Parole d’Expert – Le BIM doit se diffuser, Nicolas Jachiet (Syntec-Ingénierie/EGIS)

image

Il le dit aussi sur le site du Moniteur… A l’occasion du 13ème Meet’ING de l’ingénierie, qui se tenait jeudi 23 octobre au Cnit de la Défense, Nicolas Jachiet, PDG d’Egis et nouveau président de Syntec-Ingénierie a insisté sur la nécessité d’innovation de la filière Ingénierie avec notamment la mise en avant de la French Touch et la démocratisation du BIM…

Extrait de l’interview d’Olivier Baumann du Moniteur sur le Moniteur.fr

Le BIM se diffuse-t-il aussi bien qu’il le pourrait ?

N.J : Les grands ingénieristes le mettent tous en oeuvre, mais il faut maintenant que cet outil se démocratise, à la fois auprès des entreprises plus petites  mais également de l’ensemble des maitres d’ouvrage pour traiter des projets plus modestes. Les évolutions juridiques vont dans le bon sens avec la directive européenne sur les marchés publics, en cours de transposition. La France n’est pas en retard sur le sujet, mais elle n’est pas en avance non plus. Les professionnels ne peuvent pas seuls déployer le BIM. Nous devons convaincre les maîtres d’ouvrage qu’il est une source d’optimisation, et qu’il permet de générer des économies à chaque étape du cycle de vie d’un projet.  En cela, le BIM est porteur de la notion de coût global, à laquelle nous tenons beaucoup. Le coût global permet en effet une meilleure mesure du service que nous apportons à nos clients que le seul coût de l’investissement. Si, dans l’urgence, les partenaires d’un projet ont naturellement tendance à se focaliser sur le coût initial, tous reconnaissent avec du recul que le seul raisonnement valable doit prendre en compte les coûts d’exploitation.

Découvrir l’interview en totalité sur le site du Moniteur.fr.

Bonne lecture !

CatégoriesBIM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *