buildingSMART International nous dit TOUT sur le standard IFC

image

Les Experts du BIM-IFC – buildingSMART International – nous disent tout sur les IFC et font tomber les fausses idées sur le sujet des IFC. Cette série de questions-réponses éclairera tous les professionnels intéressés par le sujet du BIM et des IFC.

buildingSMART

On y apprend notamment pour ceux qui ne le sauraient pas que :

  • Un fichier IFC peut faire 2 à 5 fois la taille du fichier d’origine, et qu’il faut donc une stratégie particulière d’export
  • Que les systèmes de coordonnées différents ne sont supportés qu’à partir d’IFC4 mais que peu d’applications supportent cette possibilité
  • Que l’on perd en partie le côté paramétrique des objets dans leur logiciel d’origine
  • Que ce qu’on appelle le Round-tripping (j’exporte mon fichier au format IFC depuis mon application puis j’essaye de l’ouvrir dans la même application en IFC pour contrôler la qualité du moteur IFC. Cette pratique n’est pas supportée par buildingSMART. Elle est même proscrite !
  • Que le format IFC est surtout utilisé – en tant que format d’échange et pas de travail – pour partager des maquettes avec d’autres professionnels, agréguer des disciplines différentes, faire des calculs de quantités et de coût, spécifications, de performance énergétique, rendre un DOE numérique, etc.
  • Que le format COBie (COnstruction Buildind Information Exchange) est un sous ensemble d’IFC
  • Et tout un certain nombre de bonnes informations…

Mais nous vous laissons découvrir ce document très intéressant de buildingSMART en cliquant ici.

Bonne lecture !

Une réponse sur “buildingSMART International nous dit TOUT sur le standard IFC”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *