Le Futur Institut Mines Télécom voit la vie en BIM

image

 © Grafton Architects – 2016

L’Institut Mines Télécom déménagera à Paris lui aussi à Paris Saclay, à l’instar de l’ENS Paris Saclay. Un bien beau bâtiment conçu par les architectes Irlandais Grafton Architects qui a été créée en 1978. Les directeurs Yvonne Farrell et Shelley McNamara sont tous deux diplômés de l'UCD, et sont des élèves du RIAI, et élèves honoraires Internationaux du RIBA et sont élus membres d'Aosdána, l'éminente organisation artistique irlandaise. Enseignants à l'école d'architecture de l'université de Dublin de 1976 à 2002 et nommés professeurs adjoints en 2015, Ils ont occupé la chaire Kenzo Tange à GSD Harvard et la chaire Louis Kahn à l'Université de Yale et ont été professeurs invités à l'EPFL de Lausanne en Suisse. ; Accademia d'Architettura, Mendrisio, Suisse, où ils ont été nommés professeurs à plein temps en 2013. Ils ont été examinateurs externes dans de nombreuses universités, y compris l'Université de Cambridge et la London Metropolitan School of Architecture. En plus des conférences publiques à Dublin et à l'étranger, dont la National Gallery of Ireland à Dublin et la Royal Academy de Londres, ils ont donné des conférences dans des écoles d'architecture européennes et américaines.

Les co-directeurs Gérard Carty et Philippe O'Sullivan sont présents depuis 20 ans. Ils sont des enseignants et des architectes accomplis et jouent un rôle central dans la vie de la pratique.
Gerard Carty enseigne à l'École d'architecture de l'Université de Limerick [SAUL] et a été examinateur externe à l'UCD.

 

image

© Grafton Architects – 2016

Eux-aussi travaillent en BIM et ont conçu ce beau navire avec Autodesk Revit, comme l’ENS Paris-Saclay et bien d’autres projets autour.

Le schéma directeur propose des rues, des places et des boulevards avec une intégration poétique du paysage et de l'écologie. Il se réfère à l'héritage de la grande tradition des établissements d'enseignement tels que Oxford, Cambridge & Harvard, avec leurs pelouses, quadrangles, cloîtres et cours. Grafton Architects ont exploré l'interprétation de cet héritage architectural dans la réalisation d'un nouveau bâtiment universitaire du 21ème siècle pour l'Institut Mines Telecom, Telecom Paristech et Telecom Sud-Paris.

Afin de répondre adéquatement à la Place de Metro et de donner au bâtiment une forte présence dans ce nouvel espace public, ils ont comprimé les usages éducatifs de base en une forme compacte pour affirmer une forte présence urbaine face à la place.
En construisant de manière aérienne au sol, Ils ont libéré l'espace sur le site pour créer un quadrilatère généreux, une «salle verte», dans la tradition des universités d'Oxford, de Cambridge et de Harvard.
La forme et la singularité du quadrilatère et du bloc total contiennet les salles de recherche, les salles de doctorat et les bureaux de direction qui surplombent une série plus libre et plus fluide d'espaces intérieurs et extérieurs en dessous.

Découvrez le nouvel Institut Mines Télécoms en cliquant ici.

INFORMATIONS PROJET

Maître d’ouvrage Institut Mines Telecom, Telecom Paristech, Telecom Sud Paris
Taille 46,200m2
Date 2013 (Competition)
Statut Phase APS
Lieu Palaiseau, Paris, France

COLLABORATEURS
Architecte Associé Vigneu Zilio Architectes
BET Structure Grontmij Paris
BET Thermique, Fluides, VRD, SSI Grontmij Toulouse
Economiste Alayrac
BET HQE Chapman BDSP
BET Sous-Traitant Certification HQE Green Affair
Economiste Alayrac
BET Acoustique Gamba
Cusiniste EFC
Animation Nicolas Gagnon & Grafton Architects

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *