Les robots ne tuent pas les emplois mais en créent !

image

A lire dans The Manufacturer, un article intéressant sur les robots et les idées reçues qui en émergent.

Selon une étude réalisée auprès de plus de 1000 professionnels, plus de 63,3% de ceux-ci n’ont jamais constaté de pertes d’emplois suite à l’arrivée des robots, au contraire, plus de 36,7% des interrogés affirment que cela a généré des créations de postes.

Cette étude a été menée par le CIEHF (Institut agréé d'ergonomie et de facteurs humains) et CV-Library, un site indépendant d’emplois.

Cette étude tentait de démontrer le réel impact de la robotisation dans les entreprises.

Les résultats révèlent que près des trois quarts des professionnels (72,6%) estiment que la société a peur de croire à la robotisation et que l'automatisation est perçue comme une progression négative.

En outre, près de quatre fabricants sur cinq (78,9%), pensent qu’il faudrait faire davantage pour promouvoir les avantages de l'automatisation et de la robotique sur le lieu de travail.
Près de la moitié des professionnels de l'industrie (45,8%) revendiquent les activités pour lesquelles ils travaillent, ne communiquent pas sur les avantages de l'automatisation à leur personnel, en particulier ceux qui sont sur les chaînes de production.
Sans surprise, plus de la moitié des professionnels de l'industrie (52%) admettent qu'il existe une résistance des employés lors de la mise en œuvre de nouveaux processus automatisés.

Steve Barraclough, PDG de CIEHF, a déclaré : "Les robots et l'automatisation sont régulièrement décriés. Cependant, bien que l'automatisation présente le risque de supprimer certains emplois répétitifs, elle apporte également une contribution de montée en compétence significative aux employés souvent oubliés.

«L'automatisation nécessite des programmeurs et des mainteneurs dans des domaines où ils n'avaient peut-être pas été auparavant nécessaires. Cela représente une véritable opportunité pour les entreprises et les fabricants qui adoptent ce changement. Il est essentiel d’impliquer les gens au cœur des nouvelles technologies et d’impliquer le personne en amont le plus tôt possible. Le facteur humain joue un rôle important dans ce processus d’implication et est essentiel pour s'assurer que les employés ne résistent pas au changement.

Vous pouvez lire cet article intéressant en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *