Marco Maycotte, les jardins du plaisir au pays des Fjords à découvrir sur Dezeen

image

A découvrir sur Dezeen, le travail d’un jeune architecte diplômé de l’Ecole d’Architecture d’Aarhus au Danemark., Marco Maycotte.

image 

Il a imaginé la métamorphose des alentours de la ville de Vejle au Danemark, la ville des Fjords, en jardins du plaisir à la manière du neverland de Peter Pan.

image

L’idée serait pour les habitants d’échapper au stress du quotidien…

Pour les rêveurs et pour Clochette, à découvrir sur Dezeen en cliquant ici.

RB-A, explication du BIM par une agence pragmatique à échelle humaine

image

RB-A, Reid Brewin Architectes, est une agence qui intervient sur l’ensemble des projets d’architecture de clients français et internationaux. Leur équipe, constituée d’architectes français et anglo-saxons dispose d’un atout différenciant, très apprécié par leurs clients : la combinaison d’une approche multiculturelle et de solides compétences techniques permettant d’associer rigueur et créativité.

Il nous apparaissait intéressant, notamment pour les agences se posant encore la question du BIM de mettre en avant leur “ explication du BIM et les avantages qu’ils tirent de leur utilisation de Revit “ en ligne sur leur site web…

image

Lire l’article Revit en cliquant ici.

Extrait :

Rendre plus facilement et plus rapidement les meilleures décisions, diminuer les risques d'erreur, gagner du temps… Revit dispose de nombreux avantages. Cependant, utiliser Revit demande un investissement initial important en termes de temps lors du paramétrage. Les clients dont les projets étaient jusqu'à présent réalisés en 2D ne sont pas habitués à ce supplément de travail en phase de conception. C'est un changement complet de méthode de travail.
Pour autant grâce à cet investissement, les clients seront en mesure de renforcer l'efficacité globale des différents intervenants (architectes, équipes de conception, spécialistes de la construction…) au sein d'un même projet et d'améliorer ainsi la rentabilité du projet dans la durée. Le budget investi initialement permettra d'économiser ensuite sur l'ensemble des postes du budget d'architecture. Clients, architectes, bureaux d'étude, consultants… tout le monde y gagne !     

Découvrez comment le BIM a été introduit chez Reid Brewin Architectes en cliquant ici.

Site officiel de Reid Brewin ici.

da.box – Des Marseillais à la pointe…du BIM

image

Si vous cherchez une solution de collaboration efficace, intelligente et adaptée à votre entreprise, pas besoin d’aller chercher loin, da.box a peut-être la solution qu’il vous faut grâce à leur plateforme collaborative et ses services associés.

Generic placeholder image

DA.BOX est un espace central de gestion de projets et de collaboration entre les équipes et les intervenants. Il permet de gérer un nombre illimité de projets et de fichiers associés.

Generic placeholder image
Configurez chaque projet en spécifiant les utilisateurs autorisés, sa fiche descriptive, et son géoréférencement sur une carte SIG.
Organisez vous-même la structure d'un projet en créant des dossiers afin d'y déposer des fichiers.
Tout nouvel élément d'un projet sur le serveur est intercepté et notifié aux utilisateurs autorisés afin qu'ils en soient informés.
Archivez votre projet lorsque celui-ci est terminé ou en pause. Réactivez-le si nécessaire.

Interopérabilité optimale !

Grâce à l’intégration du Service Autodesk View & Data, visionnez directement sur la plateforme différents types de documents afin de gagner un temps considérable, sans installation de logiciels ou de plug-ins sur vos postes. et lisez plus de 70 formats de fichiers dont le standard IFC auquel Autodesk est très attaché :

BuildingSMART

  • IFC, DWG, RVT, SKP, DWF, OBJ, FBX, 3DS, DAE, STL, IPT, IAM, NWC, NWD, F3D, IGE, IGES, IGS, 3DM, ASM, CATPART, CGR, DLV3, EXP, G, JT, MODEL, NEU, PRT, SAB, SAT, SESSION, SLDASM, SLDPRT, SMB, SMT, STE, STEP, STLA, STLB, STP, WIRE, X_B, X_T, XAS, XPR, CAM360, SIM, SIM360

  • SIG/Cartographie associés à 20 fonds de cartes : KML, SHP, CSV, GPX, WKT, TOPOJSON, GEOJSON

  • DOCS/Open Documents : PDF, ODT, ODF, ODP, ODS

  • IMAGES : JPEG, JPG, PNG, TIFF, BMP, SVG

  • VIDEOS : MP4, MKV, AVI, MOV

Avec une interface dédiée configurée pour le BIM et la mobilité, vous aurez par ailleurs toutes les possibilités d’annotation et de commentaires, de gestions d’utilisateurs (illimités).

Owl Image

De par sa technologie et sa conception, l'application DA.BOX est multi-plateformes. Elle ainsi consultable depuis les tablettes et les smartphones afin de procurer la meilleure mobilité possible (en déplacement ou sur chantier).

Vous voulez contacter DA.BOX pour en savoir plus ? Très simple :

Adresse

PRIMCODE – Département Design&Architecture

Mathieu LALANNE – BIM Product Manager & Architecte
59 rue du coq, 13001 MARSEILLE
Phone: +33 (0)491 626 939
contact@dabox.io

OU par le formulaire de contact sur leur site ici.

Mecanoo, architectes de talent, s’émancipent en Corée…en BIM

image

Un bel article et de belles images à découvrir sur Archdaily…Ils n’en sont pas à leur première œuvre, et ils nous impressionnent par la qualité de leur architecture. Les Mecanoo

Après le campus ingénieurs de l’université de Manchester, un projet de plus de 350 millions de livres sterling…

image

Ils dévoilent la tour de bureaux de Namdaemun à Séoul dans le plus ancien et le plus grand des quartiers de Séoul.

Ce bâtiment se distingue par sa finesse malgré ses 14 étages, et ses 5900m2. Le style et la conception de ce projet sedistingue par la volonté de créer un bâtiment contemporain en parfaite harmonie avec le passé et le présent. La peau ou résille extérieure n’est pas purement décorative mais permet de créer différentes ambiances à l’intérieur, de filtrer la lumière et de créer de belles ombres à l’intérieur des espaces.

Enfin, l’aspect monochrome du bâtiment permet de trancher avec les colorations flashy de la ville et du marché avoisinant.

image

ET le BIM dans tout cela ? L’agence néerlandaise Mecanoo est une agence visionnaire et moderne, qui vit avec son temps et travaille en BIM et avec Revit depuis quelques années…

image

Et qui recrute des architectes et ingénieurs compétents sur Revit…

image

En conclusion, nous citerons simplement l’une de leur maxime :

“ En tant qu’architecte, vous devez être visionnaire de ce que le futur sera, mais en même temps, vous servez aussi la société, et vous aidez à créer le monde qui nous entoure “ Francine Houben…

Découvrir l'article sur Mecanoo sur Archdaily en cliquant ici.

BIM et réalité augmentée démocratique ? L’exemple SONA Architecture et Bloc in Bloc

image

Contrairement à ce que beaucoup de personnes disent, le BIM n’est pas que pour les “Gros”, n’en déplaise à certains… Et on peut se faire plaisir et se servir du BIM pour aussi expliquer aux maçons du fin fond de la Corrèze et à ses Clients, ce que le projet sera dans la réalité.

SONA Architecture, la petite agence Nantaise l’a bien compris et nous le prouve de manière élégante et éclatante ! Avec un bâtiment parisien qu’ils ont modélisé pour leurs partenaires.

image

Grâce à une petite application développée par Bloc in Bloc, d’autres Bretons courageux et géniaux, ils font apparaître en réalité augmentée une partie de la maquette du bâtiment Haussmanien sur…un iPhone ou un iPad. Elle aurait pu fonctionner sur Androïd aussi.

 

Bloc in Bloc ont développé cette application de réalité augmentée qui projette sur cette carte de visite la maquette BIM du projet que l’on peut personnaliser, décortiquer, habiller, aussi bien en structure qu’en architecture.

image

La carte de visite, la voici, compliqué ? Non, nous ne pensons pas…

SONA_B_Card

Testez vous même en imprimant cette carte, et en téléchargeant l’application SONA Carte ici.

image

C’est juste magique ! Et démocratique.

Site officiel de SONA Architecture ici.

Site officiel de Bloc In Bloc ici.

Parole d’Experte – La synthèse d’exécution BIM démystifiée par Annalisa de Maestri, Ingénieur

Maquette SYN (1)

La synthèse d’exécution est un métier méconnu et que l’on associe le plus souvent à une « chasse à l’erreur », ou à une reconstitution de dessins 2D.

Avec l’arrivée du BIM, on a sous-entendu que la synthèse n’avait plus  d’avenir du fait que les logiciels BIM permettaient de faire des “ analyses de conflits (clashs) en automatique “

Mais alors, qu’est-ce que la synthèse d’exécution ?

La synthèse d’exécution analyse un projet avec un regard d’exécution, afin répertorier tout d’abord les problématiques géométriques et techniques, pour par la suite proposer des solutions à ces problèmes. Il s’agit donc d’une cellule, le plus souvent une équipe de professionnels du bâtiment qui synthétisent les informations de plusieurs corps d’état et les analysent afin de trouver une solution commune, profitable au projet dans son ensemble. Le BIM a apporté à ce métier une impulsion très positive, permettant de perdre moins de temps dans des tâches de recherche d’informations ou de suivi, car cela se fait à l’aide d’outils informatiques et de méthodologies adaptées.

Réseau pour compilation de plan

La vision globale de la synthèse et le caractère impartial et évolutif du BIM se complètent parfaitement : en synthèse nous devons avant tout faire primer le projet et sa bonne exécution, avant de penser aux intérêts d’une entreprise ; en BIM nous apprenons tous non seulement à communiquer de façon différente, mais nous devons également réfléchir à comment notre information sera réceptionnée et utilisée par la suite.

Lucarne II

Ces principes sont des éléments clés dans le développement d’un projet de rénovation.

Pour le projet de la Samaritaine, complexe et étendu,  la synthèse s’exécute en BIM : les équipes d’exécution modélisent leurs éléments et les partagent sur une plateforme commune et reçoivent tous les commentaires et propositions de modifications directement sur la maquette BIM. L’équipe de synthèse est composé d’architectes, ingénieurs et modélisateurs, qui accompagnent le travail des entreprises tout au long de cette phase.  Le but est de maximiser l’utilisation des informations du BIM pour sécuriser le processus d’analyse et les réponses des intervenants du projet en synthèse.

Lucarne VI

Lors d’une rénovation, les éléments BIM que nous recevons pour analyse proviennent de sources différentes : le modèle BIM du concepteur, les informations reconstituées depuis des nuages de points (exemple : structure existante) et aussi les informations BIM et modélisations des entreprises. Les analyses comparatives sur les différents éléments permettent de compléter et monitorer les informations et de restituer les commentaires de projet et extraire les plans et les détails nécessaires aux étapes de validation. La multitude des DATA à disposition et à des stades d’avancements différents requiert donc de maîtriser la synthèse sous tous ses aspects : la modélisation en BIM, les processus BIM, les viewers et les outils de suivi en BIM.  Il faut savoir s’intégrer dans le processus mais également en diriger une partie, comme celle concernant la création des DATAS pour la synthèse, leur évolution, leur prise en compte, pour un suivi efficace et coordonné.

Le BIM aujourd’hui n’est plus un sujet marketing, mais un ensemble de processus et d’outils qu’il faut savoir maîtriser pour toute échelle de projet."

Polantis facilite l’accès aux objets BIM des Industriels dans Revit !

Polantis APP

Polantis, créateur d’objets BIM lance son application pour Autodesk Revit, l’application phare BIM d’Autodesk utilisée sur la grande majorité des projets BIM dans le monde et en France.Ce type d’intégration facilitera la vie des professionnels et leur permettra d’accéder facilement aux catalogues en ligne des industriels sur leur site.

image

Les architectes et maitres d’oeuvres (BE, BET et autres) pourront naviguer et découvrir les gammes d’objets des industriels développés par Polantis.

image

Vérifier, manipuler, découvrir les objets…

image

Vous pouvez télécharger l’app en cliquant ici sur l‘Apps Exchange Store.

image

Project Spotlight : Boston City Hall – Une maquette BIM au service du patrimoine

image

La ressemblance est saisissante ! Et l’objectif est réussi !

Project Spotlight de la société myCADD – spécialistes de la numérisation de l’existant aux USA – nous impressionne par la qualité du résultat de la ressaisie de la mairie de Boston.

image

A partir de simples fichiers CAO et PDF, sans l’aide d’aucun nuages de points, l’Equipe a été capable de reconstituer en intégralité ce patrimoine historique, extérieurs et intérieurs inclus, afin d’en assurer par la suite l’exploitation et la maintenance.

Le tout a été saisi à partir d’Autodesk Revit.

A découvrir ici en cliquant sur ce lien.

Interview BIM Managers – Episode #9 Gonçalo Ducla Soares, Architecte – BIM Manager chez Arte-Charpentier

En cette journée du BIM, encore une belle découverte de BIM Manager talentueux avec cette semaine Gonçalo Ducla Soares, Architecte m. sc. arch du MIT, de la belle agence parisienne Arte-Charpentier qui a effectué sa transition BIM en douceur depuis quelques années. Nous vous convions à ce beau voyage dans le BIM avec Gonçalo… 

Afficher l'image d'origine

Gonçalo Ducla Soares

Architecte m. sc. arch (massachusetts institute of technology)

Paris – Lyon – Shanghaï

www.arte-charpentier.com

facebook twitter linkedin

 

Bonjour Gonçalo,

 

Nous te souhaitons la bienvenue sur ABCD Blog, nos lecteurs vont être ravis de découvrir comment Arte-Charpentier a adopté la révolution BIM et seront ravis de découvrir la richesse de ton parcours international.

Tout d’abord, peux-tu stp nous parler en quelques mots de ton parcours personnel Gonçalo depuis l’Ecole ?

Bonjour Emmanuel ! Tout d’abord merci de m’avoir invité pour cette interview. Voici rapidement mon parcours :

J’ai fini mes études en architecture en 2001 à la Faculté d’Architecture de l’Université de Lisbonne. Ensuite, en 2002, j’ai travaillé à l’agence Renzo Piano Building Workshop à Gênes. Comme j’ai toujours été intéressé par la technologie, en 2002, je suis parti aux Etats-Unis, pour étudier Design and Computation au Massachusetts Institute of Technology (MIT) pendant deux ans. A cette occasion, j’ai utilisé des outils de Parametric Design, Computational Design, Generative Design et Genetic Algorithms appliqués à la conception en architecture. Je suis retourné alors au Portugal, où j’ai enseigné et fait de la recherche dans le domaine de l’informatique et de l’architecture. En 2006, j’ai déménagé à Paris où j’ai travaillé d’abord chez Architecture-Studio et après chez Arte-Charpentier.

image

Tu as eu un parcours international assez passionnant. Peux-tu nous dire quels continents tu as parcourus et les différences que tu as constaté dans la pratique et la réflexion autour de l’architecture ?

Je suis passé par l’Amérique et par l’Europe. Je pense qu’aux Etats-Unis, la mise en cause régulière des méthodologies de travail est bien plus naturelle qu’en Europe. De ce que j’ai vu, l’efficacité, qui peut se traduire en profitabilité, est un facteur qui détermine, plus qu’en Europe, l’organisation des cabinets, agences, entreprises. Comme le monde change rapidement, et aux Etats-Unis plus qu’en Europe, les méthodologies de travail, qui engendrent l’efficacité, doivent évoluer également. Cela étant, je ne pense pas que l’Architecture en soi soit meilleure là-bas qu’ailleurs (… déjà que signifie « meilleure » architecture ?).

image

Le BIM. Quand en as-tu entendu parer pour la première fois ? Et quand t’y es-tu essayé pour la première fois ?

J’ai entendu parler du BIM pour la première fois vers 2003 lorsque je faisais mes études de Master aux Etats-Unis. Après, en France, chez Arte Charpentier, on a commencé à en parler en 2006-2007. Moi-même, j’ai commencé à travailler en BIM, notamment avec Revit, début 2013.

 

Quand es-tu arrivé chez Arte Charpentier ? Et peux-tu nous dire quelques mots sur l’agence ?

Je suis arrivé à l’agence en 2007.

C’est l’une des grandes agences parisiennes (et françaises). Pendant longtemps, le nom Arte Charpentier était associé à des projets dans le tertiaire. Aujourd’hui, les programmes sont plus diversifiés et nous travaillons aussi bien sur des bureaux que sur des équipements, des centres commerciaux, des hôtels, des logements, etc. De plus, quatre métiers composent l’agence : architecture, architecture intérieure, paysage et urbanisme.

C’est aussi une agence qui a une échelle internationale. Nous avons des projets dans plusieurs pays, nous avons une agence à Shanghai et à peu près quinze nationalités se côtoient dans nos bureaux.

 

As-tu intégré l’agence pour y déployer le BIM ? Et quelle stratégie as-tu adopté pour y arriver ?

Non. En fait, j’ai intégré l’agence en tant qu’architecte ayant un profil dirigé vers l’application de l’informatique à la conception. Lorsque la direction d’Arte a décidé d’investir dans le BIM, on m’a donné la responsabilité de déployer le BIM dans l’agence. Au début, on était 7 à être formés en Revit. Dans la pratique, j’ai été le premier à explorer la démarche BIM, pendant l’année 2013. Pendant les premiers mois, j’étais également le seul.

La stratégie a été d’apprendre moi-même la démarche le mieux possible. Après, informellement, j’ai commencé à montrer les potentiels bénéfices et avantages à des collègues « stratégiquement » choisis. Ceux-ci, non seulement s’intéressaient au BIM, mais quelque part sont devenus des « diffuseurs » officieux du message BIM dans l’agence. Ensuite, des présentations formelles et interviews se sont suivies, déclenchant la conscience à l’intérieur de l’agence que des gens à l’extérieur étaient en fait concernés par une vague BIM grandissante. Un effet boule de neige a été déclenché et maintenant la plupart des collaborateurs souhaite s’y mettre.

image

A quelles difficultés as-tu été confronté ? Y-a-t-il beaucoup de résistance au changement dans une agence ?

Les premières difficultés auxquelles j’ai été confronté étaient surtout liées à des questions techniques et informatiques. Comme j’ai mentionné, pendant les premiers temps, j’étais le seul architecte à l’agence à travailler en BIM et en Revit. A chaque obstacle, j’ai dû me débrouiller tout seul (en cherchant sur internet, en demandant à des collègues en dehors de l’agence, en regardant sur le site du MIT, etc) pour trouver des solutions. Finalement, ça n’a pas été si mal, parce que « la souffrance » m’a permis de bien ancrer dans ma tête la façon de penser BIM.

Au début, il y a eu pas mal de résistance : « c’était mieux en AutoCAD », « on est en train de faire une usine à gaz pour dessiner un trait », etc. Ce que je vois depuis un an, c’est que beaucoup parmi d’anciens résistants sont demandeurs de formations et s’intéressent aux potentialités du BIM. Le changement dans une entreprise ne se déclenche vraiment pas tout seul, d’où la stratégie mentionnée dans la réponse à la question précédente.

 

Sur combien de projets avez-vous déjà travaillé en BIM et quel est ton meilleur souvenir ou en tous cas le préféré ?

De mémoire, entre 15 et 20 sont en BIM chez Arte.

Je ne sais pas si c’est le meilleur, mais le souvenir qui m’a peut-être le plus marqué concerne la modélisation d’un mur très particulier pour un projet de logements que nous avons fait à Issy-les-Moulineaux. Il s’agissait d’un double mur incliné sur une double hauteur avec des ouvrants type meurtrière toute hauteur inclinés eux aussi et avec les tableaux inclinés également… voilà tout ce qu’on savait. On ne savait pas la valeur des angles en question parce que tout était en étude encore. Mais comme il fallait avancer, on a décidé de modéliser des modules de mur en famille utilisant des paramètres pour saisir les angles. On n’a pas généré une géométrie mais une topologie qui nous permettait de générer des différentes occurrences géométriques (en variant les valeurs des angles – voir ci-après). C’était en fait un terrain d’exploration qui nous permettait d’arriver à des géométries concrètes… Voilà un cas concret où nous avons intégré le Parametric Design dans le BIM. Malheureusement, pour des questions économiques, l’idée du double mur fut par la suite abandonnée…

clip_image002clip_image004

clip_image006clip_image008

clip_image010clip_image012clip_image014

clip_image016clip_image018

clip_image020

Logements à Issy-les-Moulineaux (avec Loci Anima ; MO : Sefricime)

 

Le BIM vous-a-t-il été imposé ou le BIM s’est-il imposé à vous ?

Hmm, bonne question… Je pense que ce sont les demandes directes de la part des maîtres d’ouvrage qui ont vraiment déclenché la volonté de migrer vers le BIM.

 

Quelles sont les qualités indispensables pour réussir dans ton rôle de leader du BIM ?

Persévérance liée au goût de l’architecture et l’informatique. Ne pas vouloir faire les choses comme elles ont toujours été faites… et surtout ne pas penser constamment que c’était mieux avec AutoCAD !

 

Quel logiciel a selon toi apporté cette révolution BIM ?

Pour moi, c’est clair que c’est Revit,… et je ne le dis pas uniquement parce que tu travailles chez Autodesk… Je pense que c’est dû à deux facteurs : d’un côté la puissance du logiciel et de l’autre l’économie d’échelle : je souhaite travailler en BIM, et comme « tout le monde est sur Revit», la meilleure façon c’est de passer directement sur Revit. Donc : super développeurs et super marketers chez Autodesk !

On parle d’ArchiCAD en tant que logiciel BIM. Or, ArchiCAD existe depuis des décennies, mais on ne parle pas de révolution BIM depuis des décennies. On parle de révolution BIM depuis que Revit est là.

 

Collaborez-vous en BIM niveau 2 ou 3 ?

On a travaillé beaucoup en BIM niveau 1 mais nous avons également plusieurs projets en BIM niveau 2. Malheureusement, nous n’avons pas encore réussi à collaborer en BIM niveau 3.

Le défi c’est de collaborer avec des partenaires qui veulent travailler sur le même niveau de BIM. On a beau vouloir travailler à un niveau BIM élevé, si nos partenaires ne sont pas sur la même longueur d’onde, on ne peut tout simplement pas. Le problème c’est qu’on ne peut pas imposer le BIM (ou un certain niveau BIM) à des partenaires qui n’ont pas de contrat avec nous, mais plutôt avec un Maître d’Ouvrage (MO). C’est là où je pense que le rôle des MO est crucial dans le développement du BIM en France.

 

As-tu rédigé un plan d’exécution BIM Pour l’agence ?

Je viens de commencer mon premier !

 

Penses-tu comme le disent certains que le BIM restreint la créativité des architectes ?

Non, pas du tout ! Le BIM est une démarche au cours de laquelle on peut utiliser plusieurs logiciels. Ce qui est important c’est d’être conscient que le BIM implique l’utilisation intelligente de l’information (notamment en ce qui concerne la réduction de la redondance). Dans les phases de conception et de recherche, on peut continuer à utiliser Rhinoceros , SketchUp et AutoCAD. Pour les phases de rendu, on peut continuer à utiliser 3ds Max et Photoshop. Autrement dit, le BIM doit définir 1. les méthodologies par lesquelles la communication de l’information est optimisée et 2. l’implantation de celles-ci. A la limite, le BIM n’est pas concerné tant par tel ou tel moyen d’expression, mais plutôt par la définition du lien et du workflow entre les différents moyens d’expression.

Plan Pers_ext

 

Continuez-vous à avoir un double processus en parallèle ? Conception traditionnelle papier et process digital dans la foulée ?

Oui. Dans les premières phases, esquisse et faisabilité par exemple, le papier reste le moyen d’expression le plus efficace à mon avis. Même dans les autres phases, notamment en PRO-DCE, je ne pense pas que le papier disparaîtra.

Pers_int

Dans mon cas spécifique, même en chantier, je fais beaucoup de croquis et de détails à la main. Ce sont deux processus complémentaires.

  Axono_sur_porte_automatique

Combien de personnes travaillent chez vous en BIM et quel est votre outil central de création ?

Nous avons 30 personnes formées. Parmi ces-dernières, toutes ne travaillent pas sur BIM pour une simple raison : il faut pratiquer pour être à l’aise. Or, c’est très difficile (du point du vue logistique et de plan de charge) de passer tous les projets en BIM, donc, dans la pratique, on a plusieurs cas de gens formés qui finissent par ne pas avoir l’occasion de travailler en BIM. Il s’agit d’un vrai problème qui concerne la gestion du plan de charge et qui est loin d’être facile à régler.

Revit est l’outil central du BIM (mais pas forcément de création) chez Arte.

 

Dans le cadre de la collaboration avec vos partenaires et sous-traitants, utilisez-vous le standard IFC et quels en sont les avantages ?

Pas vraiment. Jusqu’à présent, nos partenaires étaient également sur Revit. Les échanges sont faits directement en format RVT.

 

Quels sont les avantages que vous tirez de l’utilisation du BIM sur vos projets et qui vous permettent de vous distinguer ?

En interne, le BIM nous permet d’optimiser nos efforts et de réduire le nombre d’incohérences entre documents, ce qui nous permet par la suite de maîtriser plus rigoureusement les futurs coûts de construction. Il nous permet également de communiquer plus facilement aussi bien lors des réunions de travail de maîtrise d’œuvre que des présentations aux clients et futurs acheteurs.

clip_image026

 

clip_image022clip_image024

clip_image028clip_image030

clip_image032 clip_image034

clip_image036clip_image038

Réhabilitation du siège du Crédit Agricole à Châteauroux (MO : CAIE, CRCO ; BET structure/fluides sur Revit: Terrell ; BET cuisine sur Revit: Restauration & Conseil)

 

Suis-tu les travaux du PTNB et des groupes de travail ? Que penses-tu de leur action pour digitaliser le BTP ? Est-ce suffisant selon toi ?

Je suis de loin et par conséquent je ne suis pas au courant des détails. Quoiqu’il en soit, à mon avis, plus que des questions techniques, le vrai enjeu c’est le changement des mentalités et la remise en cause des habitudes.

Pour que le BIM puisse être vraiment efficace, notamment en phase 3, il faut impérativement que l’on remette en cause notre modèle actuel de maîtrise d’œuvre, aussi bien au niveau des limites de responsabilités de chacun des acteurs que de l’organisation des différentes phases et de leur contenu dans le temps.

 

Réfléchis-tu au thème de la gestion de patrimoine, à la GMAO et à la GTB ?

Oui, d’ailleurs je pense qu’il y a encore un grand terrain à explorer au niveau du rapport entre les DOE et la gestion du bâtiment. Aujourd’hui, en France, la signification de ce qu’est un DOE BIM n’est pas très claire. Or, au bout du compte, pour un MO, une grande partie de la valeur d’une maquette numérique, vient de ce qu’elle peut apporter au modèle base utilisé pour la gestion du bâtiment. Ceci suppose l’existence de maquettes DOE BIM fiables. Donc, à mon avis, pour optimiser l’intégration du BIM dans une phase de gestion de patrimoine, le premier pas est de définir les responsabilités des différents acteurs dans le cadre d’un DOE BIM.

 

Quels sont vos projets à court et moyen terme de développement du BIM ?

Arte-Charpentier est une agence qui se différencie de la plupart des autres par les quatre métiers qui la composent : architecture, architecture intérieure, paysage et urbanisme. Aujourd’hui, chez nous, le BIM est uniquement utilisé dans le cadre des projets d’architecture et encore très partiellement au niveau de l’architecture intérieure. Notre premier objectif, à moyen terme, c’est que la démarche BIM soit transversale à toute l’agence. Par ailleurs, on a également pour objectif de travailler de façon courante en BIM 2, mais cela, comme indiqué précédemment, ne dépend pas uniquement de nous.

Notre volonté est de devenir un acteur référent en France dans l’utilisation du BIM, notamment du BIM 3 quand ce sera le moment.

Gonçalo, encore merci pour cette interview passionnante. Nous vous souhaitons de continuer avec succès votre épopée du BIM.

 

Bien à toi.

 

-emmanuel

Meeting BIM Le Moniteur – Inscrivez-vous dès maintenant et bénéficiez de 20% de remise

image

Autodesk est partenaire Platinium du Meeting BIM Le Moniteur pour la 2ème année consécutive ! Autodesk animera notamment 2 ateliers dont l’un sur le Bâtiment Intelligent et l’autre sur le BIM pour la construction avec un magnifique projet de l’agence Louis Paillard Architectes à la Défense.

 

Meeting BIM est le rendez-vous européen de la transition numérique dans le bâtiment. Il se tiendra les 8 et 9 novembre 2016 au Pavillon Cambon à Paris.

Un Meeting à forte valeur ajoutée en termes de contenu :
-  2 journées conçues et animées par les rédactions du Moniteur et des Cahiers Techniques du Bâtiment
-  4 tables rondes sur l’actualité européenne du secteur
-  Témoignages en avant-première du BIM d’or 2016 et des BIM d’argent 2016
-  12 ateliers thématiques présentant les principales solutions BIM
-  4 focus Europe par les intervenants clés de l’Union Européenne : Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas, Scandinavie
-  1 dîner de Gala exceptionnel
Retrouvez ici l’intégralité du programme

Des intervenants français et européens…
– Souheil Soubra, CSTB
– Mark Bew, BIM Task Group 
– Adam Matthews, EU BIM Task Group
– Bertrand Delcambre, Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment
– Pierre Mit, Mediaconstruct
– Thierry Rampillon, Architecte associé de l’Agence Cr&on
Découvrez le nouveau site internet dédié au Meeting, ainsi que sa communauté LinkedIn.
Retrouvez toutes les informations pratiques ainsi que le programme prévisionnel, les thématiques abordées, les actualités du secteur et les intervenants confirmés.

AUTODESK est heureux de vous faire bénéficier d'une remise de 20% sur cette conférence organisée par Le Moniteur.
Pour cela, il vous suffit d'indiquer le code promotionnel AUTOD20 lors de votre inscription.

autodesk

Profitez du tarif préférentiel jusqu'au 30 août 2016 !