Rétroconception pour les monuments historiques, faire renaître la beauté du patrimoine en Italie avec les nouvelles technologies

La Société Autodesk est très impliquée dans la préservation des Monuments Historiques, notamment au travers des technologies qu’elle met à disposition ou d’oeuvres de préservation dans lesquelles elle est impliquée telles que le Projet Tour Eiffel ou la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

Il y a quelques années, une équipe mondiale de professionnels du monde entier a entamé une mission : numériser les sites historiques et archéologiques de la ville de Volterra, en Italie, en utilisant les technologies les plus avancées disponibles dont celles de la Société Autodesk. Architectes, ingénieurs, artistes et chercheurs ont collaboré pour documenter plus de quarante sites autour de la ville à l’aide de drones, de scanners laser, de radars capables de sonder le sol, ainsi que d’autres technologies de pointe. Après avoir reçu un prix de l’innovation de l’AIA (American Institute of Architects) pour ses efforts, Autodesk a entrepris cette année de numériser l’une des découvertes historiques les plus importantes du siècle dernier en Italie : un amphithéâtre romain récemment découvert accidentellement par des ouvriers du bâtiment. Rencontrez l’équipe qui a rendu possible ce travail incroyable dans le film ci-dessous, dédié à l’équipe pluridisciplinaire qui a rendu tout cela possible.

Une équipe de professionnels incroyable avec 8 pays représentés cette année. L’un des temps forts de l’atelier fut le balayage du site d’un amphithéâtre enfoui qui pouvait contenir à l’époque plus de 10000 personnes, et qui construit au 1er siècle de notre ère. Il a été découvert par accident en 2016 par des ouvriers travaillant sur un chantier de construction. Les travaux d’excavation devraient commencer d’ici quelques semaines environ. C’est l’une des plus importantes découvertes archéologiques de l’histoire de la Toscane !

Découvrez la vidéo de cette expérience extraordinaire ci-dessous.

Etude de marché – Les tendances BIM en matière d’innovation dans la conception des bâtiments

Découvrez comment les maîtrises d’oeuvre du monde entier utilisent le BIM afin de mieux comprendre leurs projets et relier les données tout au long du cycle de vie d’un projet afin d’améliorer la prise de décision et obtenir ainsi de meilleurs résultats.

Dans cette présentation de Connecting Design Insight SmartMarket Brief, vous découvrirez :

  • Six fonctions d’analyse qui aident les équipes à générer plus efficacement des variantes de projets et à améliorer le processus de conception, les solutions de conception et les activités en aval.
  • Cinq capacités qui permettent aux concepteurs d’identifier les meilleures solutions possibles, par opposition aux solutions les plus pratiques, et d’optimiser les performances du bâtiment.
  • Et des exemples de leaders de ce secteur sur la façon dont les capacités d’analyse BIM génèrent plus de valeur pour les projets.

L’un des avantages avérés de l’utilisation du BIM est la capacité à créer des projets plus réalistes et maîtrisés. Il s’agit notamment créer des esquisses très rapidement afin d’en faire ensuite une modélisation plus poussée en générant de multiples variantes de projet par le biais de technologies paramétriques et l’intégration de données contextuelles telles que la capture de la réalité (nuages de points) et les systèmes d’information géographique (SIG).

Par ailleurs, la capacité à analyser par la suite ces variantes de projets est essentielle. Cela permet de choisir la meilleure solution, et d’analyser la performance du bâtiment en comparant les options non seulement les unes par rapport aux autres, mais aussi par rapport aux points de référence du secteur, et en tirant parti des avantages d’algorithmes de conception tels que le generative design et autres.
La recherche présentée dans ce rapport s’appuie sur des enquêtes réalisées auprès d’architectes et d’ingénieurs nord américains afin d’établir des statistiques sur la connaissance, l’utilisation et les avantages actuels de ce large éventail de capacités BIM.
Découvrez ce rapport en cliquant ici.

Hyperion, le beau navire en bois de Jean-Paul Viguier et Associés et Eiffage conçu en BIM, remporte le Grand Prix National des Pyramides d’or

A lire sur le Moniteur plus en détails !

Ce très beau navire amiral en bois conçu par l’Agence d’Architecture Jean-Paul Viguier a été récompensé par le Grand Prix national des Pyramides d’Or, organisé par la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI).

Eiffage Immobilier a reçu le Grand Prix National des Pyramides d’Or pour un projet dont on parle beaucoup, nommé « Hypérion », et construit à Bordeaux.

Site de la FPI – 2019

Ce projet complexe, conçu en BIM avec notamment Autodesk Revit mais aussi BIM360 et d’autres solutions BIM du marché, comprend des logements, bureaux et commerces. La partie centrale de l’ensemble, la tour Hypérion de 17 étages, est potentiellement l’une des plus hautes tours résidentielles françaises en structure bois. Comme l’indique l’article du Moniteur, elle est composée de plus de 1500 pièces de bois issus de productions forestières locales, et permettra notamment de stocker l’équivalent de 1 000 tonnes de CO2.

Tous les détails ici dans l’article complet.

Inédit ! Le premier guide en français pour Revit MEP, solution BIM leader pour les BET fluides, CVC, électricité est enfin disponible aux Editions du Moniteur !

Une sortie attendue du standard BIM et MEP du marché !

Il vient à peine de sortir des presses, il est encore chaud. Le tout premier guide en français pour Revit MEP est enfin disponible aux Editions Le Moniteur.

Revit MEP, la solution BIM leader du marché !

La Solution leader de modélisation des données du bâtiment (BIM), Autodesk® Revit®, dédiée à la technologie BIM, permet un travail collaboratif pluridisciplinaire par le biais d’un modèle BIM intelligent.

Sa version dédiée aux fluides (chauffage, ventilation, climatisation, électricité et plomberie) permet une modélisation précise, une coordination avec tous les acteurs du projet, la création et le dimensionnement de réseaux sanitaires, électriques ou de chauffage complexes, ainsi que les simulations diverses et variées et les plans d’exécution.

Par ailleurs, la volonté d’Autodesk de permettre aux professionnels de l’AEC de travailler de manière ouverte transparaît et vous est expliquée sur la partie openBIM® et en termes d’échanges IFC.

Un mode d’emploi complet de plus de 670 pages !

Véritable mode d’emploi du logiciel, cet ouvrage, le plus complet du marché et le seul et unique en français, a été conçu pour vous familiariser avec les concepts de la création de modèles MEP, des principes de la conception de réseaux ou de circuits à l’édition de la documentation (nomenclatures, feuilles, rendu d’images et visite virtuelle, plans, etc.). Vous y découvrirez l’interface utilisateur et les fonctionnalités clés du logiciel. Ce véritable guide vous permettra de mettre à profit les fonctionnalités pour créer, modifier, analyser, documenter le modèle paramétrique et effectuer tous types de simulations.

Particulièrement pédagogique, ce manuel propose :

  • de nombreux cas pratiques pour découvrir en détail chaque fonctionnalité du logiciel ;
  • des conseils et astuces éprouvés par les formateurs d’ASCENT pour optimiser votre pratique ;
  • des exercices de prise en main du logiciel grâce à des fichiers d’entraînement dédiés (fournis sur simple demande).


Que vous soyez ingénieur, technicien ou projeteur dans un bureau d’études techniques fluides, dans un bureau de contrôles ou dans une entreprise de chauffage, d’électricité ou de plomberie, ce manuel vous accompagnera au quotidien pour tirer pleinement parti du BIM, en gagnant en efficacité à chaque étape du projet, dans la réalisation des documents finaux, tout en améliorant la qualité générale des produits livrés à vos clients.

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage indispensable en ligne sur la Librairie du Moniteur ici.

Ou sur le site de la FNAC ici.

Ou sur le site d’Amazon ici.

Le Gouvernement Britannique entend rendre le BIM obligatoire pour les projets résidentiels de plus de 18 mètres afin de renforcer la sécurité

Le BIM obligatoire s’intensifie au Royaume-Uni

Le gouvernement Britannique a récemment proposé de rendre le processus BIM obligatoire pour les projets résidentiels de plus de 18 mètres de haut, prévoyant ainsi des mesures plus strictes afin d’améliorer la sécurité.
Le ministère du Logement, des Collectivités et des collectivités locales (MHCLG) a présenté ses propositions dans le cadre d’une consultation sur un nouveau cadre réglementaire pour mettre en œuvre les recommandations formulées dans l’étude Hackitt.

Pas d’obligation logiciel mais une conformité aux standards BIM

Le document de consultation indique par ailleurs que : “Bien que nous n’ayons pas l’intention de rendre obligatoire l’utilisation d’un logiciel particulier pour stocker l’information, nous pourrions choisir de rendre obligatoire que les informations relatives aux bâtiments soient conformes aux normes BIM (Building Information Modeling) “.

Un équivalent du carnet numérique du bâtiment ?

Il ajoute : “Nous proposons que l’information et les données requises soient stockées dans un format numérique (stockées et accessibles despuis un ordinateur ou un autre dispositif électronique) et qu’elles présentent des caractéristiques particulières, que le gouvernement définira plus en détails dans des directives qui restent à définir.

A la suite des réponses à cette consultation, ils examineront, quelles directives supplémentaires, s’il y a lieu, seraient nécessaires au-delà de la référence aux normes BIM.

Une réforme solide et des informations pérennes !

La consultation ; un document de 192 pages ; souhaite une réforme ” solide “. Le gouvernement Britannique est convaincu qu’un ensemble continu d’informations exactes et à jour depuis la conception, en passant par la construction et l’entretien permanent des bâtiments résidentiels visés, conformément aux recommandations de l’étude indépendante, est nécessaire pour assurer la sécurité des bâtiments.

Vers des coûts maîtrisés !

Le document ajoute : ” Nous avons modélisé les coûts pour répondre aux exigences de la continuité des informations lors de la conception et de la construction qui n’utiliseraient pas déjà le BIM niveau 2 et un environnement de données commun (CDE). Pour les bâtiments résidentiels de 18 mètres 124 et plus, le coût unitaire de la numérisation de l’information est évalué de 42 000 à 64 000 livres sterling.”

Pour plus d’informations, accédez au document complet ici.

Genie, specialiste anglo-saxon des engins de chantier, s’élève vers le BIM et met à disposition sa gamme

Genie Industries a été fondé en 1966, date à laquelle Bud Bushnell fit l’acquisition des droits de fabrication d’un élévateur de charges fonctionnant à l’air comprimé. Les clients semblaient impressionnés par « l’effet magique produit dans la bouteille », utilisé pour lever et abaisser l’élévateur — c’est ainsi que la marque « Genie » a vu le jour. Face à une demande croissante en élévateurs de charges et en plateformes de travail élévatrices, la gamme de produits Genie® a été complétée par des équipements tels que les monte-personnes, les nacelles à flèche fixe, les nacelles à flèche articulée, les tours d’éclairage et les chariots télescopiques. 

En 2002, Genie Industries a été vendu et est devenu la division commerciale Terex Aerial Work Platforms (AWP) de Terex. Grâce à la force et à la réputation dont jouit l’entreprise sur le marché, tous les équipements Genie continuent d’être vendus dans le monde entier sous la marque Genie.

Aujourd’hui, les équipements Genie sont utilisés dans divers secteurs d’activités et applications dans le monde entier, y compris la location, l’aéronautique, le bâtiment, l’événementiel, les pouvoirs publics et l’armée, l’industrie de même que les entrepôts et le commerce de détail.

En tant que premier fabricant mondial de nacelles élévatrices, Genie s’emploie à réduire les déchets, améliorer la qualité, être à l’écoute de ses clients et fournir une assistance de premier ordre bien longtemps après la vente de l’équipement. Grâce à cette stratégie, Genie est devenu une marque de confiance depuis quelques décennies et participera, à l’avenir également, à l’essor de sa clientèle et des activités de cette dernière. 

Aujourd’hui, Genie se met au BIM et propose aux professionnels du BTP de télécharger ses objets au format BIM d’Autodesk Revit (*.RFA). Vous pouvez les récupérer en cliquant ici.

Projet Tour Eiffel – Magique, les secrets du process de création de la maquette BIM 3D des 54 hectares existants

Un concours international prestigieux et des lauréats de haut niveau !

“Découvrir, approcher, visiter”, tel était le titre de l’appel à projets international lancé début 2018 par la Mairie de Paris afin de réaménager tout le secteur des 54 Ha autour de la Tour Eiffel, pour les Parisiens et surtout pour les touristes visiteurs.

Grâce à un budget de 40 millions d’euros, la Ville entend créer et mettre en scène des parcours urbains et paysagers offerts aux piétons, car chaque année, ce sont en effet près de 7 millions de touristes qui la visitent et plus 20 millions de personnes qui circulent dans la zone. Après plus d’un an de travail et un jury impressionné par les résultats des quatre Equipes qui concouraient c’est finalement l’Agence Gustafson, Porter + Bowman, que la municipalité de Paris a choisi ce 21 mai 2019.

Autodesk, acteur majeur de l’édition logicielle et Expert incontournable du BIM était partenaire de ce concours prestigieux.

Découvrez au travers de la vidéo ci-après, les secrets de la création de cette fabuleuse maquette BIM qui a permis l’intégration des projets lauréats et du gagnant, notamment grâce au travail pour la maquette de l’existant, des sociétés Gexpertise, WSP, sous l’égide de la Société Autodesk en collaboration avec la Mairie de Paris.

Cette vidéo est divisées en 3 chapitres :

  • Relevé du site en lasergrammétrie et photogrammétrie
  • Modélisation du site et de tous les éléments le composant sur la base du relevé et documents CAO et images divers
  • Création du modèle VR de visite

Une Equipe Autodesk fortement impliquée dès les premiers instants

Chez Autodesk, de nombreuses personnes ont été impliquées dont Béatrice Cassignol, Guillaume Joubert, Emmanuel Di Giacomo, Karen Weiss, Wes Newman.

Remerciements

Un remerciement chaleureux aux Equipes de Gexpertise et WSP, sans qui ce projet n’aurait pû être possible pour la création de cette fabuleuse maquette.

Impact du standard ISO19650 – Tout savoir grâce aux Experts de bsi

Les premières normes internationales pour le BIM telles que l’ISO16950 ont été publiées. Elles vont avoir un impact positif et important sur le quotidien des entreprises travaillant en BIM.

Le nouveau Standard ISO 19650 represente une avancée fondamentale pour le BIM et la structuration des informations.

L’ISO 19650 décrit les concepts et principes de gestion de l’information à un stade de maturité décrit comme la « modélisation des informations de la construction (BIM) selon l’ISO 19650 ». Il fournit des recommandations pour définir un cadre de gestion de l’information incluant l’échange, l’enregistrement, le contrôle de version et l’organisation, à destination de tous les acteurs. Il s’applique à la totalité du cycle de vie d’un actif bâti, y compris la planification stratégique, la conception initiale, l’ingénierie, le développement, la documentation et la construction, l’exploitation quotidienne, la maintenance, la réhabilitation, la réparation et la fin de vie.

Le développement des nouvelles normes internationales BIM a été dirigé par des experts britanniques. Il est basé sur les normes britanniques du BIM Level 2.

Que vous débutiez dans le BIM, que vous souhaitiez en savoir plus sur l’ISO19650 ou que vous envisagiez de passer de votre certification PAS 1192-2 actuelle à la nouvelle norme ISO, ce webinar proposé par bsi est un excellent moyen de comprendre les enjeux.

Venez écoutez les experts en certification BIM de bsi : Gary Pattison, Emilia Cardamone et Charlotte Broady expliquer comment l’ISO19650 continuera de faire progresser votre entreprise via le BIM.

Vous pouvez vous inscrire en cliquant ici.

Livre blanc – De l’importance de la gestion des livrables BIM pour un gestionnaire de patrimoine !

Les gestionnaires de patrimoine empruntent la voie du BIM

Découvrez ce livre blanc sur la manière dont les professionnels de la gestion de patrimoine d’assets de type campus par exemple, peuvent s’engager dans la définition de la charte BIM (Building Information Modeling) de leur institution. Alors que de nombreux propriétaires de bâtiments d’enseignement supérieur passent au BIM, la première étape à franchir est de créer un cahier des charges BIM. La création d’un document contenant les requis BIM servira de pierre angulaire à la mise en œuvre réussie des livrables BIM. Il n’existe pas de réponse unique pour un ensemble d’exigences BIM répondant à tous les besoins spécifiques de chaque institution. Pour créer un ensemble d’exigences BIM, des questions doivent être posées. Quelles sont ces exigences ? Pourquoi sont-elles importantes? Comment seront-elles utilisées? Qu’allons-nous y trouver ? Ce livre blanc que vous pourrez consulter, regroupe toutes ces informations.
David Kendrick, administrateur des systèmes BIM / Archibus de la Wright State University, a rédigé le document suivant après sa participation à la conférence du CFTA (Campus FM Technology Association) de 2018 à l’Université de l’Etat d’Ohio. Une grande partie du contenu de ce livre blanc a été recueillie lors de présentations officielles ainsi que lors de conversations avec de nombreux participants à la conférence.


Ce livre blanc a été créé en partenariat avec le CFTA pour le compte du groupe de travail chargé d’examiner les demandes de subvention de la part du CFTA.
Pour plus d’informations sur ce groupe de travail et sur la manière de postuler pour les futures subventions de la CFTA, visitez leur site officiel.

Vous pouvez télécharger ce livre blanc en cliquant ici.

Premières rencontres Architecture et Intelligences le 20 juin à l’Ecole d’Architecture Paris Val-de-Seine, des présentations et des débats passionnants en perspective !

De l’analyse prédictive aux processus certifiés pour l’architecture

Une belle initiative de l’Ecole d’Architecture Paris Val-de-Seine organisée par Pascal Terracol Architecte DPLG – HDR et David Serero Architecte DPLG Enseignant-Chercheur à l’Ecole, qui aura pour but de mettre en lumière des thèmes qui bousculent actuellement le secteur de la Construction et qui impactent notamment très fortement le métier des architectes.

Ces thèmes, nous les connaissons tous : Intelligence artificielle, big data, simulations, machine learning, deep learning…

Grâce aux puissances de calcul aujourd’hui disponibles et à la création en conséquence d’un volume de données gigantesque (Big Data), les nouvelles approches telles que l’intelligence artificielle bouleversent les processus de conception de l’architecture et le métier de ces concepteurs. Les démarches conceptuelles traditionnelles sont en train de vivre un tournant décisif, puisque la data et les puissances de calcul déportées influencent les résultats et la méthode.

Le deep learning a notamment permis à l’intelligence artificielle, et aux machines d’apprendre à apprendre et à résoudre des problèmes insolvables par l’homme.

Toutes ces nouvelles approches vont forcément engendrer l’apparition de nouveaux métiers, nouveaux rôles, nouveaux super-utilisateurs et super architectes.

Des questions fondamentales se posent :

Quels sont les apports de l’intelligence artificielle sur l’acte de concevoir et de construire ? Comment les outils de l’IA peuvent-ils intervenir dans les processus pédagogiques de l’enseignement de l’architecture ? En aval du projet, quelles sont les implications en termes de construction ? Comment certifier l’empreinte environnementale des composants de l’édifice ? Dans le contexte de l’habitat social et au-delà de la réception de l’ouvrage, quels paradigmes l’IA va-t-elle initier ? Quels sont les équilibres envisageables entre apories et aménités ?

Tous ces débats, toutes ces présentations vont se dérouler à l’Ecole d’Architecture Paris Val-de-Seine le 20 juin. Emmanuel Di Giacomo, Architecte et Responsable du développement des écosystèmes BIM Europe chez Autodesk interviendra par ailleurs à 11H40 pour présenter un sujet sur le Generative Design et l’Intelligence Artificielle.

Découvrez le programme ci-dessous :

Et le très clair résumé de Pascal Terracol, Architecte D.P.L.G.

Détails pratiques :

La présentations se dérouleront ici :

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine – Laboratoire EVCAU – Amphithéâtre 310
3 quai Panhard et Levassor 75013 Paris France
20 Juin 2019

Entrée libre – Inscription souhaitée à evcau@evcau.archi.fr

Site officiel de l’évènement ici.