Au Mexique, une obligation et une stratégie BIM pour rendre le secteur de la construction plus efficace !

Au Mexique, l’une des priorités à court, moyen et long terme est d’encourager la construction d’infrastructures publiques, car elles sont vitales pour la croissance et le développement économique de ce pays.

Le gouvernement est un client important pour le secteur de la construction, et le Mexique doit faire face à des défis et des opportunités pour faire en sorte que l’argent des citoyens soit utilisé efficacement, que les projets d’infrastructure prévus soient livrés à temps et avec un haut niveau de qualité, et que le secteur de la construction favorise des actions pour rendre leur économie plus compétitive.
Afin d’atteindre ces objectifs, leur gouvernement a mis en place une stratégie BIM gouvernementale qui définit comment concrètement les atteindre, sur la base d’une méthodologie innovante (le BIM) afin d’améliorer les processus de construction qui seront appliqués pour améliorer les infrastructures publiques. A noter que les Mexicains parlent de MIC (Modélisation des Informations de la Construction).

Il a donc été clairement identifié que le BIM ou Building Information Modeling (BIM) leur permettra de générer, d’échanger et de gérer des informations entre les multiples acteurs participant à la construction et à la gestion de projets tout au long de leur cycle de vie.
La stratégie du Mexique vise ainsi à améliorer les processus de développement des infrastructures publiques, en améliorant l’efficacité de la planification, de la gestion des heures supplémentaires et des dépassements de coûts, ainsi que le renforcement de la transparence et de la responsabilité des coûts. En outre, cette stratégie améliorera la qualité des projets et elle en permettra un suivi complet. Elle permettra aussi d’avoir des infrastructures résilientes, ce qui rendra l’utilisation des ressources publiques optimales et stimulera la compétitivité mondiale du secteur de la Construction mexicain.

La feuille de route indique que 2020-2021 seront consacrés à l’adaptation et que 2022-2026 seront les années de l’implémentation.

Vous pourrez découvrir les objectifs et stratégies BIM spécifiques présentés dans ce document.

Ce document indique la temporalité et les acteurs impliqués pour y parvenir, en tenant compte à la fois des acteurs du secteur public, privé et universitaire. Pour exécuter cette stratégie, une feuille de route est annexée. Elle contient les lignes d’action spécifiques qui doivent être mettre en œuvre pour atteindre cet objectif.
Sans aucun doute, la mise en œuvre de cette stratégie permettra le développement du secteur de la construction, réduira plus efficacement les dépassements de coûts pour le gouvernement, les entrepreneurs et les autres acteurs impliqués dans l’acte de construire. Cela contribuera par ailleurs à bâtir un meilleur avenir pour le Mexique.

En 4 points importants, voici les grandes étapes de cette transition vers le BIM :

1/ Promouvoir l’utilisation du BIM pour les projets d’infrastructure

Nombre de stratégies : 10

Qu’est-ce qui sera fait pour atteindre l’objectif ?

  • Mise en place d’un groupe de travail interinstitutionnel pour la mise en œuvre et le développement d’un plan de travail.
  • Conception et mise en œuvre des mécanismes pour définir et introduire le BIM d’abord dans le cadre réglementaire des agences, puis au niveau fédéral, englobant les marchés publics et les accords avec le secteur et le monde universitaire.
  • Promotion de plans de formation des fonctionnaires et diffusion des informations sur la stratégie.

Qui participera ?
Secteur public et Universitaire

2/ Améliorer les processus des projets d’infrastructures publiques, au travers de la méthodologie et l’application d’outils technologiques

Nombre de stratégies : 11

Qu’est-ce qui sera fait pour atteindre l’objectif ?

  • Préparation de ressources pour la conception et la mise en œuvre de projets pilotes tels que des guides et des plans de travail.
  • Documentation des résultats et des conclusions des projets pilotes, ainsi que redéfinition des flux de travail actuels.
  • Établissement des mécanismes de communication entre les parties prenantes pour la mise en œuvre.
  • Promotion de l’automatisation des processus internes des parties prenantes pour vérifier la conformité réglementaire et autoriser les projets.
  • Renforcement de la transparence des projets d’infrastructures publiques.

Qui participera ?
Secteur public

3/ Promouvoir la participation du secteur privé et d’autres organisations à la stratégie pour compléter la chaîne de valeur (recommandations)

Nombre de stratégies : 5

Qu’est-ce qui sera fait pour atteindre l’objectif ?

  • Augmentation de la capacité à fournir des ressources humaines en faisant la promotion de certifications en méthodologie.
  • Promotion des solutions facilitant la gestion intégrée des projets d’infrastructure.
  • Élaboration des normes nationales qui permettent une utilisation homogène du BIM, les changements nécessaires dans les produits, ainsi que des versions qui facilitent son utilisation.

Qui participera ?
Secteur privé

4/ Utiliser les résultats de la mise en œuvre de la méthodologie pour l’amélioration continue des infrastructures

Nombre de stratégies : 4

Qu’est-ce qui sera fait pour atteindre l’objectif ?

  • Suivi des résultats et des améliorations du BIM au Mexique
  • Conception d’outils pour connaître les infrastructures existantes et ainsi mener une planification à long terme
  • Promotion de l’application de la méthodologie dans les projets d’infrastructure au niveau infranational
  • Analyser l’expérience internationale pour promouvoir l’utilisation du BIM

Qui participe?
Secteur public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *