Interview Expertise BIM Ingénierie, les BIM BAM BOOM se dévoilent !

image

Dans la série des interviews Expertise BIM, nous recevons pour la première fois, une jeune Entreprise spécialisée en ingénierie CVC et électricité, une première ! Nous remercions les BIM, BAM, BOOM pour leur temps et leur enthousiasme !

———————————————-

Bonjour Alexandre,

Merci pour cette interview Expertise BIM. C’est l’une des premières fois où nous interviewons une Entreprise experte du BIM Pour le CVC et l’électricité.

· Pourriez-vous tout d’abord nous parler de votre parcours universitaire et professionnel à tous les 3 et de comment l’idée de créer BIM BAM BOOM est venue ?

Nous nous sommes rencontrés au sein d’un revendeur Autodesk spécialisé MEP (Stabiplan) où nous avons travaillé ensemble pendant près de trois ans à monter cette filiale de zéro.

L’envie d’entreprendre et le processus BIM nous ayant convaincu, l’idée de monter une entreprise est venue d’elle-même. De plus nous avions travaillés ensemble tous les 3 pendant plus de 2 ans et demi ce qui renforce nécessairement les liens tant professionnels que personnels qui nous unissent.

BIM BAM BOOM a été fondée en avril 2015 et est donc composé de trois associés : Alexandre Mielniczek, ingénieur Thermicien (Master Génie de l’Habitat – Université Paul Sabatier de Toulouse)

Pedro Da Silva Ingénieur Eco-énergéticien ( ENSIATE )

Et moi-même, Alexandre Cuvier, diplômé d’un Executive Master Management Commercial.

clip_image002 clip_image004
 clip_image006  

Alexandre Cuvier Alexandre Mielniczek Pedro Da Silva

BIM BAM BOOM

http://www.bimbamboom.net/

contact@bimbamboom.net

 

La découverte du BIM est-elle arrivée lors de vos études ou après ?

Nous avons tous découvert le BIM après nos études respectives. C’est à partir de 2012, en tant que revendeur Autodesk que nous avons commencé à traiter des problématiques BIM.

 

Pourquoi BIM BAM BOOM d’ailleurs ?

L’origine du nom de notre société tient à deux éléments :

Nous avons été revendeur de solutions logicielles Autodesk spécialisées sur la solution Revit et avons fait la promotion du BIM, pendant 3 ans, quand celui-ci était encore quasiment inconnu, aussi bien au niveau du sens de l’acronyme que de l’usage du processus. Et à chaque présentation de Revit et du BIM, tout le monde nous faisait le jeu de mots « BIM comme BIM BAM BOOM ». Il s’agissait d’un clin d’oeil à tous ceux à qui nous avions présenté le BIM ces dernières années et avec qui nous travaillons maintenant.

La seconde raison qui a vraiment motivé ce nom est que l’acronyme BIM BAM BOOM a une signification qui nous vient des Etats-Unis et qui correspond tout simplement aux différentes maquettes par phase :

· Building Information Model – Maquette de Conception

· Building Assembly Model – Maquette d’Assemblage, qui est liée à l’idée d’utiliser de plus en plus la préfabrication, ou d’Exécution

· Building Operation Optimization Model – Maquette d’Exploitation – Maintenance

clip_image008

Nous voulions certes un nom qui se démarque mais également qui ait du sens et qui soit une référence à ce jeu de mots que tous les professionnels que nous avions rencontrés nous faisaient.

 

Vous semblez être assez unique sur le marché en ce qui concerne le BIM pour le MEP. Est-ce vrai ?

Nous avons un statut très particulier : nous étions revendeur Autodesk spécialisé MEP avec des plug-in dédiés au MEP. Nous avons passé 3 ans à étudier les besoins des BET Fluides pour le développement des plugins que nous proposions à l’époque. Nous connaissons leurs méthodes de dessin, la réalité du métier, ainsi que leurs attentes en termes de rendu.

Nous savons comment proposer un passage au BIM avec Revit pour leur garantir à la fois la même qualité et un gain de productivité.

Nous sommes à ce jour les seuls en France à avoir non seulement la Certification Professional Revit MEP mais aussi la certification Professional Revit Architecture.

 

Quelle est votre spécificité et quels types de services proposez-vous et à quels professionnels ?

Nous avons commencé notre activité avec pour spécialisation le génie climatique (MEP), à destination des BET Fluides conception et exécution, ainsi que pour les entreprises, et désormais nous travaillons aussi pour les cabinets d’architecture et de structure.

Nos services recouvrent pour l’essentiel le BIM Consulting (AMO BIM / Audit BIM / Implantation BIM / Création de familles Revit) les formations (BIM / Revit / Dynamo), la modélisation ainsi que la pré-synthèse et synthèse BIM

 

Faites-vous toutes vos simulations, analyses et calculs de besoins en chaud et en froid en BIM ?

Nous avons mené des études comparatives entre Revit et les plug-in métiers et déterminé que Revit était un outil intéressant pour les études thermiques dans une certaine limite.

En effet, grâce aux paramétrages plus ou moins fins de cet outil nous pouvons donner des préconisations architecturales assez rapidement, et ce dès les phases concept d'un projet.

Lorsque le projet avance en détails, si ce dernier a des spécificités techniques particulières induisant des calculs de mouvements des flux aéraulique (type CFD), il devient nécessaire de savoir faire quelques développements au travers de la technologie Dynamo.

 

Quelles technologies avez-vous choisi pour asseoir votre activité ?

Nous sommes spécialisés sur Revit, notamment la partie MEP, vous l’aurez compris. Puis, nous nous appuyons également sur les outils comme Naviswork ou BIM 360.

Nous utilisons également certains plug-ins disponibles depuis le Store. Et enfin, nous faisons du développement d’outils par Dynamo.

 

Pourriez-vous nous parler de ces beaux projets sur lesquels vous travaillez comme l’aéroport de Santiago du Chili, l’aéroport d’Al Maktoum ou le projet GIENAH ?

Notre mission sur le projet GIENAH c’est une prestation de BIM Management : mise en place de la charte BIM, du BEP Projet, des méthodes BIM de modélisation à respecter. Un projet de 3700 m² avec BDM architectes comme mandataire avec les BET AIA et Math ingénierie. Nous en sommes à la phase DCE et commençons l’étude des offres.

Sur Santiago du Chili, un projet de 186 000 m² compilant plus de 48 modèles, nous avons travaillé pour Vinci Construction – Grands Projets et nous étions en charge de la BIM coordination pour la partie MEP. Une expérience enrichissante auprès de la BIM TEAM au Chili qui a aussi permis à Alex M de vivre un des tremblements de terre les plus forts jamais enregistré !

Pour Al Maktoum, c’est la démesure du projet que l’on retient le plus, on a atteint plus de 20 millions de m² de projets. Tout simplement hors norme, avec des équipes à Paris, au Liban et à Dubaï. C’est dans ce type de projet que vous prenez vraiment la mesure que le BIM Management, c’est beaucoup de communication. Vous pouvez mettre autant d’informations que vous voulez, si vous n’êtes pas en mesure de la communiquer, cela ne présente pas un grand intérêt. Et finalement, les problématiques sont toujours les mêmes sauf qu’avec 300 modèles et près de 6000 sous projets, on a un travail en amont plus important et la mise en place de nouveaux processus pour limiter au maximum les erreurs.

clip_image010

clip_image012

 

Avez-vous aussi des spécialités pointues dont vous aimeriez nous parler ?

Nous réalisons des développements sous Dynamo aussi bien pour le BIM Management pur que pour des outils d’aide à la modélisation. Techniquement, nous avons une bonne expérience de l’aéroportuaire, mais nous sommes aussi capables de prendre en main tous type de projets.

Puis nous avons également mis en place un processus de travail pour réaliser les missions de pré-synthèse BIM que nous trouvons assez intéressantes.

 

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés dans les entreprises pour l’introduction du BIM ? Comment y parez-vous ?

Le poids de l'habitude et la crainte de ne pas arriver à faire aussi bien qu'avant sont les principaux freins. La conduite du changement est une partie intégrante du travail de BIM manager, notamment lorsque le processus BIM est en cours d’implantation dans une entreprise ou un BE.

Cette conduite passe entre autre par les étapes suivantes :

· Formations

· Mise en place d’une charte BIM

· Accompagnement de projet

· Développement de familles spécifiques

· …

Mais ce sont principalement des échanges humains pour expliquer la logique intrinsèque au BIM, qui facilitent son adoption. Nous sommes donc très attentifs à faire preuve de pédagogie dans nos missions.

 

Utilisez-vous l’openBIM et le format IFC pour les projets sur lesquels vous travaillez ? Si oui comment et est-ce important pour vous ?

L’IFC est faiblement présent sur les projets que nous rencontrons, c’est très généralement une équipe de maîtrise d’œuvre qui a fait le choix de partir sur une même solution et en natif de manière générale.

 

Etes-vous en croissance et recrutez-vous des profils de professionnels spécialistes en BIM ?

Nous sommes effectivement en croissance, les projets se sont multipliés et le projet d’Al Maktoum International Airport nous a permis de montrer la qualité de nos services sur un projet d’envergure international.

Nous avons recruté une collaboratrice de San Diego qui nous apporte son expérience américaine et travaillons sur des projets de croissance passant par des partenariats.

 

Travaillez-vous aussi à l’international ou en avez-vous l’objectif ?

Nous avons eu de nombreux projets à l’international dont l’aéroport de Santiago du Chili, Al Maktoum International Airport à Dubaï, nous avons également réalisé des audits BIM de BET pour le compte de Vinci Construction Grands Projets en Espagne et au Liban. Nous travaillons en ce moment sur des projets en France car ils commencent à se faire plus nombreux qu’au démarrage de notre activité.

 

Suivez-vous l’actualité d’ABCD Blog et qu’en pensez-vous ? Que voudriez-vous y voir de plus ?

Nous étions abonnés à la newsletter avant même d’avoir fondé BIM BAM BOOM car nous suivions déjà ce qui se passait d’un point de vue BIM au niveau des projets.

Mais nous aimons particulièrement les articles qui ne parlent pas de BIM… Il y a des newsletters très intéressantes sur des expos ou concept technologie d’avant-garde qu’il est intéressant de lire. Il est important, je pense, de garder en tête que le but final est de construire des bâtiments et ce genre d’article permet de remettre l’architecture au centre du débat.

Merci pour votre temps Alexandre. Nous vous souhaitons beaucoup de succès et à très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *