Sara Cuccu, decouverte d’une jeune architecte italienne experte BIM

image

Nous poursuivons notre voyage du BIM et nous accueillons cette semaine Sara Cuccu, une jeune architecte italienne avec une très belle expérience BIM et un beau parcours dans de grandes agences et bureaux d’études français.

image

Sara Cuccu, Architecte et BIM Manager

mob. 06 51 27 47 40 sara@cuccu.fr

 

Sara,

Nous sommes ravis de nous entretenir avec toi cette semaine et d’en savoir un peu plus sur ton parcours intéressant d’architecte italienne maîtrisant le BIM.

Pourrais-tu tout d’abord te présenter en quelques mots, nous parler de ta passion pour l’architecture, de tes études, ton parcours et ton arrivée à Paris ?

Bonjour Emmanuel, tout d'abord je te remercie pour cette opportunité de parler de mon parcours.

J'ai découvert ma passion pour l'architecture pendant mes études supérieures surtout grâce à une professeure d'histoire de l'art très passionnante, architecte de formation. Son exemple m'a montré que l'architecture permettait de cultiver plusieurs passions en même temps, un parcours qui pouvait avoir des débouchés sur des métiers très différents.

Stage Miralles -Tagliabue

J'ai choisi de rejoindre la faculté de Ferrara car sa dimension plus humaine par rapport à d'autres plus connues m'a permis d'apprendre dans un contexte de relation directe élève-professeur, très productif.

J'ai eu beaucoup d'occasions de voyager à l'étranger dans le cadre de mon cursus, cela m'a permis de cultiver ma passion pour les langues étrangères et j'ai donc passé un an au Portugal avec le projet Erasmus et 4 mois à Barcelone avec la bourse Leonardo.

image

J'ai commencé à travailler en 2007 et pendant quelques années j'ai intégré différents cabinets d'architecture de Ravenna, ma ville natale. En suite, en 2012, j'ai emménagé à Paris pour acquérir plus rapidement de nouvelles compétences et responsabilités. Un pari qui s'est révélé gagnant.

Tu as une spécialité dans la préservation du patrimoine industriel, c’est très intéressant. Cela t’a-t-il aidé dans ton parcours professionnel en France ?

Ma spécialité dans la préservation du patrimoine n'a pas eu de rôle direct dans mon parcours professionnel, mais je le considère un important bagage culturel.

J'ai toujours été fascinée par les anciens bâtiments industriels, pour leur potentiel d'intégration dans le tissu urbain et leurs solutions constructives souvent audacieuses.

image

Avec le DES j'ai eu la possibilité de visiter des sites industriels désaffectés ou requalifiés dans toute l'Italie. J'ai été en mesure de prolonger pendant un an la recherche entamée avec mon diplôme d'architecture.

etudes specialises

La préservation du patrimoine, parlait-on déjà de BIM et de scan 3D en Italie quand tu faisais tes études ou dans le monde du travail ?

Bien sur, d'ailleurs la faculté de Ferrara était à l'avant-garde dans ce domaine avec un pôle de recherche dédié à l'application de procédures automatiques intégrées au relevé et à la restauration du patrimoine historique et industriel.

Dans le monde du travail aussi, le BIM commençait à gagner en importance pour améliorer et fluidifier le processus de conception, la production des pièces graphiques, l'analyse des quantités.

Quand as-tu commencé à t’intéresser et à te servir de technologies numériques pour les architectes, notamment la 3D ? Cela a-t-il dès le début été une évidence pour toi ?

J'ai commencé à me servir systématiquement de technologies numériques à partir de la 4ème année universitaire, surtout en 2D. La première approche à la 3D était un module d’un logiciel CAO du marché intégré à un examen. J'ai ensuite participé au scan laser 3D d'une ancienne sucrerie où j'ai entendu parler pour la première fois de "nuage de points".

Le Montréal_vue synthèse 3d R 1 CTA

J'étais très intriguée par ces technologies, même si je n'en avais pas saisi toutes les implications. J'ai pu par la suite, dans le cadre professionnel, en apprécier tout l’intérêt. Le hasard a voulu que le premier cabinet dans lequel j'ai travaillé utilise Revit : c'était le début de mon expérience en BIM.

Tu as travaillé pour AREP, cela doit être une expérience extraordinaire. Quels souvenirs en gardes-tu ?

J'en garde un très bon souvenir. C'était pour moi un premier changement d'échelle, en terme d'agence et de projets, j'ai appris à travailler dans un système plus hiérarchisé qui avait réussi à prendre en considération les rapports humains, l'ambiance était très positive.

image

Quand es-tu arrivée chez SETEC et quel rôle y avais-tu ?

J'ai rejoint SETEC en 2014 en tant que BIM modeleur, embauchée par un architecte qui collaborait avec la société pour la partie de conception architecturale d'un gros projet en Arabie Saoudite.

Riyadh_administration

Quelle est ton expérience en BIM et avec Revit ?

Mon expérience en BIM a toujours été liée à l'utilisation de Revit et j'ai développé un bon niveau surtout dans la partie architecture. J'ai parfois utilisé Revit MEP pour des nécessités de synthèse architecturale. Je suis à l'aise dans la modélisation proprement dite mais aussi, dans une échelle plus générale, avec le travail d'équipe sur les maquettes numériques. Le travail collaboratif a été une constante pour moi ces dernières années et j'ai donc appris à organiser mon travail en fonction d'un partage d'informations.

Riyadh_project scheme - plan

Sur quels projets passionnants as-tu travaillé avec Revit chez SETEC et ailleurs ? Quels enseignements en tires-tu ?

Chez Setec je m'occupais de modéliser la partie architecturale d'un projet complexe avec un programme mixte industriel/tertiaire, dans l'absolu le plus important en terme de dimensions et de nombre d'intervenants. Auparavant j'avais travaillé sur un projet de réaménagement d'un établissement scolaire à Paris, où j'associais modélisation 3D et synthèse architecturale.

Revit est un logiciel qui peut être utilisé à

plusieurs niveaux avec des résultats satisfaisants. La rigueur en est la clef. Si le processus est bien réglé dès le début, les résultats sont assurés. Cette règle vaut d'autant plus dans les cas du travail collaboratif (plusieurs personnes travaillant sur la même maquette) ou dans des projets importants dans lesquels il y a une maquette pour chaque corps d'état.

image

As-tu aussi fait du BIM Management ou uniquement du modeling ?

J'ai toujours fait du BIM modeling, néanmoins pendant ma dernière expérience j'ai pu m’initier en direct aux rôles de BIM manager et de BIM coordinator, car le processus de production était plus codifié. J'ai constaté que les qualités liées à ces métiers sont les compétences informatiques mais aussi communicatives. Le passage du travail de modélisation à celui de gestion implique un contact constant avec plusieurs figures professionnelles, collègues et externes, et il est fondamental d'avoir une forte capacité d'écoute.

Avoir compris cela en le voyant en direct a été une confirmation d'un intérêt que je gardais sous forme d'intuition. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à réfléchir à un changement dans mon travail. D'autant plus que ça m'est arrivé d'effectuer de la coordination, de façon non officielle, notamment dans la recherche de solutions et cela toujours avec un bon retour de la part des mes collègues.

image

La connaissance des langues est un atout et ton niveau et les 5 langues que tu maîtrises sont impressionnantes. Souhaiterais-tu intégrer une multinationale qui te permette de t’épanouir dans un contexte international ?

Les langues étrangères sont une autre grande passion et je serais tout à fait ouverte à une opportunité dans ce sens. La communication en langue étrangère ne me bloque pas, au contraire c'est stimulant, je considère cela comme un plus dans le travail. Je n'ai jamais travaillé dans une multinationale mais dans un contexte multilingue. Je pense par exemple au stage chez Miralles et Tagliabue à Barcelone où mes collègues venaient de tout les coins du monde ou quand, plus jeune, j’accueillais les délégués de l'Offshore Mediterranean Conference qui se tient à Ravenna tout les deux ans. Je peux affirmer avoir une bonne facilité de communication.

image

Tu vas terminer une mission, quel serait ton idéal de mission suivante ? Agence d’architecture, ingénierie, entreprise de construction ? Autre ?

L’idéal serait de rejoindre une agence d'architecture ou un BET plus ou moins récemment passés au BIM et qui aient besoin de quelqu’un qui aide l'équipe dans la modélisation et dans la gestion de plusieurs maquettes. Du coup, un rôle de BIM coordinateur ou manager, suivant la dimension de la structure. La formation m'intéresse aussi, soit comme support en interne à l'équipe soit comme service fourni à l’extérieur à d'autres sociétés.

image

Sara, nous te remercions vivement et te souhaitons de rapidement repartir sur une mission passionnante.

Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *