Institut d'Amsterdam pour les solutions métropolitaines avancées (AMS) et le travail est également soutenu par la Lloyd's Register Foundation, une organisation caritative britannique qui soutient la recherche et le développement d'idées susceptibles de bénéficier à notre société afin notamment de réduire les risques de sécurité des infrastructures critiques.

L'équipe de l'Institut Alan Turing est responsable de la conception et de l'installation d'un réseau de capteurs sur le pont. Ces capteurs collecteront des mesures structurelles telles que la déformation, le déplacement et les vibrations et mesureront des facteurs environnementaux tels que la qualité de l'air et la température, permettant aux ingénieurs de mesurer la santé du pont en temps réel et de surveiller son évolution.

Les données permettront également à l'équipe d’'«enseigner» au pont à comprendre ce qui s'y passe : combien de personnes le traversent et à quelle vitesse.

MX3D dit que les données des capteurs seront entrées dans un «jumeau numérique» du pont, un modèle informatique vivant qui reflétera le pont physique avec une précision croissante en temps réel à mesure que les données entreront. Le BIM fait son entrée…

La performance et le comportement du pont physique peuvent être testés par rapport à son jumeau numérique, ce qui fournira des informations précieuses pour informer les conceptions des futures structures métalliques imprimées en 3D. Il permettra également de modifier le pont 3D actuel pour qu'il corresponde aux changements d'utilisation requis, garantissant ainsi la sécurité des piétons dans toutes les conditions.

Autodesk fournit les services cloud qui vont alimenter la collecte et le traitement des données du pont. Autodesk travaille également avec des chercheurs de l'Institut Alan Turing pour développer des algorithmes d'apprentissage automatique qui permettront au pont d'interpréter et de réagir intelligemment à son environnement.

AMS mettra en œuvre de nouvelles façons d'utiliser, de visualiser et de connecter les données du pont à d'autres sources de données environnementales dans les régions alentours d'Amsterdam.

Gijs van der Velden, co-fondateur de MX3D, a déclaré : "La technique MX3D offre aux ingénieurs la liberté de travailler avec des métaux et aciers d'une manière entièrement nouvelle. Le jumeau numérique du pont aidera à la création d'un nouveau langage de conception. Nous espérons que cette méthode d'ingénierie centrée sur les données accélérera l'introduction de cette nouvelle technique de production passionnante dans le marché de la construction. "

Fondée en 2014, MX3D a étudié et développé une technologie d'impression 3D révolutionnaire. Il a conçu, produit et distribué de nombreuses impressions 3D personnalisées pour des utilisations variables.

L'Institut Alan Turing est l'institut national de la science des données du Royaume-Uni qui vise à transformer les données en informations utiles pour mieux comprendre la société, l'économie et la science.

A propos de MX3D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *