Matinales BIM World – Préfabrication et fabrication hors site : quelle(s) réalité(s) pour quels avantages ? La vidéo est en ligne !

Matinale du 2 Juillet : Préfabrication et fabrication hors site : quelle(s) réalité(s) pour quels avantages ? 
A l’ère du numérique et pour faire face aux enjeux du Bâtiment Bas Carbone, la préfabrication et la fabrication hors site, mais avant tout l’industrialisation de la construction semblent offrir de nombreux avantages telles qu’une diminution de l’empreinte carbone du BTP, une accélération de la construction, une personnalisation à foison des logements, une maîtrise des coûts… Ce sujet d’actualité sera discuté par trois acteurs importants du marché dans ce domaine avec des partages de retours d’expériences et perspectives en France et dans le monde.

  • Retours d’expériences sur les approches industrielles de la fabrication hors-site
    Johan Vinckier, COO, Hsbcad Group & Karel Vinckier, CEO, Hsbcad Group
  • Bénéfices, freins et perspectives de la fabrication hors site en France
    Pascal Navaud, Président, Réseau La Maison Abordable
  • Quelques réalisations et illustrations à travers le monde
    Emmanuel Di Giacomo, Responsable Europe Développement des écosystèmes BIM et Architecte, Autodesk

Vous pouvez visualiser ce webinaire enregistré en cliquant ici.

Au Luxembourg, l’Ordre des Architectes et Ingénieurs et le CRTI-B aident les sociétés d’architecture et BET à se digitaliser

Lorsqu’on parle de BIM, il convient de mentionner qu’après la prise de décision, il faut s’équiper. C’est notamment le cas des sociétés dans le domaine de l’architecture et de l’ingénierie.

Dans ce contexte, le nouveau « Fit 4 Digital Packages Architecture / Engineering » a été élaboré en collaboration avec l’OAI (Ordre des Architectes et Ingénieurs) et le CRTI-B (Centre de Ressources des Technologies et de l’Innovation pour le Bâtiment) . Ce package, dédié au secteur de l’architecture et de l’ingénierie, accompagne les membres de l’OAI (architectes, architectes d’intérieur, ingénieurs-conseils, urbanistes-aménageurs, architectes-paysagistes, ingénieurs-paysagistes) dans la digitalisation de leur entreprise.

Fit 4 Digital Packages est piloté par Luxinnovation, en coordination avec la House of Entrepreneurship et est soutenu financièrement par la Direction générale des Classes moyennes du ministère de l’Economie.

Une belle et généreuse initiative de nos voisins luxembourgeois pour aider à l’adoption du BIM.

Maîtriser l’impact environnemental des matériaux et connaître la durabilité d’un projet ? C’est possible en BIM avec MIM !

Surveillez l’impact environnemental des matériaux dans vos projets et en BIM !

Découvrez cet article intéressant de Jeroen Van Kuijk, modeleur Revit Structure sur Autodesk Knowledge Network en anglais ici.

Ci-dessous, une traduction en français du même article.

Vous souhaitez déterminer l’impact environnemental de vos bâtiments d’un point de vue structurel en appuyant simplement sur un bouton ? C’est possible avec le Environmental Impact Monitor (MIM). MIM est une application développée par la Société ABT, des ingénieurs en technique du bâtiment, basés aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.

ABT, Développeur de la Société MIM

Un Moniteur d’Impact Environnemental

Avec cette application MIM, l’empreinte carbone et le prix fictif de la structure modélisée peuvent être monitorés en temps réel dans la solution BIM Revit. Pendant la conception de la structure, l’utilisation de matériaux – et les émissions de CO2 ainsi que le prix fictif associés – de diverses variantes de projet peuvent être suivies en continu.

Comment ça marche ?

Pour tous les matériaux et éléments de construction, le prix fictif et l’empreinte carbone ont été déterminés et inclus dans une base de données. Ces informations sont liées à la base de données environnementales et à des outils auto-développés, comme l’outil béton d’ABT (qui calcule l’impact environnemental d’une construction en béton armé). L’Environmental Impact Monitor relie ces données environnementales au modèle BIM 3D. Le traitement des données se fait ainsi en temps réel. Grâce à l’interface utilisateur simple de l’outil MIM, les résultats sont évidents et compréhensibles aisément.

Interface utilisateur MIM

Prix ​​fictif

En plus de l’empreinte carbone, le MIM surveille le prix fictif – à la fois en totaux absolus et par an. Le prix fictif comprend – en plus de l’empreinte carbone – davantage d’effets environnementaux tels que la toxicité humaine, l’appauvrissement de la couche d’ozone et l’acidification. Le prix fictif correspond au calcul de la performance environnementale. Les résultats de l’outil MIM peuvent être utilisés directement pour un calcul MPG (le gouvernement néerlandais exige en effet un calcul MPG depuis janvier 2018), la certification BREEAM et le calcul GPR.

Pilotage lors de la conception

En sous-catégorisant les éléments de construction, on peut identifier quels composants ont la plus grande contribution à l’impact environnemental. Par exemple, il est possible de contrôler l’impact environnemental de la structure porteuse. Les modèles 3D qui ont été assemblés à l’aide de Revit sont un élément fondamental. Les économies de matériaux et les avantages environnementaux réalisés au cours du processus de conception sont mesurables par cette méthode et se reflètent dans l’empreinte carbone et le prix fictif du bâtiment.

Pendant la conception de la structure, l’impact environnemental minimal de la structure peut être contrôlé en continu en déterminant l’impact des différentes variantes de conception. Cela peut être fait, par exemple, en adaptant le mélange de béton à une variante verte au niveau du bâtiment. Les changements dans la conception peuvent être recalculés en appuyant simplement sur un bouton.

De manière globale, la structure concerne environ 60% de l’utilisation des matériaux. Le MIM garantit que cette partie puisse être déterminée. Avec la poursuite du développement de l’outil – en ajoutant l’impact environnemental des composants techniques de la partie architecturale et des autres corps d’états au MIM – il est possible d’obtenir une image globale de l’impact environnemental.

Valeur limite resserrée MPG

Depuis janvier 2018, la valeur limite du MPG a été fixée à 1,0 € / m2 pour les immeubles de bureaux et d’habitations. Pour les appels d’offres, des valeurs limites renforcées sont déjà régulièrement incluses. Il est donc nécessaire de pouvoir piloter cela. En utilisant le MIM, la conception peut être orientée pour ne pas dépasser la valeur limite.

Lors des Trends Digital Pioneers Awards 2018, la Société ABT a remporté un prix dans la catégorie Business Support & Logistics pour le développement du Environmental Impact Monitor.

ABCD lance sa chaîne YouTube, abonnez-vous dès maintenant ! Des témoignages vidéos à venir

Après quelques années d’articles, ABCD Blog lance sa première chaîne YouTube pour y mettre à disposition des interviews d’Experts, de Startups, de dirigeants, d’Architectes, d’Ingénieurs, de Constructeurs,et de personnalités de divers secteurs. Pour vous abonner, cliquez simplement ici.

Puis cliquez sur « S’abonner ».

La première vidéo mise en ligne « Analogique, numérique et BIM, impact sur la créativité architecturale » est la retransmission d’une présentation qu’Emmanuel Di Giacomo avait fait à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine.

Merci par avance à toutes et à tous pour vos abonnements à cette nouvelle chaîne ABCD.

Les 12 enseignements du BIM – L’Agence Qualité Construction dévoile des retours d’expérience et des conseils dans un rapport complet !

Afin de comprendre comment la filière bâtiment s’approprie le processus BIM, l’AQC (Agence Qualité Construction) en partenariat avec Envirobat Centre vient de produire un rapport intéressant sur les retours d’expériences dans les bâtiments performants conçus, construits et gérés à l’aide d’outils BIM.

Ce rapport intitulé « Le BIM : quelle appropriation par la filière ? » révèle une amélioration de l’adoption des outils et des méthodes de travail au fil du temps. Il indique cependant que ce constat varie en fonction de taille des entreprises et des moyens qu’elles ont mis en oeuvre pour passer au BIM. Il reste donc encore beaucoup de progrès à faire dans la filière.

Le dispositif AQC, ce sont des moyens colossaux mis en oeuvre au quotidien afin de réaliser ces rapports intéressants.

C’est toute la filière BTP qui est sollicitée avec les maîtres d’ouvrage, architectes, bureaux d’études, entreprises et même les occupants, usagers et exploitants

Dans le cadre de cette étude, l’AQC a délibérement voulu être concrète, simple et pragmatique dans la retranscription de l’étude et des analyses qui ont été faites. Ainsi, ce sont 12 enseignements qui sont présentés sous la forme de fiches pratiques et pédagogiques sur des thèmes particuliers et importants dans le contexte du BIM (interopérabilité IFC, calculs de performances énergétiques, visualisation des maquettes, convention BIM, etc.). Ces bonnes pratiques abordent aussi bien le processus, la stratégie et la méthode, que la maîtrise technique (toutes proportions gardées) des outils numériques BIM. Même s’il semblerait que les exemples présentés aient été réalisés avec Autodesk Revit, aucun nom de logiciel n’est cependant mentionné. Des exemples concrets sont proposés à titre d’illustration afin de ne pas rester dans l’abstrait.

Les 12 enseignements clés à retenir

  1. S’informer, se former et disposer des outils adaptés pour travailler en BIM
  2. Définir les objectifs BIM de la maîtrise d’ouvrage pour les traduire en « cas d’usage »
  3. Formaliser l’organisation du processus en conception par la rédaction d’une convention BIM
  4. Respecter les règles de modélisation prévues dans la convention BIM
  5. Maîtriser l’interopérabilité ouverte au format IFC
  6. Vérifier l’orientation de la maquette par rapport à l’orientation réelle
  7. Assurer la mise à jour de la maquette en phase chantier
  8. En rénovation, modéliser une maquette de l’existant fidèle à ce qui a été relevé
  9. En rénovation, modifier la maquette en fonction des découvertes après curage
  10. Définir les éléments qui doivent figurer a minima dans la maquette pour identifier des collisions pertinentes
  11. Comprendre les différents types de conflits pour les résoudre
  12. Utiliser un logiciel permettant de travailler avec des normes de calcul valable en France

Vous voulez en savoir plus ? Téléchargez dès à présent le rapport  « Le BIM : quelle appropriation par la filière ? »

[Intervista] Il BIM al centro della strategia di Knauf Insulation Technical Solutions – Romain Carayol e Laura Raggi

È sempre un piacere dare il benvenuto ad un produttore nel blog ABCD, soprattutto quando è leader nel suo settore. Questa settimana siamo lieti di accogliere i responsabili tecnici della divisione Technical Solutions di Knauf Insulation, Romain Carayol che gestisce il mercato francese, nonché Laura Raggi, responsabile per l’Italia, Penisola Iberica, UK e America Latina.

La divisione per l’isolamento tecnico di Knauf Insulation si occupa di tutto ciò che riguarda l’isolamento di tubazioni e canali HVAC, o MEP (in lingua inglese). Grazie alle loro soluzioni BIM, sono riusciti a facilitare l’integrazione dei prodotti isolanti nei progetti.

Ciao Romain e ciao Laura, benvenuti nel blog ABCD. Potete presentarvi, raccontarci il vostro background e parlarci dei vostri rispettivi ruoli in Knauf Insulation?

Laura:

Lavoro in Knauf Insulation TS da 3 anni, dopo 15 anni trascorsi in aziende del settore HVAC e nell’isolamento. Attualmente sono responsabile tecnico e Specification Manager per Italia, Penisola Iberica, Regno Unito e America Latina. Nell’ultimo anno, ho implementato il BIM nella nostra divisione Technical Solutions.

Romain:

Ho lavorato nel settore automotive, in seguito in Hilti per 19 anni e ora sono approdato in Knauf Insulation dal gennaio 2020. Il mio compito è quello di sviluppare relazioni con i progettisti in Francia e Belgio nei settori industria e HVAC.

Per coloro che non conoscono ancora il gruppo Knauf, potete presentarlo in poche parole?

Knauf è un gruppo a conduzione familiare, originariamente dedito alla produzione di manufatti tradizionali in gesso. Oggi, il Gruppo Knauf produce e vende sistemi / soluzioni complete per l’edilizia in tutto il mondo. Forte dei suoi 30 anni di esperienza nel campo dell’isolamento e della continua e rapida crescita, Knauf Insulation è uno dei marchi di materiali isolanti più autorevoli ed apprezzati al mondo.

Per quanto riguarda la divisione Technical Solutions, da quanto tempo esiste e quali sono i suoi prodotti?

Knauf Insulation Technical Solutions è specializzata da oltre 10 anni nell’ambito dell’isolamento tecnico. Produce materiali isolanti appositamente studiati per ottenere un eccellente risparmio energetico per i settori industriale, navale e HVAC.

Siete leader nel vostro settore e in che modo i vostri prodotti sono innovativi?

Noi di Knauf Insulation TS, leader tra i produttori di materiali isolanti nell’ambito dell’isolamento tecnico, siamo lieti presentarvi la nostra gamma completa di prodotti con legante di origine naturale ECOSE® Technology.

Già dal 2016, nel nostro stabilimento di Novi Marof (Croazia), specializzato in prodotti per l’isolamento tecnico, è stato introdotto questo legante di origine naturale per i materiali dedicati all’edilizia e, da allora, è stato implementato con successo anche sui prodotti Knauf Insulation Technical Solutions. I prodotti realizzati con ECOSE® Technology permettono di migliorare la qualità dell’aria all’interno degli ambienti e di garantire maggiore sicurezza per la salute agli installatori.

Quando sono state create le soluzioni BIM e per quali motivi?

Un anno fa abbiamo iniziato ad integrare il BIM nella nostra divisione, con l’obiettivo di aiutare i progettisti a migliorare i propri progetti con soluzioni BIM smart e prodotti per l’isolamento tecnico di alta qualità.

Il primo mattone del BIM è stata la creazione di oggetti BIM per i progettisti? Di quanti oggetti stiamo parlando e di che tipo?

Sì, abbiamo cominciato con la nostra gamma completa di prodotti HVAC e protezione antincendio. Siamo inoltre in grado di creare oggetti BIM su richiesta anche per altri materiali.

Sì, abbiamo iniziato con le gamme per HVAC e protezione antincendio. Su richiesta, sviluppiamo anche altri oggetti caso per caso. Tutte le soluzioni sono disponibili gratuitamente qui e su BIMobject qui.

Sono più architetti, società di ingegneria o installatori che usano i vostri oggetti BIM?

Nella maggior parte dei casi, si tratta di ingegneri MEP, BIM managers, società di ingegneria e, in misura minore, installatori.

Il BIM è stato sviluppato per facilitare la fase di progettazione?

Certamente sì, poiché i nostri oggetti BIM includono tutti i dati essenziali sul prodotto, compresa la geometria, ma anche informazioni sulle certificazioni nonché sulle proprietà termiche e meccaniche. Includere i nostri prodotti nel progetto in fase iniziale può aiutare a prevenire problemi futuri come clashes o costose modifiche successive nel progetto.

Le norme molto rigide in questo settore vi hanno incoraggiato a puntare sul BIM?

Le nostre soluzioni BIM sono state implementate a livello globale. Sicuramente le normative nazionali sul BIM nei diversi paesi sono state determinanti per il suo sviluppo nella nostra azienda.

Quali vantaggi offre il BIM?

Nella maggior parte dei progetti, sia in ambito HVAC che industria, l’efficienza energetica è fondamentale : spesso è necessario un isolamento ad alte prestazioni con spessore limitato. Se l’isolamento non è integrato nella fase di progettazione nel modello, il problema potrebbe essere di difficile soluzione nella fase di esecuzione. Il BIM consente di progettare al meglio anche l’isolamento tecnico.

Per velocizzare l’assegnazione del materiale isolante, avete anche sviluppato nodi Dynamo?

Sì, abbiamo sviluppato nodi Revit Dynamo per applicare in modo più rapido e semplice i nostri materiali isolanti a tubazioni e canali. I nostri nodi sono scaricabili gratuitamente e “aperti” per essere personalizzati da utenti esperti di Dynamo. E’ possibile scaricare nodi e tutorial al seguente link o sul nostro sito web ufficiale www.ki-ts.com. Nei prossimi mesi sarà disponibile anche una nuova generazione di nodi Dynamo KI TS!

Avete delle belle referenze di progetti in cui sono state utilizzate le vostre soluzioni BIMizzate?

Le nostre soluzioni BIM sono sempre più utilizzate nei progetti. Le referenze saranno disponibili sul nostro sito web www.ki-ts.com

Sapete quanti utenti in tutto il mondo usano le vostre soluzioni BIM? E quali paesi sono i più dinamici?

Le nostre soluzioni BIM sono utilizzate da qualche migliaia di progettisti nel mondo. I paesi dell’Europa del Sud e dell’America centro-meridionale sono senza dubbio i più dinamici.

I paesi in cui il BIM è obbligatorio utilizzano di più le vostre soluzioni?

Sicuramente. Le normative locali sono un potente motore per il BIM.

Il BIM è al centro della strategia del gruppo Knauf?

Assolutamente! È una delle nostre iniziative chiave, sia per offrire servizi migliori ai nostri clienti sia per sviluppare il nostro rapporto con i progettisti. Il BIM cambierà il modo di lavorare di tutti gli attori del settore delle costruzioni. Come fornitore leader di materiali e soluzioni per l’edilizia, abbiamo un importante ruolo da giocare in questa evoluzione.

Quali sono i vostri piani di sviluppo per il futuro?

Stiamo programmando di sviluppare una nuova generazione di nodi Dynamo e build-ups BIM per i nostri sistemi. Siamo sempre al lavoro per essere sempre innovativi! Seguici e scopri le nostre novità!

Conoscevate il blog ABCD e cosa ne pensate?

ABCD Blog fa parte della nostra routine quotidiana: ogni innovazione o nuovo sviluppo in atto riguarda ABCD: è un’ottima fonte di informazioni. Congratulazioni per questo, Emmanuel 😉

C’è un messaggio che volete trasmettere ai nostri lettori?

Pensate al BIM nelle primissime fasi dei vostri progetti, non trascurare i dettagli e soprattutto l’isolamento tecnico, che è una parte fondamentale dei vostri progetti!

Laura, Romain, grazie mille per il vostro tempo e per questa fantastica presentazione sulle vostre soluzioni. Vi auguriamo un grande successo per il futuro!

Grazie Emmanuel per averci ospitato, lunga vita al Blog ABCD!

[Interview] BIM at the heart of Knauf Insulation Technical Solutions’ Strategy – Romain Carayol and Laura Raggi

It is always a pleasure to welcome a Product Manufacturer to ABCD blog, especially when it is a leader in its sector. This week, we are pleased to welcome the two specification managers of the Technical Solutions division of Knauf Insulation, Romain Carayol who manages the French market, as well as Laura Raggi, responsible for Italy, Iberia, UK and Latin America.

The technical Insulation division of Knauf Insulation deals with everything related to the insulation of HVAC pipes and ducts, or MEP (in English). Thanks to their BIM solutions, they have managed to facilitate the integration of insulating products into projects.

Hello Romain and Laura, welcome to ABCD Blog. Could you both introduce yourself, tell us about your background and explain your arrival and your respective roles at Knauf Insulation?

Laura:

I have been working at Knauf Insulation TS since 3 years after 15 years spent in HVAC and insulation companies. Now I am technical responsible and specification manager for Italy, Iberia, UK and Latin America. I implemented BIM in our business division.

Romain:

When I came out of graduate engineering school, I first worked in the automative industry, then in Hilti for 19 years and I’m now in Knauf Insulation Technical solutions since January. My job is to develop our relationship with specifiers in France and Belgium towards the industry and HVAC specialists.

For those who do not yet know the Knauf group, can you introduce it in a few words?

The Knauf Group is a family-owned company which originally produced conventional gypsum building materials. Today, the Knauf Group sells systems and complete solutions for the construction industry throughout the world. Knauf Insulation is one of the world’s most respected brands for insulation materials, with 30 years’ experience in the insulation industry and continuing rapid growth of the company.

Concerning the Technical Solutions Division, since when has it existed and what are its products?

Our plant in Novi Marof, which produces most of our TS products, is 40 years old. Our experience enables us to make energetically and structurally optimised insulation material products, that protect the environment. Our customers are mainly in the process industry, HVAC and shipbuilding.

Are you leader in your sector and how are your products innovative?

As one of the most relevant mineral wool manufacturer in technical insulation, we are offering our whole product range with our biological binder ECOSE® Technology, in both rock and glass mineral wool.

Renewable raw materials in the binding agents have replaced almost all fossil fuel-based materials. We therefore save energy, and reduce power consumption and CO2 emissions. As well as this, products with the formaldehyde-free binding agent have a high insulating efficiency for thermal comfort, and are also non-combustible for personal safety.

Mineral wool insulation materials with ECOSE® Technology therefore meet all of the relevant standards and also ensure for an excellent indoor air quality.

When was the BIM department created and for what reasons?

We have started to integrate BIM in our division one year ago, with the aim to help designers to enhance their projects with smart BIM solutions and high quality technical insulation products.

Was the first brick of BIM the creation of BIM objects for project managers? How many objects are we talking about and what types?

Yes, we started with our whole HVAC insulation and fire protection portfolio. We are able to create BIM objects also for other products on demand. All our solutions are available on our website here, but also on BIMObject.

Are they more architects, engineers or installers that use your BIM objects?

In most cases, MEP engineers and architects in design phase and to a lesser extent, installer companies in execution

Does BIM really help specifiers ?

Clearly, yes, since our BIM objects include all necessary informations on the product, including geometry of course but also information about certifications and thermal and mechanical properties. Including our products very soon in the project can help to prevent future problems as clashes or late changes in the design.

Did very strict regulations encourage you to push the subject of BIM?

Our BIM solutions were implemented at global level. For sure the national regulations about BIM in the different countries were determinant for its development in our company.

What benefits does BIM bring?

In more and more projects, in both HVAC and industry, energy efficiency is a key. To reach the ambitious project targets, high performance insulation is needed in limited thickness. If the insulation is not integrated in the design phase in the model, the problem could be unsolvable in the execution phase.

Knauf Insulation Technical Solutions plugin for Revit

BIM allows optimization in the earlier stages, hence better energy efficiency, which is good for the building energy performance and for the environment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

In order to support specifiers during the designing phase, do you have also developed Dynamo nodes?

Yes, we have developed Revit Dynamo nodes to apply in a faster and easier way our insulation materials to pipes and ducts.  Our nodes are available for free and open to be customized by expert Dynamo users. They are available on our official website www.ki-ts.com or on BIMobject.com here and the tutorial is there. In the next months a new generation of KI TS Dynamo nodes will be available!

Do you have some nice references of projects where your BIMized solutions have been used?

 Our BIM solutions are more and more used in the projects and the references will be available on our website www.ki-ts.com

Do you know how many users use your BIM solutions worldwide? And which countries are the most dynamic?

 Our BIM solutions are used by thousands of specifiers in the world. South European and Central/Latin America countries are the most dynamic.

Do the countries where BIM is compulsory use your solutions more?

 Yes, sure. Local regulations are a powerful engine for BIM.

Is BIM at the center of the Knauf group’s strategy?

Absolutely !  It’s one of our key initiatives, both to bring better services for our customers and to develop our relationship with the specifiers. BIM will change the way the contruction industry players collaborate. As a leading supplier of building material and solutions, we have a role to play in this evolution.

What are your development projects for the future?

We are planning to develop a new generation of Dynamo nodes and BIM build-ups for our systems. We are in continuous investigation to stay innovative ! Follow us and discover our news !

Did you know ABCD Blog and what do you think about it?

(Romain) ABCD Blog is part of my morning routine : every innovation or new development happening is on ABCD : it’s an excellent source of info. Congratulations for that, Emmanuel 😉

Is there a message you want to convey to our readers?

Think BIM as soon as possible in your projects, don’t neglect the accessories and especially technical insulation that is an essential part of your projects!

Laura, Romain, thank you very much for your time and for this interesting presentation about your solutions. We wish you great success for the future !

Thank YOU Emmanuel for having us, long live ABCD Blog !

[Interview] Le BIM au cœur de la stratégie de Knauf Insulation Technical Solutions – Romain Carayol et Laura Raggi nous livrent leur vision

Nous avons toujours plaisir à accueillir un Acteur Industriel sur ABCD Blog, notamment lorsqu’il s’agit d’un leader de son secteur. Ainsi, nous accueillons cette semaine les Responsables Techniques de la Division Technical Insulation de chez Knauf Insulation, Romain Carayol qui gère le marché français et la Belgique, ainsi que Laura Raggi qui gère l’Italie, la péninsule Ibérique, le Royaume-Uni et l’Amérique Latine.

Le Département Technical Insulation de Knauf Insulation gère tout ce qui touche à l’isolation des gaines de systèmes CVC, ou MEP (en langage anglo-saxon). Ils apportent grâce à des solutions BIM une facilité pour la mise en œuvre de leurs solutions par la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage.

Bonjour Romain et Laura, bienvenus sur ABCD Blog. Pourriez-vous tous les deux vous présenter, nous parler de votre parcours et nous expliquer votre arrivée et vos rôles respectifs chez Knauf Insulation ?

Laura :

Je travaille pour Knauf Insulation TS depuis 3 ans, après 15 ans dans des entreprises de CVC et d’isolation. Maintenant je sus responsable technique et manager prescription pour l’Italie, la péninsule Ibérique, le Royaume Uni et l’Amérique Latine. J’ai aussi développé les outils BIM pour notre division.

Romain :

Après des études d’ingénieur, j’ai d’abord travaillé dans l’industrie automobile, puis chez Hilti pendant 19 ans et désormais pour Knauf Insulation Technical solutions depuis Janvier. Ma mission est de developper nos relations avec les prescripteurs en France et en Belgique, dans l’industrie et le secteur CVC dans la construction.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le groupe Knauf, pourriez-vous aussi le présenter en quelques mots ?

Le groupe Knauf est une entreprise familiale ayant débuté dans la production de matériaux de construction classiques en plâtre. Aujourd’hui, Knauf Group vend des systèmes et des solutions complètes destinés au secteur de l’industrie dans le monde entier. Avec plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de l’isolation, Knauf Insulation est l’une des marques les plus reconnues sur le marché des matériaux d’isolation et une entreprise dont la croissance reste forte et rapide.

Quant à la Division Technical Solutions, depuis quand existe-t-elle et quels sont ses produits ?

Notre usine de Novi Marov, qui produit la majorité de nos produits TS, a 40 ans. Notre expérience nous permet de produire des produits et des systèmes d’isolation dont la structure et la consommation d’énergie ont été optimisées, notamment pour respecter l’environnement. Parmi nos clients figurent des entreprises du secteur industriel, CVC et de la construction navale.

Etes-vous leaders de votre secteur et en quoi vos produits sont-ils innovants ?

Premier fabricant de matériaux isolants techniques, nous avons développé une  gamme entière de produits avec le liant naturel ECOSE® Technology.

Dans notre liant, les matières premières renouvelables ont pratiquement remplacé tous les matériaux dérivés de combustibles fossiles. Nous économisons donc de l’énergie, et réduisons la consommation d’électricité et les émissions de CO2. De plus, les produits fabriqués avec notre liant sans formaldéhyde sont très efficaces en termes d’isolation, notamment pour le confort thermique, mais sont aussi incombustibles, ce qui est un gage de sécurité.

Les matériaux d’isolation en Laine Minérale conçus avec ECOSE® Technology répondent ainsi à toutes les normes pertinentes et garantissent un air intérieur d’excellente qualité.

Quand le département BIM a-t-il été créé et pour quelles raisons ?

Nous avons commencé à intégrer le BIM dans la division TS il y a un an, dans le but d’aider les prescripteurs à améliorer leurs projets avec des solutions BIM adaptées et des produits d’isolation de haute technicité.

La première brique du BIM a-t-elle été la création d’objets BIM à destination des maîtres d’œuvre ? De combien d’objets parle-t-on et de quels types ?

Oui, nous avons commencé avec les gammes à destination de la CVC et de la protection incendie. Nous développons aussi d’autres objets au cas par cas, à la demande. Toutes les solutions sont en accès libre ici et sur BIMobject.

Sont-ce d’ailleurs plus des architectes, des BET ou des entreprises qui utilisent vos objets BIM ?

Dans la majorité des cas, des BE fluides et archis, dans une moindre mesure, des entreprises CVC en exé.

Comment le BIM peut-il faciliter l’ingénierie ?

D’abord en incluant dans les objets BIM toutes les informations utiles sur le produit, notamment les données geometriques bien entendu, mais aussi de l’information sur les certifications, des propriétés thermiques et mécaniques, acoustiques…

Intégrer l’isolation très tôt dans le projet permet d’éviter les problèmes ultérieurs de clashs ou des changements de conception tardifs.

La règlementation très stricte en la matière vous a-t-elle incité à pousser le sujet du BIM ?

Nous avons lancé nos solutions BIM au niveau global d’abord, et ensuite les déclinaisons locales, en privilégiant les marchés ou les réglementations favorisaient la demande.

Plugin Revit Knauf Insulation

Quels avantages le BIM apporte-il ?

Dans de plus en plus de projets, que ce soit dans le bâtiment avec les réglementations thermiques ou dans l’industrie pour des raisons économiques et environnementales, l’efficacité énergétique est extrêmement importante. Pour atteindre les objectifs des projets, une isolation performante avec une faible épaisseur est nécessaire. Si l’isolation n’est pas intégrée dans la maquette BIM dès la conception, les problèmes peuvent devenir insolubles en exécution.

Utilisation du plugin Knauf Insulation directement dans Autodesk Revit

Le BIM permet une optimisation dès la phase APD, et donc une meilleure performance énergétique en exploitation, au bénéfice de l’environnement du coût total d’exploitation.

Afin de permettre une démultiplication et une accélération, vous avez aussi développé des nœuds Dynamo ?

Oui, nous avons développé des nœuds Dynamo pour Revit qui permettent une application plus simple et rapide des isolants sur les tuyauteries et les gaines. Ces nœuds sont disponibles gratuitement et en format Open pour que les utilisateurs Dynamo puissent se les approprier et les développer au besoin. On peut les télécharger ici et trouver un tutoriel . Dans les prochains mois, nous publierons une nouvelle génération de nœuds Dynamo.

Avez-vous quelques belles références de projets où vos solutions BIMisées ont été utilisées ?

Nos solutions BIM sont de plus en plus téléchargées et utilisées, mais les projets référence ne sont pas encore publiables malheureusement. Nous les publierons sur notre site www.ki-ts.com dès que possible.

Savez-vous combien d’utilisateurs utilisent ces solutions BIM dans le monde ? Et quels pays sont les plus dynamiques ?

 Nos solutions BIM sont utilisées par des milliers de prescripteurs. Les pays du sud de l’Europe et d’Amérique Centrale et Latine sont les plus dynamiques.

Les pays où le BIM est obligatoire utilisent-ils plus vos solutions ?

 Tout à fait : les régulations locales sont un moteur puissant pour le BIM.

Le BIM est-il au cœur de la stratégie du groupe Knauf ?

Absolument ! C’est une de nos initiatives clés, aussi bien pour offrir de meilleurs services à nos clients que pour développer nos relations avec les prescripteurs. Le BIM change la façon dont les acteurs de la construction collaborent. En tant que leader sur les produits et solutions de construction, nous nous devons de participer à cette évolution.

Quels sont vos projets de développement pour le futur ?

Nous allons développer une nouvelle génération de nœuds Dynamo et de solutions BIM. Nous avons quelques idées d’innovations à venir… Nous vous invitons à nous suivre pour ne pas rater les nouveautés.

Connaissiez-vous ABCD Blog et qu’en pensez-vous ?

(Romain) ABCD Blog fait partie de ma routine matinale : toutes les innovations et nouveaux developpements s’y trouvent : c’est une source d’info incontournable. Félicitations pour cela, Emmanuel 😉

Y-a-t-il un message que vous souhaitez faire passer à nos lecteurs ?

Intégrez le BIM dès que possible dans vos projets, ne négligez pas les accessoires et notamment l’isolation, qui est une partie indispensable dans les projets.

Laura, Romain, merci beaucoup pour votre temps et cette belle présentation de vos solutions. Nous vous souhaitons un franc succès pour le futur

Merci à VOUS Emmanuel, et longue vie à ABCD Blog !

Le BIM avance au Brésil ! Décret 10.306 / 2020 publié

Avancées du BIM au Brésil, le décret publié

Traduit du brésilien par Emmanuel Di Giacomo. Source

Au Brésil, beaucoup reconnaissent déjà que le BIM est l’acronyme du moment qui traduit le mieux l’innovation dans les secteurs de l’architecture, de l’ingénierie, de la construction et de l’exploitation (AECO).

Au cours de la dernière décennie, de nombreux efforts ont été faits au niveau fédéral au travers d’actions descendantes pour diffuser le sujet et élaborer une obligation nationale BIM, c’est-à-dire une politique avec des lignes directrices exigeant le BIM afin de fournir des avantages tangibles et intangibles pour l’administration publique.

La position du gouvernement brésilien en tant que demandeur et promoteur de l’adoption du BIM a été essentielle pour sa diffusion et sa mise en œuvre sur l’ensemble du territoire. Mais ce n’est pas seulement le Brésil qui suit cette voie. Cette position politique reflète les initiatives internationales des pays voisins du bloc latino-américain, l’accent étant mis sur le Chili, qui s’appuie aujourd’hui sur le réseau BIM des gouvernements latino-américains; et l’horizon des pays dont les stratégies de macro-adoption sont déjà à un stade plus avancé, comme le Royaume-Uni et les États-Unis.

La première obligation BIM : détail du décret 10.306 / 2020

Le décret 10.306 / 2020 récemment publié consolide la première obligation nationale BIM, dans lequel le gouvernement fédéral rend obligatoire l’utilisation du BIM dans l’exécution directe ou indirecte de travaux et de services d’ingénierie, exécutés par les agences et entités de l’administration publique fédérale, dans le cadre du champ d’application de la stratégie BIM BR.

D’un point de vue juridique, il est important de souligner que :

  • Les services d’architecture et d’ingénierie ainsi que les travaux réalisés pour le ministère de la défense et le ministère des infrastructures sont tenus de répondre aux exigences d’adoption du BIM
  • L’exécution de services et de travaux dans les propriétés qui sont sous la juridiction de l’armée, de la marine et de l’armée de l’air brésilienne, les investissements dans les aéroports régionaux et ceux effectués par le ministère national des infrastructures de transport (DNIT) – pour le renforcement structurel et la réhabilitation des travaux de construction art spécial – sont tenus de respecter strictement les exigences d’adoption du BIM

Les autres entités de l’administration publique fédérale peuvent adhérer aux exigences d’adoption du BIM, mais ne sont pas tenues de respecter les critères établis.

De la stratégie de mise en œuvre progressive

Comme prévu dans la stratégie BIM BR, instituée par le décret 9.983 / 2019, l’utilisation du BIM sera mise en œuvre progressivement en trois phases de diffusion obligatoire.

La première phase, immédiatement pour le 1er janvier 2021, envisage l’utilisation du BIM dans le développement de projets d’architecture et d’ingénierie utilisés dans des projets hautement pertinents.

Les modèles devraient être utilisés pour la préparation de projets et la documentation des disciplines, détection des interférences physiques et fonctionnelles, coordination du projet et extraction des quantités.

La deuxième phase, à compter du 1er janvier 2024, envisage l’utilisation du BIM dans l’exécution directe ou indirecte de projets architecturaux et d’ingénierie et dans la gestion des travaux utilisés dans des projets hautement pertinents.
Outre les utilisations décrites dans la première phase, il est également prévu d’utiliser les modèles de budgétisation, de planification, de contrôle dans l’exécution des travaux et tels que construits.

La troisième phase, à compter du 1er janvier 2028, envisage les utilisations du BIM prévues dans les première et deuxième phases, ainsi que la gestion et la maintenance de projets de tailles moyenne et élevée après leur construction.
Ainsi, en plus des utilisations décrites dans les première et deuxième phases, la troisième phase prévoit leur utilisation dans la gestion des biens publics.

En règle générale pour les marchés publics, les marchés doivent respecter les formalités énoncées dans la loi fédérale sur les appels d’offres publics 8.666 / 93. Les paramètres « Objectifs du Marché » pour l’exécution des prestations et travaux doivent respecter les dispositions du décret 10.306 / 2020.

Concernant les règles générales de l’instrument d’appel et du contrat :

Les organismes et entités de l’administration publique énumérés dans le décret doivent :

  • Définir les niveaux de détails et d’informations sur les objets des modèles BIM requis (LOD + LOI)
  • Demander la livraison de la documentation du projet dans des formats propriétaires et ouverts (Industry Foundation Classes – IFC), en vue d’assurer la collaboration et l’interopérabilité; et
  • Exiger des professionnels qualifiés ayant une expérience ou une formation en BIM, ainsi que enregistrés auprès de leur organisme professionnel compétent, comme condition essentielle pour garantir, protéger et conserver les services rendus.

Il est à noter que les professionnels sous contrat doivent respecter strictement le programme des besoins et les lignes directrices de la conception technique et de l’architecture référentielle, car le non-respect des paramètres requis nécessitera la correction ou la refonte des services à ses frais.

En outre, l’un des problèmes les plus débattus sur le marché, particulièrement inhérent aux projets reste le droit d’auteur. Il existe une définition dans ce décret qui indique qu’au moment de la passation du contrat, les entrepreneurs doivent renoncer, en faveur de l’administration publique, au droit d’auteur sur les services rendus.

L’histoire des étapes réglementaires : comment a-t-elle commencé?

Les premières étapes réglementaires au Brésil, au niveau fédéral, ont consisté en une enquête poussée et des initiatives de benchmarking. Ces initiatives ont été menées dans le cadre du projet MDIC / UE, qui date de 2015 et comprend l’étude Dialogues sectoriels pour le BIM – BIM au Brésil et dans l’Union européenne, ainsi que la signature du protocole d’accord (MOU), en 2016, entre le Brésil et le Royaume-Uni, afin que les gouvernements alignent les stratégies nationales BIM.

Juin / 2017 : CE-BIM 2017

Le gouvernement fédéral a créé le Comité de mise en œuvre stratégique du BIM, chargé de formuler la stratégie du BIM BR pour «aligner les actions et les initiatives des secteurs public et privé, stimuler l’utilisation du BIM dans le pays, promouvoir les changements nécessaires et assurer un environnement adéquat pour son usage ». Le CE-BIM était composé de représentants de sept organismes publics, comme détaillé ici. Dans ce contexte, le Groupe de soutien technique (GAT-BIM) a également été créé et six groupes ad hoc sur des sujets spécifiques ont été créés.

Mai / 2018 : Décret CG-BIM 9.377 / 2018

Le gouvernement fédéral a créé et institué le comité de gestion (CG-BIM) de la stratégie BIM BR, pour «mettre en œuvre la stratégie et gérer ses actions et ses performances, suivre ses progrès, vérifier la réalisation des objectifs et, si nécessaire, promouvoir les initiatives de correction ou amélioration ». Le CG-BIM était composé de représentants de neuf organismes publics, comme détaillé ici, et de là, les membres du Groupe Technique (GTEC-BIM) ont été désignés.

La stratégie a été systématisée dans ses buts, objectifs, actions, indicateurs et cibles, inscrits dans une feuille de route qui a mis en évidence l’adoption stupéfiante et les produits d’importance inégale, tels que la plateforme et la bibliothèque nationale BIM.

Dans ce contexte, des projets pilotes ont été définis pour le Programme régional de l’aviation (SAC), le Programme de Revitalisation des œuvres d’art spéciales (DNIT), et des actions menées dans des propriétés de l’armée, la marine et l’armée de l’air brésilienne.

Selon la brochure publiée, et compte tenu de la garantie de l’institutionnalité du sujet, le gouvernement fédéral attend les résultats suivants grâce à la macro adoption du BIM :

  • Assurer des gains de productivité et encourager la réduction des coûts dans le secteur de la construction civile;
  • Contribuer à améliorer la transparence des processus d’appel d’offres;
  • Augmenter la précision de la planification et fournir des gains de qualité et réduire les délais de travaux publics;
  • Réduire le besoin d’additifs contractuels;
  • Augmenter le niveau de qualification professionnelle dans l’activité productive.

Août / 2019 : Décret CG-BIM 9.983 / 2019

Le gouvernement fédéral a abrogé le décret 9.377 / 2018 et a institué un nouveau CG-BIM de la stratégie BIM BR, en raison de changements dans les ministères et de l’affectation de nouveaux membres et responsabilités. Les modifications sont détaillées dans le décret 9.983 / 2019, disponible ici. La stratégie BIM BR précédemment définie a été préservée au milieu de ce contexte de transition.

Considérations finales : qu’en est-il des développements dans l’administration publique et le marché?

De la première enquête poussée et des initiatives d’évaluation, qui ont soutenu la création d’un plan visant à promouvoir un environnement approprié pour l’investissement dans le BIM et sa diffusion au Brésil, jusqu’à la matérialisation effective des bases de son application dans les contrats avec Administration publique, il a fallu un peu plus de 5 ans avant la publication de la première obligation nationale, en avril dernier.

Au milieu de cette période, on a pu observer l’importance des Programmes Pilotes définis en 2018 et la maturité atteinte par les instances liées à la progressivité du décret, avant la publication des marchés publics obligatoires. La priorisation des utilisations du modèle par phase, la demande de définir les niveaux de développement des objets de chaque discipline à élaborer et la charge pour les livrables dans un format propriétaire et ouvert reflètent le répertoire et l’analyse des causes et effets.

L’obligation ouvre une nouvelle étape dans l’administration publique, qui devrait mettre à jour son parc technologique, s’organiser et se former en interne afin que l’ensemble de l’organisme technique des agences puisse recevoir, valider et apprécier les livrables BIM établis.

L’obligation, bien que définie comme une contrainte, stimule un vaste écosystème, non seulement d’organismes publics liés au ministère de la Défense et au ministère de l’Infrastructure, mais également de prestataires de services et de fournisseurs du secteur privé qui doivent se conformer aux directives.

Ces deux évolutions indiquent le grand besoin de qualification et d’expérience professionnelle en BIM dans les sphères publiques et privées, ratifié par l’exigence des contrats.

L’obligation se consolide en tant que cadre national qui valide les efforts des entités d’autres sphères de l’administration publique, qui avaient déjà commencé à publier une obligation demandant le BIM comme requis. Néanmoins, il renforce les actions tangentielles de normalisation promues par l’ABNT ou la diffusion assurée par le CBIC, le SENAI et d’autres associations.

Enfin, et de manière plus pertinente, l’obligation BIM devrait encourager davantage l’adoption du BIM dans le secteur privé, car le gouvernement fédéral institutionnalise ses avantages et encourage une productivité et une qualité accrues dans le secteur du BTP.

Remerciements

Cet article a été initialement écrit et publié par Fernanda MachadoCamilo Barros e Joyce Delatorre. Traduit en français par Emmanuel Di Giacomo.

Source : https://blogs.autodesk.com/mundoaec/bim-no-brasil-uma-visao-tecnica-e-juridica/

Les Rendez-Vous Forge, plateforme de développement du futur – Les outils de vérification et de contrôle des maquettes BIM à l’honneur (checkers)

L’équipe d’Autodesk Forge a lancé en mai une toute nouvelle série Web hebdomadaire appelée Forge Partner Talks ou « Les rendez-vous Forge ». C’est l’occasion pour vous tenir au courant des dernières avancées de Forge et de vous présenter les innovations en matière de technologie Cloud développées par les partenaires Autodesk. Vous pourrez ainsi voir comment elles peuvent aider votre entreprise à être plus compétitive et rentable.

Dans cette session découvrez comment les partenaires Forge ont automatisé la vérification de normes et standards BIM (Building Information Modeling) et leurs processus de vérification et découvrez comment vous pouvez également tirer parti de ces processus d’automatisation, en tirant partie de la puissance du Cloud et en vous affranchissant des tâches manuelles fastidieuses.

Les Partenaires Forge présentant à tour de rôle sont :

Frank Schuyer, PDG et fondateur de Xinaps, partage des détails sur leur vérificateur de modèle (model checker) basé sur le cloud pour les professionnels du secteur de l’AEC, appelé Verifi3D. Cette solution aide les professionnels à améliorer la qualité de leurs données, à rationaliser leur flux de travail et à optimiser les processus de validation des données. Frank est rejoint par l’un de ses clients, Michael Bartyzel, responsable mondial BIM et directeur associé chez la Grande Ingénierie Buro Happold.

Varun Bhartiya, PDG et co-fondateur de nCircle, présentera une automatisation BIM où chaque fois qu’un modèle BIM est téléchargé sur la plateforme collaborative BIM360, le vérificateur de règles de modèles s’exécute automatiquement sur ce fichier (il suffit de le définir une fois) et vérifie les normes BIM (sélectionnées et définies) pour vérification par l’utilisateur) et envoie une notification par e-mail à l’utilisateur avec les résultats (PASS / FAIL) qui peuvent être visualisés dans la visionneuse Forge.

Enfin, Matt Mason, directeur du développement logiciel d’IMAGINiT Technologies, explique comment ils utilisent Forge Design Automation pour virtualiser de nombreuses tâches avec leur produit Clarity, en particulier la vérification de l’intégrité d’un modèle BIM.